Archives rugby années 2005 2006

{slide=Intersaison 2005}

Intersaison 2005

Rencontres amicales

Maubourguet (65) samedi 20 août à 18h00

Tarbes Pyrénées "Pro D2 " / Stade Aurillacois Cantal Auvergne "Pro D2 " : 22 - 19

St-Cernin 20/08/2005

Saint-Cernin "National 2" / Stade Aurillacois "Espoirs" /   : 33 - 10


Riom es Montagnes (15) samedi 13 août 18h30:

Stade Aurillacois Cantal Auvergne "Pro D2 " / Métro-Racing "Pro D2 " : 33 - 16


Stade Jean-Alric 06/08/2005

Stade Aurillacois "Espoirs" / Saint-Cernin "National 2"  : 28 - 10

Stade Aurillacois Cantal Auvergne "Pro D2 " / ASM Clermont Auvergne "Top 14" : 33 - 27


25 juillet 2005

Reprise de l'entraînement

C'est aujourd'hui que les stadistes reprennent la route du stade. Ce soir à 18 heures 30 les joueurs (anciens & nouveaux) se retrouveront sur l'annexe de "Jean-Alric" pour préparer une nouvelle saison qui s'annonce difficile et passionnante.


Calendrier complet de "Pro D2" 2005/2006
(voir rubrique calendrier & résultats)

06 juillet 2005

Les Mouvements de joueurs saison 2005/2006

Le point, à la fin du recrutement, sur l'effectif "Pro D2" 2005/2006 : ( 40 joueurs)

Première ligne (8): V. Caldayroux, F. Membrado , L. Monier, B. Nnomo, G. Ribes, R. Ripol, F. Lecote, B. Bassoul.
Seconde ligne
(6): C. Bailleux, D. Courteix, D. Gabin, S. Riou,  R. Tchale-Watchou, Ma. Koïta,  A. Ferreira.
Troisième ligne
(8): F. Berneau,  F. Domingo, N. Fau, M. Lescure , D. Payrat, O. Missoup, F. Boukanoucha, Chris le Roux.
Demi de mêlée
(3): S. Borel, M. Gracia, A. Delgado.
Demi d'ouverture
(3): G. Marque, O. Alquier, M. Dumond.
Centre
(4): R. Gontineac, S. Robert, V. Mafteï, M. Lecot .  
Ailier
(6): N. Carli, W. Olombel, R. Rios, M. Rodriguès, P. Viars, J. Eziyar.
Arrière
(1) : J.F. Viars.

Joueurs sous contrat ou ayant prolongé (29) V. Caldayroux (pilier) - F. Membrado (pilier) - L. Monier (pilier) - B. Nnomo (pilier/talonneur) - G. Ribes (talonneur) - R. Ripol (talonneur) - D. Gabin (seconde ligne) - S. Riou ( seconde ligne) - B. Tchalewatchou (seconde ligne) - C. Bailleux (seconde ligne) - Fabien  Domingo (troisième ligne) - F. Berneau. (troisième ligne) - D. Courteix (troisième ligne) - M. Lescure (troisième ligne) - D. Payrat (troisième ligne) - N. Fau (troisième ligne) - S. Borel (demi de mêlée) - M. Gracia (demi de mêlée) - G. Marque ( demi ouverture - O. Alquier ( demi ouverture) - R. Gontineac (centre) - S. Robert (centre) -Valentin Mafteï (centre) - N. Carli (ailier) - W. Olombel (ailier) - R. Rios (ailier) - M. Rodriguès (ailier) - P. Viars (ailier/arrière) - J.F. Viars (arrière). 

Arrivées (11): Olivier Missoup (troisième ligne - 24 ans (né le 05/07/81) - 1.93m - 95 Kg vient de Valence ) - Jaouad Eziyar ( ailier - 26 ans (né le 19/05/79) - 1.74m - 80 Kg vient de Poitiers retour au club) -  Magnamé Koïta seconde ligne - 31 ans ( né le 19/07/74) - 1.95m - 118Kg - vient de Béziers) - Francisco Lecot ( pilier droit - 26 ans (International Argentin ) - 1.82m - 115 Kg vient de Colomiers) -  Mariano Lecot ( centre - 22 ans (International Argentin des moins de 21 ans) - 1.82 - 92 Kgs - vient de Buenos Aires) - Benoït Bassoul (talonneur - 25 ans ( il est né le 13/06/80) - 1.82m - 105 Kg vient de Brive ) - A. Delgado (demi d'ouverture/mêlée - 25 ans - 1.70m - 75Kg - formé à Agen puis Toulouse & Cahors) - Fayçal Boukanoucha (troisième ligne - 28 ans (né le 11/01/77) - 1.88 m - 103 Kg vient de Lyon après Agen & Montauban - retour au club - Chris le Roux (troisième ou seconde ligne - 26 ans - 1.93m - 112 Kg - International Springboks des moins de 23 ans - vient  de North Western Province Afrique du Sud. Monty Dumond ( ouvreur-buteur - 23 ans - 1.82m - 90 Kg - International Springboks des moins de 21 ans - vient du club de Parme (Italie). Arnaud Ferreira (seconde ligne) 21 ans (né le 05/09/84) International junior - 1.92 - 105 Kg - vient de  Brive Corrèze.

Départs (12): Maxime Petitjean (ouvreur > Brive) - Stéphane Mamy ( ouvreur > Paulhac) - Ralph Teritaohia (seconde ligne > Cahors ) - Alani Maka (pilier > Grenoble) - Bernard Fakaté (troisième ligne / pilier > Grenoble) - Denis Rouiller ( pilier > Dôle) - Pétrisor Spataru (seconde ligne > Vichy) - Fabrice Ribeyrolles ( centre > entraîneur des Espoirs Montferrand). Konstantin Rackov (polyvalent lignes arrières > Lyon) - Jérome Ver (demi de mêlée ou centre > Cahors - Anthony Martrette ( troisième ligne > Poitiers - Menendez (pilier Espoir > Vichy -

Analyse - Bilan & Commentaires

A ce jour on dénombre 10 arrivés pour 12 départs (bilan assez équilibré). Encore une fois le point faible reste le recrutement au poste de pilier. Déjà lors de la précédente saison le bilan était déficitaire avec 4 départs - Adrien Falières, Yon Popescu, Mevlud Mtiulishvili, Johan Lobit pour une seule arrivée de joueur confirmé au poste,  Alani Maka. Cette saison, un seul pilier confirmé arrive. Il s'agit du pilier droit Argentin Francisco Lecot. Au chapitre des départs Alani Maka (qui n'a pratiquement pas joué la saison dernière) Denis Rouiller (11 fois titulaire en 2004/2005) et le jeune espoir Menendèz. Par contre le poste de talonneur sera plutôt bien pourvu avec les Guillaume Ribes, Roger Ripol, Bernard Nnomo, Benoit Bassoul auxquels on peut ajouter l'espoir Nicolas Pineau ( le staff technique souhaite reconvertir, en pilier gauche, deux talonneurs: Guillaume Ribes & Bernard Nnomo ) - Sans remettre en cause la valeur de ces deux joueurs ils risquent de manquer de densité physique face aux solides droitiers de la "Pro D2". Un autre secteur pourrait s'avérer insuffisant au niveau de l'expérience, celui des demis. Les départs de Maxime Petitjean, Stéphane Mamy (qui a peu joué), du polyvalent Konstantin Rachkov, éventuellement de Jérome Ver ne sont pas anodins. On ne sait si le jeune Olivier Alquier (reichel la saison passée) et la recrue Arnaud Delgado (qui ne présente pas une carte de visite de joueur expérimenté) seront en mesure d'assurer la relève? Néanmoins l'arrivée du Sud Africain Monty Dumond, précédé d'une bonne réputation, rassure un peu. Par ailleurs, le club a su conserver la quasi totalité des cadres qui ont participé a la belle aventure 2004/2005. Ce n'est pas rien lorsqu'on connaît les difficultés d'adaptation à la mise en place et à la pratique d'un jeu aussi élaboré que celui voulu par le staff technique Cantalien.
Si le recrutement, effectué, est assez équitable au niveau des différentes lignes certaines disposeront d'un effectif un peu plus riche que d'autres. La première ligne est riche en N° 2. Il en est de même au niveau de la troisième ligne avec une dizaine de joueurs potentiels pour 3 postes. Même remarque au niveau de la ligne de trois quarts avec 10 joueurs pour 4 places. La saison est longue et tous auront probablement l'occasion d'exprimer leur talent.


HTML clipboard

{/slide}

{slide=Archives septembre 2005}

ARCHIVES SEPTEMBRE 2005

24Sept. 2005

Stade Aurillacois 17 - Dax 24

composition des équipes

Stade Aurillacois

15. JF. VIARS 
14.
EZIYAR 13. ROBERT  12. GONTINEAC 11. RODRIGUES
10.  DUMOND  9.  BOREL
7.  MISSOUP
8. BERNEAU  6.  BOUKANOUCHA 
5. GABIN   4.  COURTEIX
(cap)
3.  F. LECOT  2.  BASSOUL  1.
RIBES

ballon rugby

1.  MENIEU 2. PEDROSA  3.  BOYOUD
4. BEREK (cap )  5.  CHEMIN
6.  ALEXANDRE  8.  CARRAUD   7.  DENIAU
9. CARBONEAU 10.  MAILLARD
11.  ARASA  12. KEFU  13.  BREZOIANU 14.  LASAGAVIBAU
15. DIAZ
Dax

Remplaçants ( en gras les joueurs rentrés en cours de rencontre)

Aurillac: MONIER Bassoul (30e) ; MEMBRADO > Lecote (50e) ; THALE-WATCHOU > Gabin (70e) ; LESCURE > Boukanoucha (62e) ; MARQUE > Rodriguès (50e) ; M. LECOT > ; RIOS >
Dax: SALLABERY > Pedrosa (62e) ;
CARTIERBoyoud (50e) ; VUKOVIC > Menieu (62e) ; CAMISULI > Chemin (62e);  LESBURGRERES > Deniau (75e) ; DARET >  ; HIRIART Lasagavibau (75e).

Aurillac ( Stade Jean-Alric )
Résultats: Aurillac 17 - Dax 24
. (Mi-temps: ( 15 - 09 ) pour Dax
Points marqués Aurillac: Un essai (78e) Stéphane Robert - quatre pénalités (7e, 31e, 34e & 68e) Monty Dumond .
Dax
: Six pénalités (3e, 11e, 24e, 27e, 65e, 74e) - deux drop (10e & 70e) Mathieu Maillard.
Public
:  4000 spectateurs environ
Conditions climatiques: Temps doux, vent nul
Arbitrage de Mr Briquet-Campin ( Côte d'Azur). 
Cartons jaunes : Emmanuel Menieu
(33e - 43e) pour Dax
Joueurs blessés :

Joueurs absents à Aurillac : Roger RIPOL; Arsène NNOMOVincent CALDAYROUX; Magnamé KOITA; Sébastien RIOU; Fabien DOMINGODavid PAYRAT; Chris LE ROUX; Mikaël GRACIA; Olivier ALQUIER; Valentin MAFTEI; Nicolas CARLI; Walter OLOMBEL

Une défaite logique et inquiétante

Les Landais n'ont pas développé le jeu que l'on attendait d'eux, mais ils ont utilisé une méthode efficace pour s'imposer sur terrain adverse. Pour réussir ce genre de prestation il est indispensable de posséder un pack solide et de disposer d'un bon buteur. Les Dacquois avaient ces deux ingrédients dans leur musette. Quant au Stade Aurillacois ont ne voit pas comment ils pourront, cette saison, mettre en place un tel dispositif. Dominés dans les phases de conquête et en panne de buteur les Cantaliens ne pouvaient rivaliser avec les visiteurs. Problèmes de densité physique, problèmes d'organisation, absence de vrais spécialistes à des postes clés, on ne voit pas comment le stade pourra se sortir d'une telle situation face à des clubs qui ont effectué un gros recrutement au niveau des packs.


17Sept. 2005

Stade Aurillacois  31 - Tyrosse 22

composition des équipes

Stade Aurillacois

15. JF. VIARS 
14.
RODRIGUES 13. ROBERT  12. GONTINEAC 11. EZIYAR
10.  DUMOND  9.  BOREL
7.  MISSOUP
8. COURTEIX (cap) 6.  BOUKANOUCHA 
5. GABIN   4.  THALE-WATCHOU
3.  F. LECOT  2.
RIBES 1.  CALDAYROUX

ballon rugby

1. DUFOURG  2. OLHASQUE  3. EZAKIA
4. LEVEJAC 5.  LAPOYALERE
6.
DUCAMP 8. LASSERRE  (cap)    7. DE GOLDI
9. DUTILH  10. DUPRE
11.
MILHET 12.  DUFFRANC 13. RAPANA   14. DOURTHE
15. MAZAS
Tyrosse

Remplaçants ( en gras les joueurs rentrés en cours de rencontre)

Aurillac: NNOMO > Caldayroux (5e) ; MEMBRADO > Lecote (62e) ; PAYRAT > Missoup (62e) ; BERNEAU > Boukanoucha (18e) ; MARQUE > ; M. LECOT > ; RIOS > Rodriguès (75e)
Tyrosse:
GUILLET > Olhasque (55e) ; BARADAT > Esakia (55e) ; CHASTANET > Dufourg (68e) ; MINDUBLTZ >Lapoyalère  (72e);  LOLOM > Rapana (68e) ; DUBERT >  ; ZALDUA > Milhet (23e).

Aurillac ( Stade Jean-Alric )
Résultats: Aurillac 31 - Tyrosse 22
. (Mi-temps: ( 19 - 08 ) pour Aurillac
Points marqués Aurillac: Trois essais (20e) Monty Dumond , (42e) Jaouad Eziyar , (71e) Stéphane Borel - Deux tansformations  (20e & 42e) et quatre pénalités (8e, 14e, 25e & 34e) Monty Dumond .
Tyrosse
: Trois essais (40e) Dourthe, (52e) de pénalisation, (73e) Lolom - Deux transformations ( 52e & 73e),  une pénalité (32e) Thierry Dupré.
Public
:  2500 spectateurs environ
Conditions climatiques: Temps frais - Vent favorable à Tyrosse en première période
Arbitrage de Mr Moretto ( Alpes). 
Cartons jaunes : Olivier Lapoyalère
(34e - 44e) pour Tyrosse - Fabien Berneau (52e - 62e)  pour Aurillac
Joueurs blessés :  Vincent Caldayroux
(5e) , Fayçal Boukanoucha (18e)
Joueurs absents à Aurillac : Roger RIPOL; Ludovic MONIERBenoit BASSOUL; Magnamé KOITA; Sébastien RIOU; Fabien DOMINGOMathieu LESCURE; Chris LE ROUX; Mikaël GRACIA; Olivier ALQUIER; Valentin MAFTEI ; Walter OLOMBEL

Le Stade sauve l'essentiel

Cette rencontre, face à un adversaire, vaillant, combatif et toujours aussi difficile à manoeuvrer, ne s'inscrira  pas dans les anales du club. Il semblerait que le groupe rencontre quelques difficultés dans la conduite du jeu. Comme on pouvait s'en douter, l'absence de Fabien Domingo s'avère très préjudiciable. Son placement et sa capacité de perforation mettait ses camarades dans le sens de la marche. De toute évidence la "mayonnaise" n'a pas complètement pris entre anciens et nouveaux joueurs. Le nombre de ballons perdus au sol et rendus à  l'adversaire atteste de la faiblesse des avants Cantaliens dans les domaine de l'organisation et de la conservation du ballon. Encore une fois les avants ont souffert au niveau du défi physique. Heureusement l'ouvreur Monty Dumond avait retrouvé son efficacité au pied et montré de belles aptitudes à franchir la ligne d'avantage. Après deux rencontres très moyennes, à l'extérieur, on pourrait penser qu'il est déjà dans son jardin à "Jean-Alric". Si trois essais ont été marqués par les stadistes, il a manqué le quatrième, synonyme de " bonus". Quant aux Landais, qui n'ont pas la réputation d'être particulièrement offensifs (un seul essai en trois rencontres), ils ont bien failli repartir avec un double bonus. En effet il s'en est fallu de peu (échec sur le drapeau de touche) pour qu'ils inscrivent  quatre essais à "Jean-Alric". De quoi se poser des questions sur le système défensif des "rouge et bleu" qui avait pourtant plutôt bien fonctionné au cours de la saison précédente. Il faut s'attendre à  beaucoup de changements d'ici la fin de saison. Comme nous avons eu l'occasion de le dire précédemment , il n'y aura pas d'équipes faibles en "Pro D2"cette année. On sait que des équipes comme Auch ou Béziers ont la capacité de réagir et qu'il était sans doute préférable de les rencontrer en début de saison. Par ailleurs, après avoir vu la prestation des Tyrossais, on peut penser qu'ils ne resteront pas longtemps derniers de la classe. Faisons confiance au staff technique, qui connaît bien le problème, et qui va tout faire pour trouver les solutions adaptées.


10 Sept. 2005

Oyonnax 32 - Stade Aurillacois  12

composition des équipe

Stade Aurillacois

15. JF. VIARS 
14.
RODRIGUES 13. M. LECOT   12. GONTINEAC 11. EZIYAR
10.  DUMOND  9.  GRACIA
7.  MISSOUP
8. COURTEIX (cap) 6.  BOUKANOUCHA 
5. KOITA   4.  THALE-WATCHOU
3.  MEMBRADO   2.
RIBES 1.  NNOMO

ballon rugby

1.  TCHOUGONG 2. MONNERIE 3.  MENOTTI
4. DE ARO  5. FAKAONGO
6. VOLLE
(cap) 8. FRANITCH 7. GIACOBBI
9. RICCO 10. GUILLOUX
11. SAUNIER 12. PATERSON 13. N GOMA  14. DESSEMME
15.  LEGER 
Oyonnax

Remplaçants : (en gras les joueurs  entrés en cours de match)

Aurillac: BASSOUL > Ribes (40e); F. LECOT >Membrado F. LECOT >Membrado F. LECOT >Membrado (40e) RIBES > Nnomo (70e) ;GABIN >; PAYRAT > Missoup (22e); BOREL; CHABAUD > Rodriguès (40e); ROBERT.
Oyonnax :OLLIVIER > Monnerie (62e); JACQUOT > Chougong (62e); WH1ONGH > Menotti (62e); LABRIT > Franitch (57e) BOULOGNE > Ricco (72e) ; GIROUX > Guilloux (75e) ;  KHEDAIRIA > Dessemme (72e).

Résultats:
Oyonnax 32 / Aurillac 12 (Mi-temps: (12/09 ) pour Oyonnax
Points marqués Aurillac : Trois pénalités (4e, 35e) Monty Dumond , (75e) Mathieu Chabaud - un drop (8e) Monty Dumond.
Points marqués Oyonnax
Deux essais (65e) Saunier, (71e) Labrit - Deux transformations & cinq pénalités (7e, 13e, 21e, 30e, 60e) Stéphane Ricco - un drop (51e) Guilloux.  
Public
: 3 000 spectateurs environ. 
Conditions climatiques
Arbitrage de Mr Roustany ( Roussillon ) 
Cartons jaunes
: Monnerie (34/44) pour Oyonnax - Koita (34/44) , Nnomo (59/69) , Tchale-Watchou (70/80) pour Aurillac ( faute technique).
Joueurs blessés :  Olivier Missoup (22e).
Joueurs absents à Aurillac : Roger RIPOL; Ludovic MONIERVincent CALDAYROUX;  Sébastien RIOU; Fabien BERNAU; Fabien DOMINGOMathieu LESCURE; Chris LE ROUX; Guillaume MARQUE; Olivier ALQUIER; Valentin MAFTEI ; Nicolas CARLTI Walter OLOMBEL

DUR DUR LA SAISON 2005/2006

Il faut bien admettre que le début de championnat des Cantaliens n'est pas aussi satisfaisant que ce que les aficionados auraient pu imaginer. Une fin de saison euphorique, des rencontres amicales sérieuses, de nouveaux joueurs pleins de promesses pouvaient, en effet, laisser espérer d'autres résultats. Il est vrai qu'avant le coup d'envoi de la nouvelle saison,  journalistes sportifs, supporters ou simple observateurs, avaient établi une hiérarchie quelque peu différente de celle constatée après trois journées de championnat.  Qui aurait pensé que l' ancien pensionnaire du "Top 16", le FC Auch, pointerait à la dernière place ? Que l'ogre Bitterois s'inclinerait chez le repêché Aixois ? Que l'un des grands favoris, l 'US Montauban tomberait face au promu Columérins ? Que les Lyonnais, finalistes du championnat de "Pro D2", débuteraient la saison par trois défaites dont deux sur leur pelouse ? Encore une fois il est nécessaire de rappeler que le sport n'est pas une science exacte, que la saison est longue et qu'il peut se passer beaucoup de choses d'ici fin mai 2006. Aussi, nous dirons à ceux qui ont déjà condamné les stadistes, que la saison comprend 30 rencontres et qu'il en reste encore 27 à disputer. Ceci dit nous savons que la saison sera difficile, qu'il n'y aura pas d'équipes faibles et qu'il faudra "ferrailler" dur pendant neuf mois pour espérer s'en sortir. Par ailleurs il ne faut pas oublier que le club doit faire sans Fabrice Ribeyrolles, leader naturel et meneur exceptionnel, Maxime Petitjean buteur au taux de réussite exceptionnel. Il faut ajouter à ces deux joueurs, dont le départ était annoncé, la grave blessure de Fabien Domingo, pièce maîtresse dans le système Cantalien et celle de Fabien Berneau joueur de qualité et parfaitement intégré au groupe stadiste. D'autre part on attend, avec impatience, de voir à l'oeuvre, le nouveau troisième ligne Sud-Africain Kris Le Roux. Même si l'ossature de la saison passée a été conservée,  n'oublions pas que les deux tiers de l'équipe, qui a évolué sur le terrain d' Oyonnax, ne faisait pas partie du groupe 2004/2005. F. LecoteBassouleNnomo, Tchale-Watchou, Koita, Boukanoucha, Missoup, Dumond, M. Lecote, Eziyar. Lorsque l'on sait le temps qu'il faut pour bien assimiler le jeu élaboré par le staff technique Cantalien, ajouté à la barrière de la langue, il ne faut peut-être pas trop s'étonner de l'absence de résultats probants lors des premières rencontres. Par ailleurs les Aurillacois ont disputé deux des trois matchs sur terrain adverse face à des adversaires plutôt bien équipés pour jouer les premiers rôles. On peut regretter seulement de n'avoir pu obtenir le moindre bonus, contrairement à la saison précédente.
Tout le monde attend le rendez-vous prochain face à St Vincent de Tyrosse. Ces derniers se présenteront dans le Cantal sans le moindre complexe. Ils ont perdu leurs trois premières rencontres, dont deux sur leur pelouse, mais ils se souviendront qu'ils avaient créé la surprise du jour, le 9 octobre dernier, en s'imposant à "Jean-Alric"


03Sept. 2005

Stade Bordelais 27 - Stade Aurillacois  10

composition des équipes

Stade Aurillacois

15. JF. VIARS 
14.
RODRIGUES 13.  ROBERT  12. M. LECOT  11. EZIYAR
10.  DUMOND 9.  BOREL
7.   MISSOUP
8.  LESCURE 6.  BOUKANOUCHA 
5.  GABIN  4.   COURTEIX
(cap)
3.  MEMBRADO   2.
RIBES 1.   NNOMO

ballon rugby

1.  LAFOY  2.  ARMAND  3. LACROUTS
4.  JACKSON   5.  LLANES
6.  YACHVILI  8.  HUBERT  7. HIJAR
9. ANDREU
(cap )  10. ARANDIGA
11. CRAP 12.  ANCELIN   13. LABORDE 14. FROUSTEY
15. KOËTSKY
Stade Bordelais

Remplaçants ( en gras les joueurs rentrés en cours de rencontre)

Aurillac: BASSOUL > Ribes (40e); RIBES > Nnomo (60e); F. LECOT  > Membrado (40e); THALE-WATCHOU > Gabin (55e); KOITA  > Boukanoucha (60e); GRACIA > GRACIA > ; MARQUE  > Dumond (40e) ; CARLI > . 
Bordeaux: LAGRAVE > Armand; AFONSO  > Lafoy; SIPIELSKI >Lacrouts;  ESPITALIER> Llanes;  BOULPIQUANTE >Hijar; BOUHRAOUA > Andreu; AGARD  > Crap.

Bordeaux ( Stade Sainte-Germaine )
Résultats: Bordeaux 27 - Aurillac 10
. (Mi-temps: ( 21 - 03 ) pour Bordeaux
Points marqués Aurillac: Un essai Benoit Bassoul (43e) - Un pénalité ( 22e) Monty Dumond - Une transformation Guillaume Marque
Bordeaux
: Deux essais Hijar (14e) , Pierre Froustey (27e) - Cinq pénalités ( 8e, 16e, 34e, 52e) Krist Kopetsky - (46e ) Crap - une transformation Krist Kopetsky (14e).
Public
:  1200 spectateurs environ
Conditions climatiques: Température caniculaire
Arbitrage de Mr Grenouillet ( Midi-Pyrénées). 
Cartons jaunes : Armand
(36e) pour Bordeaux - Guillaume Ribes (36e) pour Aurillac
Joueurs blessés :
( ligaments du genou ) (entorse de la cheville)
Joueurs absents à Aurillac : Roger RIPOL; Ludovic MONIERFabien DOMINGO ;Fabien BERNEAUChris LE ROUX; Valentin MAFTEI ; Roméo GONTINEAC; Walter OLOMBEL (blessés) Vincent CALDAYROUX; Sébastien RIOU; Arnaud DELGADO; (non retenus)

Une saison qui s'annonce difficile

Après deux journées de championnat, bien malin qui pourrait désigner les trois équipes qui rejoindrons la "Fédérale 1" à l'issue de la saison. Aix , le repêché, a battu Bordeaux lors de la première journée et obtenu le point de bonus défensif à Paris. Colomiers, le promu, a tombé un des gros bras, Montauban. Par ailleurs Auch s'est incliné lourdement sur sa pelouse face au voisin Tarbais. Trois équipes, seulement, sont invaincues Dax qui a atomisé Albi, Tarbes qui s'est nettement imposé à Auch et Oyonnax qui a dominé Mont de Marsan.
Les Aurillacois, quant à eux, ont lourdement chuté en Gironde,  rendant de surcroît une copie qui laisse perplexe l'entourage du club. Après un première victoire difficile face aux Rochelais et avant un déplacement périlleux à Oyonnax , l'optimisme n'est pas de rigueur dans le camp stadiste.
Face aux Bordelais les Cantaliens ont donné le bâton, pour se faire battre, à un adversaire qui était pourtant loin d'être irrésistible. Dés la seconde minute, Monty Dumond manquE une pénalité à 20 mètres face aux poteaux, puis  récidive, dans la même position, à la 26e minute. Sur une touche le talonneur Armand traversa, comme dans du beurre, pour le premier essai Bordelais signé Hijar. Les Cantaliens avaient une belle occasion de réduire le score mais Manu Rodriguès tapa à suivre oubliant deux partenaires démarqués. Puis une attaque Cantalienne, initiée par Stéphane Robert, fût interceptée pour un essai de l'ailier Pierre Froustey. Le buteur local Christ Kopestky ajouta une nouvelle pénalité portant le score à 21 à 3 au repos. Entre temps Monty Dumond avait réduit le score pour Aurillac. Pour ne rien arranger, Guillaume Ribes était prié, en compagnie de son vis à vis Armand, d'aller se reposer dix minutes après une brève altercation entre les deux hommes.
Dés la reprise, Arnaud Bassoul, qui était entré à le place de Guillaume Ribes, joua rapidement une pénalité à la main pour le premier et unique essai Cantalien. Avec la transformation de Guillaume Marque, les stadistes revenaient à 11 points. Le bonus défensif redevenait possible mais au lieu de tenter une pénalité, dans les cordes du buteur Auvergnat, les joueurs choisirent la pénal-touche . Pour la sixième ou septième fois (en comptant les ballons perdus dans les mêmes circonstances contre les Rochelais) la balle était captée par l'adversaire et les points perdus s'accumulaient. Lors de cette rencontre, mis a part les échecs du buteur, on pourra dire que les "rouge et bleu" ont laissé passer une belle occasion de prendre des points face à un adversaire pas au mieux, mais opportuniste. Cette équipe Aurillacoise a manqué de maîtrise dans la conduite du jeu et offert beaucoup trop de cadeaux à l'adversaire. On était très loin des rencontres disputés en fin de saison précédente. 
Il est vrai que le stade n'est pas épargné par les blessures en ce début de saison mais les adversaires sont souvent logés à la même enseigne. Comme disait un entraîneur très connu à un journaliste qui lui faisait remarquer que son équipe était handicapée par de nombreuses absences: "Une équipe est complète lorsqu' elle se présente avec 15 hommes sur le terrain".
Le stade se doit de réagir et ce dès samedi prochain sur le terrain d'Oyonnax.


27 Aout 2005

Stade Aurillacois 26 - La Rochelle 20

composition des équipes

Stade Aurillacois

15. JF. VIARS 
14.
RODRIGUES 13.  ROBERT  12. GONTINEAC  11. EZIYAR
10.  DUMOND 9.  BOREL
7.   BERNEAU
8.  DOMINGO 6.  BOUKANOUCHA 
5.  GABIN  4.   COURTEIX
(cap)
3.  MEMBRADO   2.
RIBES 1.   NNOMO

ballon rugby

1.  SMITH  2.  ALBINET  3. GOUAGOUT
4.  MOHR
(cap )  5.  JACOB 
6.  DE PAUW  8.  CARMIGNANI   7. DJEBAÏLI
9. FERROU  10. MERCERON
11. LEOBET  12.  WELLWOOD   13. MOREL 14. MERCIER
15. NINARD
La Rochelle

Remplaçants ( en gras les joueurs rentrés en cours de rencontre)

Aurillac: RIPOL > Berneau (65e);  CALDAYROUX  > Nnomo(60e); THALE-WATCHOU > Gabin (60e); MISSOUP  > Domingo (30e); GRACIA > Borel (70e); MARQUE  > ; Mariano. LECOT . 
La Rochelle : LABBE > Smith; LEOPOLU  > Gouagout; HUMBERT >;  AOUT> Djebaîli;  CABANNES >Ferrou; VENAYRE > De Pauw; BOUILLOT  > Ninard.

Aurillac ( Stade Jean-Alric )
Résultats: Aurillac 26 /
La Rochelle 20. (Mi-temps: ( 18 - 14 ) pour Aurillac
Points marqués Aurillac: Un essai Guillaume Ribes (45e) - Cinq pénalités ( 2e, 5e, 22e, 26e, 50e) - deux drops ( 18e, 37e ) Monty Dumond
La Rochelle
: Un essai Mathieu Mercier ( 24e ) - Cinq pénalités ( 15e, 19e, 39e, 47e, 54e ) Gérald Merceron.
Public
:  4 500spectateurs environ
Conditions climatiques:
Arbitrage de Mr CLOT ( Drome-Ardèche ). 
Cartons jaunes : Mathieu Mercier
(1er ) pour La Rochelle (plaquage haut)
Joueurs blessés : Fabien Domingo
( ligaments du genou ) Fabien Berneau (entorse de la cheville)
Joueurs absents à Aurillac : Ludovic MONIERFrancisco LECOTEChris LE ROUX; Valentin MAFTEI ; Walter OLOMBEL (blessés)  Benoit BASSOUL; Magnamé KOITA; Sébastien RIOU; Mathieu LESCURE; Arnaud DELGADO; Nicolas CARLI (non retenus)

Une victoire précieuse pour l' ouverture


{/slide}

{slide=Archives octobre 2005}

HTML clipboard

ARCHIVES OCTOBRE 2005

29 Octobre 2005

Stade Aurillacois  20 - Lyon 24

composition des équipes

Stade Aurillacois

15. MAFTEI 
14.
EZIYAR 13. ROBERT  12. GONTINEAC 11. CARLI
10.  MARQUE  9.  GRACIA
7.  MISSOUP
8. LESCURE 6.  BERNEAU (cap)
5. GABIN   4.  COURTEIX
3. F. LECOT   2.  RIBES 1.  CALDAYROUX

ballon rugby

1.  FIARD 2. TEBANI  3.  PAKIHIVATAU
4. RENNIE   5.  DELANOY
(cap )
6.  DEVILLE  8.  PORTIER
7.  FIORESE
9. DA SILVA 10.  MAZOYER
11.  NGOG  12. LAZERT 13.  RATCHKOV 14.  NAVES
15. GENGENBACHER
Lyon

Remplaçants ( en gras les joueurs rentrés en cours de rencontre)

Aurillac: NNOMO Cadayroux (65e) ; MONIER > F. Lecot (40e) ; KOITA > (e) ; PAYRAT > ; DELGADO > (e) ; DUMOND > ; M. LECOT > Robert (35e)
Lyon: MEYNARD > Tebani (70e) ; FACUNDO >   (e) ; GUFFROYFiorèse (55e) ; CADIC>  Portier (75e); BUSTOS >  ; FRENET >Mazoyer (65e) ; CAPDEVILLE > .

Aurillac ( Stade Jean-Alric )
Résultats: Aurillac  20 - Lyon 24
. (Mi-temps: ( 10 - 00 ) pour Aurillac
Points marqués Aurillac: Deux essais de pénalité (23e & 75e) - deux transformations & deux pénalités Guillaume Marque (29e & 52e).
Lyon
: Trois essais Ngog (55e),  Guffroy (65e),  Cadic (78e) .Trois transformations Gengenbacher - un drop Ratckov (45e) 
Public
:  3500 spectateurs environ
Conditions climatiques: Temps doux pour la saison, vent favorable à Aurillac en première période
Arbitrage de Mr Pomarède ( Côte d'Argent). 
Cartons jaunes : PAKIHIVATAU
(28e/38e)
Joueurs blessés : Stéphane ROBERT

Joueurs absents à Aurillac : Roger RIPOL; Benoit BASSOULFranck MEMBRADO; Sébastien RIOU; Robins TCHALE-WATCHOU; Fabien DOMINGOFayçal BOUKANOUCHA; Stéphane BOREL; Olivier ALQUIE; Manuel RODRIGUES; Romain RIOS; Jean François VIARS; Walter OLOMBEL

L'avenir s' assombrit un peu plus

Que faire ? sinon  jouer avec les moyens du bord !!!!!. Un effectif décimé (une équipe complète à l'infirmerie ou en "délicatesse"). Une absence criarde de spécialistes à certains postes. Un manque évident de densité physique (le dire est du réchauffé).Un recrutement avec, une fois de plus, beaucoup trop de déchet (voir ci dessous le temps de jeu des nouvelles recrues). Que s'est-il passé pour Monty Dumond qui, lors des premières rencontres, s'était montré très à l'aise et en réussite avant de connaître le trou noir ?Toujours pas de "joker" à l'horizon. Devant une telle situation, comment espérer des jours meilleurs ? Ceci dit les joueurs, qui étaient sur le terrain ,ont donné le maximum et on ne peut pas leur reprocher de ne pas avoir essayé  d'inverser la vapeur jusqu'à la dernière seconde. 
On disait les Rhodaniens en grande difficultés ( problèmes financiers, effectif à la limite de la rupture). Malgré cela ils peuvent se permettre de laisser sur le banc une seconde ligne de poids (Guffroy et Cadic) qui, lorsqu'ils sont entrés, ont marqué chacun leur essai. Par ailleurs ils attendent 3 nouveaux joueurs qui seront opérationnels d'ici quelques jours.
Il n'y a plus grand chose à rajouter sur le déroulement de cette rencontre si ce n'est que l'équipe, qui a le mieux utilisé le vent, celle qui avait la mêlée la plus forte en fin de rencontre,  a gagné le match.
L'avenir du stade Aurillacois s'assombrit. Lorsqu'on regarde le calendrier, de fin d'année, on se dit que ça va être très très difficile. Jugez plutôt : Les stadistes vont effectuer 4 déplacements à Aix le 12/11 à Tarbes le 19/11 à Colomiers le 10/12 et à Albi le 17/12 pour une seule réception celle du leader actuel Montauban le 3/12. Il faudra se fabriquer une forte dose d'optimisme pour espérer redresser la barre d'ici la trêve des confiseurs.


22 Octobre 2005

Mt de Marsan 53 - Stade Aurillacois 11

composition des équipes

Stade Aurillacois

15. JF. VIARS 
14.
RODRIGUES 13. ROBERT 12. GONTINEAC 11. RIOS
10.  DUMOND  9.  GRACIA
7.  MISSOUP
8. LESCURE  6.  BERNEAU (cap)
5. GABIN   4.  THALE-WATCHOU
3.  MEMBRADO   2.
RIBES 1.  CALAYROUX

ballon rugby

1.  CABARRY 2. LAUGA 3.  LAUSSUCQ
4. CHASSERIAU  5.  TRAVINI
6.  DHIEN 8.  SUTA  7.  SOHET
9. SALLEFRANQUE 10. TALES
11.  MAZZONZTO  12. DULIN  13.  VIGNAU-TUQUET
(cap ) 14.  SOUROUILHE
15. CAZEAUX
Mt de Marsan

Remplaçants ( en gras les joueurs rentrés en cours de rencontre)

Aurillac: NNOMO Caldayroux (40e) ; F. LECOT > Membrado (56e) ; KOITA > Tchale-Watchou (47e) ; PAYRAT > Missoup (67e);   ALQUIE > Rodriguès (45e) ; M. LECOT > ; CARLI > JF Viars (34e)
Mt de Marsan: LELEU > Laussucq (60e) ; TUUGHALA >  Cabarry (60e) ; MOULET > Lauga (62e) ; LAGO > Chasseriau (55e)CARRE > Dhien (60e) ; ARIFSallefranque (68e) ; DARRICARREREDulin (72e).

Mt de Marsan ( Stade Guy-Boniface)
Résultats: Mt de Marsan 53 -Aurillac 11 -
. (Mi-temps: (19 - 06 ) pour Mt de Marsan
Points marquésMt de Marsan : Cinq essais Sohet (13e & 74e); Tuugahala (62e); Talès (68e); Vignau-Tuquet (80e) - Cinq transformations - Six pénalités Vignau-Tuquet (1er, 21e, 30e, 39e, 51e, 55e) .
Aurillac
: Un essai Mickaël Gracia (76e) -  Deux pénalités Monty Dumond (23e, 36e).
Public
:  4000 spectateurs environ
Conditions climatiques: Temps couvert, température agréable - panne de lumière durant plus d'une heure. La seconde mi-temps à démarré avec 40 minutes de retard avec seulement deux projecteurs sur quatre.
Arbitrage de Mr Piraveau ( Côte d'Argent). 
Cartons jaunes : Paul LAUSSUCQ
(35e - 45e) pour Mt de Marsan
Joueurs blessés durant la rencontre:  Jean François VIARS, Robin TCHALE-WATCHOU, Franck MEMBRADO.

Joueurs absents à Aurillac : Roger RIPOL; Benoit BASSOULLudovic MONIER; Fayçal BOUKANOUCHA; Sébastien RIOU; Fabien DOMINGODavid COURTEIX; Chris LE ROUX; Guillaume MARQUE; Valentin MAFTEI; Jaouad EZIYAR; Walter OLOMBEL

La plus lourde défaite enregistrée depuis longtemps

Avant cette rencontre les Montois étaient classés avant dernier de poule. Ils avaient enregistré quatre défaites consécutives dont deux sur la pelouse du stade "Guy Boniface". Ils possédaient la plus mauvaise attaque avec seulement 4 essais marqués en 7 rencontres. Face à cet adversaire, plutôt mal en point, les Cantaliens ont encaissé leur plus lourde défaite depuis probablement plusieurs saisons. N'oublions pas que la saison précédente les Aurillacois s'étaient inclinés à deux reprises, sur leur pelouse, face aux deux plus mauvaises attaques du championnat (Tyrosse & Oyonnax). Les Cantaliens seraient-ils devenus les "portes-bonheur" des équipes en difficulté ?
Revenons sur la rencontre de ce samedi. Comment expliquer une telle déroute ? Il nous a semblé que, ce que l'on nomme les fondamentaux, touches (8 ballons pris sur lancer adverse ) & mêlées se soient déroulés dans des conditions satisfaisantes. Que s'est-il donc passé sur la pelouse "Guy Boniface ? Maladresse, jeu au pied déficient  (trop de ballons rendus à l'adversaire), fautes inadmissibles,  mauvais choix, échecs répétés dans les tirs au but (33% de réussite seulement), défense aux "abonnés absents" (c'était pourtant un des points forts des Cantaliens lors de la précédente saison) ont permis aux Landais de se refaire une santé en marquant cinq essais synonyme de "bonus" et de faire briller l'excellent buteur Antoine Vignau-Tuquet qui a réussi un cent pour cent dans ses tirs au but. Les nombreuses blessures, la panne d'éclairage ou l'arbitrage de Mr. Piraveau (qui ne réussit guère aux Cantaliens) ne pourront en aucun cas servir de prétexte à une prestation que l'on aimerait pouvoir qualifier "d'accident de parcours". Hélas le début de saison ne nous permet pas de faire preuve d'un grand optimisme. Il va falloir, très vite, mettre chacun face à ses responsabilités si l'on ne veut pas aller devant de très grandes désillusions. Le fidèle public de "Jean-Alric" n'accepterait pas que ses protégés ne relèvent pas la tête. Tout le monde attend une réaction d'orgueil pour la réception des Lyonnais samedi prochain. Dans le cas contraire la situation pourrait devenir très inquiétante pour l'avenir du club.


15 Octobre 2005

Stade Aurillacois 31 - Métro-Racing 12

composition des équipes

Stade Aurillacois

15. JF. VIARS 
14.
EZIYAR 13. ROBERT  12. GONTINEAC 11. RODRIGUES
10.  DUMOND  9.  BOREL
7.  MISSOUP
8. BERNEAU (cap) 6.  LESCURE
5. GABIN   4.  THALE-WATCHOU
3.
MEMBRADO 2.  RIBES 1.  CALDAYROUX

ballon rugby

1.  MARTOS 2. ETCHEGARAY  3.  FLOREA
4. HEHEA   5.  MOORE
6.  KONE  8.  FALEOVALU
(cap ) 7.  MOUNIE
9. BELTRAN 10.  HEWWITT
11.  TRUOLOV  12. PAYNE 13.  TIDJINI 14.  VAKALOA
15. POCHELU
Métro-Racing

Remplaçants ( en gras les joueurs rentrés en cours de rencontre)

Aurillac: NNOMO Cadayroux (40e) ; F. LECOT > Membrado (70e) ; KOITA > Gabin (70e) ; PAYRAT > ; ALQUIE > Dumond (60e) ; GRACIA > ; RIOS >
Métro: QUESADA > Florea (45e) ; SAMartos (56e) ; CASTEL > Héhéa (72e) ; BORDENAVE> Koné (60e); SIRBU >; DIKA > Tidjini (68e) ; DARET >  ; GALOPINPochelu (68)

Aurillac ( Stade Jean-Alric )
Résultats: Aurillac 31 - Métro 12
. (Mi-temps: ( 08 - 06 ) pour Aurillac
Points marqués Aurillac: Trois essais Olivier Missoup (38e) ; Monty Dumond (50e) ; Jaouad Eziyar (74e) - deux transformations Monty Dumond (50e) ; Olivier Alquié (74e) trois pénalités (15e, 42e, 60e) Monty Dumond ; un drop Olivier Alquié (63e).
Métro
: Quatre pénalités Pochelu (20e, 29e, 54e, 62e) .
Public
:  4000 spectateurs environ
Conditions climatiques: Temps couvert avec averse en fin de rencontre, vent favorable au Métro en première période
Arbitrage de Mr Gauzères ( Côte Basque-Landes). 
Cartons jaunes : Floréa
(34e / 44e) - Quésada (46e/ 56e pour Métro
Joueurs blessés :

Joueurs absents à Aurillac : Roger RIPOL; Benoit BASSOULLudovic MONIER; Sébastien RIOU; Fabien DOMINGODavid COURTEIX; Chris LE ROUX; Fayçal BOUKANOUCHA; Guillaume MARQUE; Valentin MAFTEI; Nicolas CARLI; Walter OLOMBEL

Le respect des fondamentaux


08 Octobre 2005

Auch 16 - Stade Aurillacois 06

composition des équipes

Stade Aurillacois

15. JF. VIARS 
14.
EZIYAR 13. M.LECOT  12. GONTINEAC 11. RIOS
10.  DUMOND  9.  BOREL
7.
BERNEAUMISSOUP 8. COURTEIX (cap) 6.  BOUKANOUCHA 
5. GABIN   4.  THALE-WATCHOU
3.  MEMBRADO   2.
RIBES 1.  CALAYROUX

ballon rugby

1.  MARTY 2. BORTOLUCCI  3.  IDIEDER
4. TAPASU  5.  LAFITTE
6.  SAINT-LARY  8.  PATAT
(cap ) 7.  LEBEL
9. SALOBERT  10. ORQUERA
11.  BASTIDE  12. AIGUILLON  13.  LAGARDERE 14.  CLEDES
15. DENOS
Auch

Remplaçants ( en gras les joueurs rentrés en cours de rencontre)

Aurillac: NNOMO Cadayroux (50e) ; F. LECOT > Membrado (55e) ; PAYRAL >; MISSOUP > Courteix (60e) ; LESCURE > Boukanoucha (50e) ; ALQUIE > Rios (40e) ; ROBERT > M.Lecot (55e)
Auch: SENTOUS > Bortolucci (62e) ; MONTANELLAMarty (40e) ; BOURRUST > Idieder (75e) ; LAFFITTE > Tapassu (75e);  BRUERE > Lebel (48e) ; CLARAC > Salobert (62e) ; BOSQUEAiguillon (40e).

Auch ( Stade du Moulias)
Résultats: Auch 16 -Aurillac 06 -
. (Mi-temps: ( 06 - 03 ) pour Aurillac
Points marqués Aurillac Une pénalités (27e) ; un drop (35e) Monty Dumond .
Auch
: Un essai Bastide (72e), une transformation & trois pénalités Orquera (50e, 58e), Lagardère (16e).
Public
:  4000 spectateurs environ
Conditions climatiques: Temps doux, vent nul
Arbitrage de Mr Soulan ( Midi-Pyrénées). 
Cartons jaunes : Olivier Missoup
(62e - 72e) pour Aurillac
Joueurs blessés :  Stéphane Borel, Fayçal Boukanoucha, David Courteix.

Joueurs absents à Aurillac : Roger RIPOL; Benoit BASSOULLudovic MONIER; Magnamé KOITA; Sébastien RIOU; Fabien DOMINGODavid PAYRAT; Chris LE ROUX; Guillaume MARQUE; Valentin MAFTEI; Nicolas CARLI; Walter OLOMBEL


HTML clipboard

{/slide}

{slide=Archives novembre 2005}

ARCHIVES NOVEMBRE 2005

19 Novembre 2005

Tarbes 23 / Stade Aurillacois 19

Composition des équipes
Stade Aurillacois 
15.  JF. VIARS
14.  EZIYAR   13. M. LECOT  12.  ROBERT    11. MARQUE 
10.  DUMOND   9.
GRACIA
7.  MISSOUP    8.  BERNAU
(cap) 6.  BOUKANOUCHA
5. GABIN 4.  TCHALE-WATCHOU
3.  MONIER
2.  RIBES  1.  NNOMO

ballon rugby

1. CAMPOURCY  2.  BRIA   3.  BOUIC 
4.  BARRAGUE  5.  JOLLY  
6.  TROADER
(cap) 8.  CHAMPEL  7.  FILO
9.  MITU  10.  LALOO
11.  PRISCOTT  12. LACRABERIE  13. CAUJOLLE  14.  CHEDAL 
15. WINNAN
Tarbes

Remplaçants (entrés en cours de rencontre en gras)

Stade Aurillacois : RIPOL > Ribes (60e), CALDAYROUX > Nnomo (60e), F. LECOT > Monier (60e), KOITA > Gabin (40e), LESCURE > Berneau (66e), RODRIGUES > Marque (66e), CARLI > Robert (72e).
Tarbes:
DUPONT, MAUMUS > Cambourcy (40e),  GALLOPA > Champel (46e), BERNAD > Filo (70e) DURANDBROWN, FORTASSIN, CAZENAVE.> Lacraberie (74e)


Résultats:
Tarbes 23 - Aurillac 19 ( mi-temps 20 - 09  ) pour Tarbes
Aurillac: Un essai Fayçal BOUKANOUCHA (70e). Une transformation Monty DUMOND. Quatre pénalités (22e, 27e, 36e & 53e) Guillaume MARQUE 
Tarbes
: 2 essais CAUJOLLE (12e), FILO (31e) deux transformations, trois pénalités (24e, 39e & 57e) Petre MITU .

3 500 spectateurs environ 
Conditions climatiques: température fraîche, pelouse en bon état, vent nul.
Arbitrage de Mr. MORETTO ( Alpes )
Joueurs blessés : David GABIN (40e), Fabien BERNEAU (66e), Guillaume MARQUE (66e), Stéphane ROBERT (72e).
Cartons jaunes
: NEANT

Joueurs absents à Aurillac : Franck MEMBRADO;  Benoit BASSOULSébastien RIOU; David COURTEIX; Fabien DOMINGO; Stéphane BOREL; Olivier ALQUIE; Roméo GONTINEAC Valentin MAFTEI; Romain RIOS; Walter OLOMBEL

Les Cantaliens méritaient beaucoup mieux

Du XV Aurillacois, qui a pénétré sur la pelouse de "Maurice-Trélut", il ne restait que quatre rescapés de l'équipe qui s'était imposée, sur cette même pelouse, en septembre 2004. ( Stéphane Robert, Mikaël Gracia, Fabien Berneau & David Gabin. Chez l'adversaire du jour c'est un peu la même chose avec seulement cinq joueurs. (Bouic, Jolly, Champell, Chedal & Winnan).

A l'issue de cette rencontre on croit pouvoir dire que les Cantaliens méritaient mieux que le point de bonus défensif. Dominateurs en touche, forts en mêlée, efficaces dans les groupés pénétrants, ils ont fait souffrir les Pyrénéens durant la quasi totalité de la rencontre. Hélas, malgré un match courageux ( le meilleur à l'extérieur depuis le début de la saison) ils n'ont pu ramener les quatre points de la victoire. Durant la première période, quelques fautes de main et un manque de vigilance leur ont coûté très cher. Malgré cela la score de 20 à 9, à la mi-temps, était plutôt flatteur pour les Tarbais. Le tournant de la partie se situe probablement dans le premier quart d'heure de la seconde période. Trois pénalités aux 41e, 45e & 48e minute ainsi qu'un essai furent manqués, la concrétisation de ces occasions leur aurait permis de rejoindre voire de passer devant leur adversaire. Cette seconde mi-temps fut dominée, de la tête et des épaules, par les "rouge et bleu" du Cantal. Durant cette période les partenaires de Pêtre Mitu encaissèrent 10 points pour n' en marquer que 3 et ce n'était pas cher payé tant les Auvergnats avaient la main mise sur la rencontre. La chance n'était pas du côté des Aurillacois et  l'arbitrage de Monsieur Moretto ne les a guère aidés. De cette rencontre, on retiendra tout de même ce point de bonus défensif et l'espoir d'avoir retrouvé les qualités premières qui avaient fait la force de l'équipe lors de la précédente saison et qui faisaient terriblement défaut depuis le début de ce championnat. Espérons que ce match référence servira de déclic et que les deux tiers restant réserverons de bonnes surprises. En attendant la rencontre, face au leader Montalbanais, le prochain week-end de repos sera le bienvenu afin de souffler un peu et permettre à certains de soigner leurs blessures.


12 Novembre 2005

Aix en Provence  18 - Stade Aurillacois  07

composition des équipes

Stade Aurillacois

15.  JF VIARS
14. EZIYAR    13.  MAFTEI  12.  GONTINEAC  11.  RODRIGUES
10.  MARQUE  9.  GRACIA
7. BOUKANOUCHA   8.   BERNAU
(cap)  6. MISSOUP   
5. GABIN 4. KOITA 
3.
F. LECOT 2.  RIPOL  1. CALDAYROUX

ballon rugby

1.  UIPA  2.  CASTOLA  3.  RIVIER 
4.
MATIU 5. MICHAUX
6. CHAPLAIN
8.  PROSPERO (cap) 7.  MENDY
9.  JORDAAN  10.  WISNIEWSKY

11. REYT    12. IRAZUSTA  13.  GARGALLO  14. DOGOUI 
15. CAMBRES

Aix en Provence

Remplaçants (entrés en cours de rencontre en gras)

Stade Aurillacois : RIBES > Ripol (52e), MONIER > F. Lecot (52e), NNOMO > Caldayroux (52e), TCHALE-WATCHOU > Koita (52e), LESCURE > Missoup (65e), DUMOND > (e), M. LECOT > (e)  .
Aix en Provence:
LABAT > (e) , GRISOLI > Uipa (65e), BAQUE   > Castola (71e), MALLET > (e), BEUN  > Michaux (62e), GOMEZ > Wisniewsky (65e), GALTHIER .


Résultats:
Aix en Provence  18- Aurillac 07 - ( mi-temps  08 - 00 )  pour Aix 
pour
Aurillac: 1 essai  Fayçal Boukanoucha (70e) , une transformation Guillaume Marque.
Aix en Provence
: 2 essais Bedel Dogoui (12e), De pénalité (48e), une transformation (48e) et deux pénalités Jordan  Wisniewsky ( 18e & 42e).
1 200 spectateurs environ 
Conditions climatiques: Pluie abondante durant toute la rencontre, pelouse détrempée, vent favorable à Aix en première période.
Arbitrage de Mr. GAUZINS ( Ile de France) 
Cartons jaunes Vincent Caldayroux (42e/52e) pour Aurillac (faute technique).
joueurs absents à Aurillac : Franck MEMBRADO;  Benoit BASSOULSébastien RIOU;
David COURTEIX; Fabien DOMINGO; Stéphane BOREL; Olivier ALQUIE; Stéphane ROBERT; Romain RIOS Nicolas CARLI; Walter OLOMBEL

Le Stade prend l'eau au propre comme au figuré

Les Cantaliens dégringolent un peu plus au classement, puisqu'ils occupent maintenant l'avant dernière place derrière leur vainqueur du jour ,juste devant Tyrosse qui s'est incliné à Albi. Le week-end prochain ils se rendent à Tarbes qui vient de l'emporter sur le terrain de Lyon qui lui même s'était imposé, à "Jean-Alric" lors du dernier match . De leur voyage en Provence les stadistes n'auront même pas eu la consolation de ramener le point de bonus défensif (2 seulement en dix rencontres). Tout ceci pour dire que l'avenir des "rouge & bleu" ,au tiers du parcours, est  incertain.  Chez qui peut-on espérer récupérer les points perdus à domicile si on ne peut le faire chez un mal classé de niveau assez faible de surcroît ? Que faire ? Y a t-il des solutions pour modifier le cours des choses ? On ne voit vraiment pas comment la situation pourrait s'améliorer d'ici fin décembre. Nous souhaiterions nous tromper mais la réalité est là et pourquoi vouloir la dissimuler !!!!!
Les conditions de jeu étaient difficiles ce qui peut expliquer les nombreuses fautes de main. Mais comment justifier la faillite répétée des buteurs (2 pénalités faciles qui auraient ramené les Auvergnats à deux points de l'adversaire au repos), le nombre incalculable de touches qui ne sont pas trouvées et autant de ballons rendus à l'adversaire. Le jeune ouvreur de service avait sans doute trop envie de se racheter de sa faible prestation de janvier dernier sur cette même pelouse. Seulement, les matchs se jouent à l'heure H et tout le monde sait qu'il n'est pas bon de se les jouer, dans sa tête, avant la rencontre. Maintenant il va bien falloir se rendre à Tarbes, avant de recevoir le leader Montalbanais,revanchard, puis se déplacer coup sur coup dans la banlieue Toulousaine et chez des Albigeois super équipés. On dira qu'il faut, malgré tout, rester optimiste et bien soyons le !!!!


Essayons de comprendre

Nous aimerions tenter d' analyser les raisons de la situation actuelle par rapport à la fin de saison dernière. Même si certains diront que le sport n'est pas une science exacte, on se doit, tout de même, de trouver un début d'explication à cette mauvaise métamorphose. Les premières questions à se poser sont les suivantes.
Quels sont les changements enregistrés à l'inter-saison ?
Au niveau du staff technique : Aucun
Au niveau de l'effectif :
Arrêt de Fabrice Ribeyrolles, départ de Maxime PetitjeanAntony Martrette,  Pétrisor Spataru, Ralph Téritaohia, Konstantin Rachkov, pour ne citer que les principaux. 
La saison reprend, avec de nouveaux joueurs, par une série de rencontres amicales. Une rencontre à "Jean-Alric" face à l'ASM  laisse entrevoir une saison pleine de promesses. Un second match contre le métro, peut-être moins significatif mais, remporté largement par les Cantaliens. Un troisième enfin, dans les Pyrénées, face à des Tarbais ambitieux sortant d'une série de victoires. Cette rencontre, malgré une courte défaite,  confirme tout le bien que l'on pense du cru 2005/2006.
Arrive le début du championnat, toujours difficile à négocier, avec une courte mais précieuse victoire face à La Rochelle.
Cette rencontre sera marquée par la grave blessure survenue à Fabien Domingo et celle plus légère de Fabien Berneau.
Premier déplacement et première défaite importante face au stade Bordelais pas au mieux de sa forme. A partir de là on commence à se poser des questions et les proches du club s'interrogent. Le nouvel ouvreur et buteur Monty Dumond , (qui commençait à faire oublier le talent de Maxime Petitjean) , voit son taux de réussite chuter de façon spectaculaire. Les défaites s'accumulent (à l'extérieur mais aussi à la maison). Les points de "bonus" sont inexistants (l'an dernier Aurillac était en tête au premiers tiers du championnat). Devant une telle situation les supporters sont  inquiets, se posent des questions et ont beaucoup de mal à comprendre.
Ceux ou celles qui souhaiteraient apporter leur point de vue ou leur analyse sur les causes possibles d'une telle situation
( dans un but constructif ) seront les bienvenus. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

{/slide}

{slide=Archives décembre 2005}

HTML clipboard

ARCHIVES DECEMBRE 2005

17 Décembre 2005

Albi 13 /  Stade Aurillacois  07

Composition des équipes

Stade Aurillacois
15.  JF VIARS

14.
EZIYAR 13.  M. LECOT 12.  GONTINEAC  11. MAFTEI
10.  ALQUIE  9.  BOREL 
7.  BOUKANOUCHA   8.  LESCURE
6.  MISSOUP
5.  TCHALE-WATCHOU  4.  COURTEIX  (cap) 
3.  MEMBRADO  2.  RIBES 1.
NNOMO

ballon rugby

1. STANKOVICH    2. SABY  3. VIOL
4. GUICHERD  5. MELA 
6. DUCOS   8. MARECHAL  7.  CORREA
9. FARENC (cap)  10. REES
11. SERRE  12. SANCHOU  13. BOWKER   14. FOUGEDOIRE 
15 MANCA

Albi

Remplaçants

Aurillac: RIPOL > Ribes (51e); CALDAYROUX >  Nnomo (43e); F. LECOT > Membrado (51e); RIOU > Lescure (51e); KOITA > Tchalé-Watchou (55e); CHABAUD > Alquié (32e); FERRACCI > Maftéi (63e).
Albi : LADHUIE > Saby (56e) LARROUY > Stankovich (66e); GAINER > Viol (53e);  JULIAN > Guicherd (70e); PAGES > Farenc (74e) ; SUBRA > Bowker (71e)STEWART > Fougedoire (71e) .

Albi ( Stade Municipal )
Résultats: Albi 13/
Aurillac 07 (Mi-temps: (10-00) pour Albi
Points marquésAurillac : Un essai Fayçal BOUKANOUCHA (68e), Une transformation de Mathieu CHABAUD.   
Albi
:  Un essai Pierre SABY (35e),  une transformation  et deux pénalités (27e et 61e) Cerith REES.
Public
: 3000 spectateurs environ
Conditions climatiques:Temps froid, pelouse grasse, vent favorable à Albi en première période. 
Arbitrage de Mr PELLAPRAT ( Provence ).

Cartons jaunes.  Jaouad EZIYAR
(24e / 34e), Olivier MISOUP (61e / 71e) pour Aurillac

Joueurs absents à Aurillac : Ludovic MONIER,  David GABIN, Fabien DOMINGOFabien BERNEAU; Uelini FINO; Mikael GRACIA; Arnaud DELGADO; Monty DUMOND ; Guillaume MARQUE.; Stéphane ROBERT;  Manuel RODRIGUES; Romain RIOS; Nicolas CARLI; Walter OLOMBEL

MERCI MONSIEUR L'ARBITRE !!!!!!!!

De nombreux supporters Albigeois l' ont pensé, quelques uns l' ont dit clairement, d'autres parlant plutôt "d'arbitrage maison" (nous l'avons entendu de nos propres oreilles). Depuis la  triste prestation,  lors d'un Dax -Aurillac, qui remonte à cinq ou six ans, nous n'avions jamais été confronté à une telle "parodie" d'arbitrage. Nous préférerions nous étendre sur le rugby et ses valeurs mais là nous ne pouvons passer sous silence un tel comportement avec des décisions provoquant parfois une gêne perceptible chez les supporters locaux. Nous ne sommes pas loin de la vérité en disant que les deux derniers matchs des Cantaliens auraient du se terminer par deux victoires si les arbitres avaient tout simplement appliqué les règles. Nous serons un peu plus indulgent sur la prestation du directeur de jeu qui officiait sur la pelouse de Colomiers qui, en dehors de la dernière seconde, avait effectué une prestation plutôt convenable.
Revenons à la rencontre face aux Albigeois : Les joueurs du Cantal ont réalisé une prestation remarquable et remarquée, appréciée par les supporters Cantaliens mais aussi par ceux du club local. Hélas ils ne récoltèrent que le mépris d'un corps arbitral qui, lors de ce week-end glacial, n'a guère servi  la cause du rugby. Dans une rencontre ou l'occupation du terrain fût assez équilibrée les Cantaliens durent se contenter de 20% seulement des pénalités sifflées dont une seule pouvait être tentée. Elle fût jouée à la main pour l'essai marqué par le troisième ligne Fayçal Boukanoucha. Nous ne contesterons pas les fautes Cantaliennes, la plupart méritaient sans doute d'être sanctionnées. Ce que nous reprochons au directeur de jeu c'est de ne pas avoir appliqué les mêmes règles à l'adversaire ( passages à vides gênant la défense adverse, plaquages sans ballon, ballons gardés au sol  etc...) et surtout, celle qui pouvait tout changer, lorsque sur la dernière mêlée favorable aux "rouge et bleu"à quelques mètres de la ligne adverse, un joueur Albigeois, en position de hors jeu, est venu plonger dans les pieds de la troisième ligne Aurillacoise. Pour toute sanction l'arbitre sifflait la fin de la rencontre.


10 décembre 2005

Colomiers  20 / Stade Aurillacois 15

Composition des équipes
Stade Aurillacois 
15. JF. VIARS
14.  EZIYAR    13.  M. LECOT 12.  GONTINEAC    11. RODRIGUES 
10.  MARQUE   9.  BOREL
7.  BOUKANOUCHA    8. LESCURE  6.  MISSOUP
5.  TCHALE -WATCHOU  4. COURTEIX  (cap)
3.  MONIER
2.  RIBES  1.  NNOMO

ballon rugby

1. ROUX   2. RIOUX  3.  BEGARIE 
4. MORO  5e.  MEMAIN 
6.  CARBAU   8.  FRIAND   7. SACILOTTO
9. SALLE-CANNE  (cap)  10.   REIMONEN
11. LODE  12.  SIEURAC 13. REY  14.   SAOUT 
15. JOUVE
Colomiers

Remplaçants : (en gras les joueurs  entrés en cours de match)

Aurillac: CALDAYROUX > Nnomo (68e); MONIER > Membrado (24e); KOITA > (e); RIOU (e); ALQUIE >  (e); MAFTEI > Gontineac (73e); FERRACCI > Rodriguès (70e) .
Colomiers : TURINI > Roux (50e); SMARA > Bégarie (70e) ; BOHN >  Friand (40e); TOURTOULOU Sacilotto (45e); AGUIRRE ; DENECHAUD > Sieurac (68e); SAN-VICENTE > Saout (78e).

Résultats:
Colomiers 20 / Aurillac  15 (Mi-temps: (12 - 06)  pour Aurillac
Points marquésAurillac. Quatre pénalités (4e, 18e, 39e, 57e ) , un drop (31e) Guillaume MARQUE. (63 % de réussite)
Points marqués: Colomiers
Un essai Morgan SAOUT (53e). 5 pénalités  ( 29e, 34e, 59e, 65e) Matthias REIMONEN  , Sylvain JOUVE (76e).
Public
: 3000 spectateurs environ. 
Conditions climatiques: Soirée frisquette,  pelouse en bon état. 
Arbitrage de Mr. MONTEUX ( Drome-Ardèche ).
Joueurs blessésLudovic MONIER (épaule)
Cartons jaunes
: Olivier MISSOUP (34e / 44e ), Bernard NNOMO (59e / 69e) pour Aurillac - Anthony SALLE-CANNE (57/67) pour Colomiers
Joueurs absents à Aurillac :
F. LECOT , Roger RIPOL , Benoit BASSOUL David GABIN ; Fabien DOMINGO; Fabien BERNEAU; Mikael GRACIA; Monty DUMOND ; Stéphane ROBERT Romain RIOS; Nicolas CARLI; Walter OLOMBEL .

La treizième n'aura pas été la bonne

En menant 12 à 6, à la mi-temps, les Aurillacois pensaient enfin pouvoir ramener leur première victoire d'un déplacement. Ils ont mené jusqu'à la 65e minute pour terminer sur la ligne Columérine à deux doigts d'une possible victoire. La corne venait de retentir,  les Cantaliens en possession du ballon n'étaient plus qu' à quelques centimètres de la terre promise lorsque Monsieur Monteux siffla la fin de la rencontre dans la confusion générale. 
Il semblerait que depuis quelques semaines le  XV Cantalien soit en progrès. Certes ça ne se traduit pas encore par des victoires mais on perçoit un mieux dans tous les secteurs de jeu. Les trois dernières rencontres ont permis aux "rouge et bleu" d'engranger le point de bonus défensif. Si on ne peut s'en satisfaire à la maison, ceux ramenés de Tarbes et Colomiers prouvent bien qu'il y a un mieux dans le comportement de l'équipe. Le buteur actuel, Guilaume Marque, a réussi 5 coup de pied sur 8 tentatives (63%). Ce n'est pas suffisant mais on se rapproche de ce qui est considéré comme correct c'est à dire 70 / 80 %. Les avants ont fait valoir un supplément d'âme qui sera nécessaire pour espérer sortir de la zone de relégation. S'ils ont quelque peu souffert en mêlée ils ont fait jeu égal en touche. Les trois-quarts ont, semble t-il, retrouvés quelques couleurs en mettant à mal la défense adverse. Côté défense, justement, l'équipe a été présente face à un adversaire qui fait feu de tous bois. Il va falloir continuer dans ce sens à commencer par un nouveau déplacement chez des Albigeois qui se sont incliné de peu chez les maritimes de La Rochelle. Tout le monde sait que ce ne sera pas facile, face à un prétendant à la montée, mais dans ce genre de rencontre les visiteurs n'ont rien à perdre


03 Décembre 2005

Stade Aurillacois  09 / Montauban  16

Composition des équipes
Stade Aurillacois 
15. JF. VIARS
14.  EZIYAR    13.  ROBERT  12.  M. LECOT    11. MARQUE 
10.  DUMOND   9.  GRACIA
7.  BOUKANOUCHA    8.  COURTEIX  (cap)   6.  MISSOUP
5. KOITA  4.  TCHALE -WATCHOU
3.  MONIER
2.  RIBES  1.  NNOMO

ballon rugby

1. LAFON   2. TESTA  3.  BANQUET 
4. ROLLAND (cap)  5e.  VAITANAKI 
6.  CLARKIN   8.  SOLDAN   7. DIARRA
9. GARCIA  10.   FAUQUE
11. CECH  12.  JAOUHER 13. BASTELICA  14.   JONNET 
15. DUFAU
Montauban

Remplaçants : (en gras les joueurs  entrés en cours de match)

Aurillac: CALDAYROUX > Nnomo (55e); MONIER > Membrado (55e); PAYRAT (e); LESCURE > Tchale-Watchou (65e); BORELGracia (35e); MAFTEI > Robert (70e); RODRIGUES .
Montauban : ARGANESE > Testa (72e); BALAN > Lafon (55e); MARTINEZ > Banquet (60e) ; BADO > ; CABALLERO Clarkin (72e); CAMPOMAR ; BOND0UY >
.

Résultats:
Aurillac  9 / Montauban 16  (Mi-temps: (10 - 03)  pour Montauban
Points marquésAurillac. Trois  pénalités (3e, 62e, 66e )  Guillaume MARQUE.
Points marqués: Montauban
Un essai Tony TESTA (36e). Une transformation & deux drops  ( 10e, 45e, 70e) Sébastien FAUQUE  .
Public
: 3500 spectateurs environ. 
Conditions climatiques: Pluie incessante,  pelouse en bon état. 
Arbitrage de Mr. GASTOU ( Languedoc ). 
Cartons jaunes
: Matthew CLARKIN (25e / 35e ), Pablo MARTINEZ (62e / 72e) pour Montauban.
Joueurs absents à Aurillac :
F. LECOT , Roger RIPOL , Benoit BASSOULSébastien RIOU; David GABIN ; Fabien DOMINGO; Fabien BERNEAU; Olivier ALQUIE; Roméo GONTINEAC Romain RIOS; Nicolas CARLI; Walter OLOMBEL .

La spirale peut-elle se refermer ?

Les stadistes viennent de s'incliner pour la neuvième fois, sur douze rencontres, dont trois fois à la maison. Dans un passé récent les Cantaliens avaient pris l' habitude de terrasser les adversaires qui se présentaient  à "Jean-Alric" avec le costume de leader sur les épaules. De nombreux supporters s'accrochaient à cet espoir sachant que les "rouge et bleu" sont capables de réaliser des performances face aux ténors. 
Pourtant, lors de cette rencontre, on ne pourra pas dire que les locaux ont été mangés tout cru. Le match fut assez équilibré et le résultat s'est joué sur des petits détails. Cette équipe Montalbanaise n'avait rien d'un épouvantail et, en aucun cas, une victoire des Cantaliens aurait pu être qualifiée de "hold-up".
Alors !!! nous direz-vous, pourquoi les Aurillacois ont enregistré une nouvelle défaite ?
Essayons d'analyser le déroulement de cette rencontre: Il est bon de préciser qu'en ce samedi de décembre les conditions climatiques n'étaient pas idéales pour la pratique d' un bon rugby. Dés les premières minutes Guillaume Marque ouvre le score sur pénalité réussie des quarante mètres, légèrement en coin. Les stadistes n'auront mené, au score, que quelques minutes puisque l'inévitable Sébastien Fauqué égalisera en faisant "clacquer" son premier drop (il en réussira deux autres par la suite). Les visiteurs vont se retrouver en infériorité numérique ( le troisième ligne Matthew Clarkin étant prié d'aller se reposer dix minutes pour avoir "balançé" son vis à vis  Olivier Missoup sur une touche). Durant cette période les Cantaliens n'ont pas su tirer profit de la situation, en tentant plusieurs pénalités lointaines, alors que le choix des pénal-touches semblait mieux approprié en raison de l'infériorité numérique de l'adversaire. Revenus à quinze contre quinze les visiteurs pénètrent, pour la première fois de la partie, dans les 22 Cantaliens pour marquer, en force, l'unique essai de la rencontre par le puissant talonneur Tony Testa et transformé par Sébastien Fauqué. Monsieur Gastou siffle la mi-temps avec un avantage de sept points en faveur des Montalbanais. Le match  vient tout juste de reprendre et Sébastien Fauqué ajuste son deuxième drop. Pourtant, les avants Cantaliens, solides en mêlée, dynamisent la rencontre, dominent leur adversaire, se créaient de belles occasions (mêlée enfoncée près de la ligne Montalbanaise qui ne donne rien,  quatre contre un à trente mètres de la ligne adverse qui aurait dû faire "mouche"). Les Cantaliens ne savent pas profiter d'une nouvelle supériorité numérique (carton jaune pour le pilier Pablo Martinez pour plaquage dangereux) même si Guillaume Marque réduit le score avec deux pénalités qui passent entre les perches, ramenant son équipe à quatre points de Montauban. En réussissant son troisième drop, Sébastien Fauqué assure la victoire des siens et les Cantaliens devront se contenter du bonus défensif.
Conclusion : Le stade ne marque plus, ni au pied ,(cinq ou six tentatives manquées) ni à la main. On sent l'équipe fébrile d'ou ce manque de lucidité au moment de conclure. D'autre part la touche n'a pas fonctionné comme on pouvait l'espérer, même si les "rouge et bleu" ont su perturber les lancers adverses et récupérer quelques ballons. Il faut impérativement redonner confiance à ce groupe afin qu'il retrouve l'ensemble de 
ses moyens qui ne sont pas si mal que certains veulent bien le laisser entendre. Nous pensons plus particulièrement à l'ouvreur Monty Dumond. Que chacun face l'effort de se souvenir de ses premières prestations à "Jean-Alric" qui avaient fait l'objet de commentaires très flatteurs sur les qualités de ce joueur. Que s'est-il passé ? On est endroit de se poser des questions !!!! Une remise en cause dans le relationnel et un peu plus de diplomatie seraient probablement bénéfiques à l'ensemble du groupe. Par ailleurs on a pu vérifier que lorsqu'on apporte de la masse physique au cinq de devant, l'adversaire est plus respectueux et moins performant. En dehors d'une plus grande sérénité, donc d'une meilleure maîtrise, chez les Tarn et Garonnais, la différence n'était pas aussi criarde entre le leader et le quinzième de poule.


{/slide}

{slide=Archives janvier 2006}

HTML clipboard

ARCHIVES JANVIER 2006

21 Janvier. 2006

Stade Aurillacois 10 - Stade Bordelais 12

Composition des équipes

Stade Aurillacois

15. JF. VIARS 
14.
EZIYAR 13. MAFTEI 12. ROBERT 11. RODRIGUES
10.  MARQUE  9.  BOREL
7.
BOUKANOUCHA 8.  FONO 6.  LESCURE
5.  RIOU  4.   COURTEIX
(cap)
3.  F. LECOT  2.
RIBES 1.   CALDAYROUX

ballon rugby

1.  LAFOY  2.  ARMAND (cap )  3. SIEPIELSKI
4.  JACKSON   5.  BOURDIN
6.  JEANPIERRE  8.  BOULPIQUANTE   7. HIJAR
9. ANDREU  10. LABORDE
11. MATHIEUX 12.  ANCELIN   13. BEYRET 14. FROUSTEY
15. ARANDIGA
Stade Bordelais

Remplaçants ( en gras les joueurs rentrés en cours de rencontre)

Aurillac: MEMBRADO > Lecot (53e); NNOMO > Caldayroux (25e); FERREIRA > Riou (70e); BERNEAU > Lescure (65e); DELGADO > Borel (55e) DUMOND > Eziyar (60e) ; LACOMBE > . 
Bordeaux: FANER > Lafoy (70e); LACROUTS  > Siepielski (60e); LLANES > Bourdin (70e);  HUBERT > Boulepiquante (58e); BOUHRAOUA >; CRAP > ; TORREGARAY > Beyret (60e).

Bordeaux ( Stade Jean-Alric )
Résultats: Aurillac 10 - Bordeaux 12 -
. (Mi-temps: ( 06 - 03 ) pour Bordeaux 
Points marqués Aurillac: Un essai Monty Dumond (78e) - Une transformation  Monty Dumond -  Une pénalité Guillaume Marque (11e)
Bordeaux
: Quatre pénalités ( 23e, 40e, 50e,51 e) Damien Mathieux.
Public
:  2500 spectateurs environ
Conditions climatiques: Soirée fraîche, vent nul
Arbitrage de Mr Mené ( Provence). 
Cartons jaunes : Damien MATHIEUX
(60e/70e jeu dangereux).
Joueurs blessés lors de la rencontre: Vincent CALDAYROUX (rotule) - Stéphane BOREL (genou), Jaouad EZIYAR (adducteurs), Sébastien RIOU (dos).
Joueurs absents à Aurillac :
Roger RIPOL , Benoit BASSOUL , Ludovic MONIER Magnamé KOITA, Robins TCHALE-WATCHOU, David GABIN , Fabien DOMINGO Olivier MISSOUP, Mikael GRACIA, Roméo GONTINEAC Mariano LECOT, Nicolas CARLI, Walter OLOMBEL .

Et maintenant ...... Vogue la galère

Les précédentes défaites, à "Jean-Alric", avaient été concédées face à des adversaires candidats à la qualification voire à l' accession en "Top 14" (Dax, Montauban, Béziers). Face à ces adversaires les stadistes avaient rendu une copie correcte même si des fautes avaient privé les locaux de victoires possibles. Face au stade Bordelais il en a été tout autrement. L'adversaire, positionné en milieu de tableau, était loin d'un foudre de guerre. En dehors d'un bon taux réussite, dans les tirs au but, de leur jeune buteur Damien Mathieux (22 ans), qui remplaçait au pied levé le titulaire Krist Kopestky ,  les Girondins n'ont vraiment pas montré grand chose. L'essentiel étant la victoire, ils l'ont obtenue en réalisant le match idéal à l'extérieur.  Côté Aurillacois le ressort semble définitivement cassé. Comme le disait un célèbre commentateur de matchs de rugby "La cabane est tombée sur le chien et le chien est mort". On a vu des avants complètement amorphes, manquant de puissance au moment de conclure, lors des quelques mouvements se situant près de la ligne adverse. Par ailleurs beaucoup de fébrilité engendrant  maladresses et mauvais choix. Il est bien connu que lorsque la tête ne va pas les jambes ont du mal à suivre. Pour corser le tout une faillite du buteur de service dont le taux de réussite n'a pas dépassé 20%. Inutile de préciser qu'une seule des pénalités manquées aurait permis d'empocher les quatre points de la victoire. De ce naufrage collectif seul Jean-François Viars à surnagé. La rentrée, en fin de rencontre, d' Arnaud Delgado à la mêlée et de Monty Dumond à l'ouverture (il a marqué et transformé l 'essai qui a permis d'obtenir le bonus) a semble t-il apporté un peu plus de vivacité.
Après cette nouvelle défaite (la 14e sur 17 rencontres et la 5e à la maison), l'issue ne fait guère de doute d'autant que les autres mal classés ont gagné (Mt de Marsan, Aix , Lyon & Tyrosse) ou perdu avec le bonus (Métro-Racing). La venue d' Oyonnax n'est pas faite pour rassurer, d'autant que la liste des blessés ou indisponibles ne cesse de s'allonger pour atteindre l'effectif d' une équipe complète probablement de valeur égale voire supérieure (sans vouloir vexer personne ) aux 22 joueurs qui seront appelés face à Oyonnax. Les jeux étant faits, ou presque, il n'y a plus rien à perdre. Aussi nous souhaiterions que ceux qui seront choisis pour porter les couleurs du club se trouvent  libérés de toute pression inutile. Dans ces conditions, seulement, ils pourront  donner le maximum d'eux même, se faire plaisir et donner satisfaction aux fidèles supporters Cantaliens.                                                                 
En fin de saison dernière les joueurs étaient en pleine confiance et enchaînaient victoire sur victoire. Comment expliquer, en effet, qu'une équipe qui était à la porte du "Top 14", il y a  6 mois seulement, se trouve aujourd'hui reléguable en "Fédérale 1" ? Ce groupe n'ayant pas été modifié de façon spectaculaire (malgré quelques départs marquants), on peut  donc penser que la longue liste de blessés, suivie d'une série de contre-performances, ont créé le doute dans les esprits.  En brandissant l'épée de Damoclès au dessus des têtes, avant chaque rencontre, on a fait  monter la pression et  la fébrilité s'est installée un peu plus chaque jour. L' être humain ne fonctionnant pas comme une machine (et c'est heureux) il n'est pas nécessaire d'être un fin psychologue pour comprendre qu'il est difficile, dans ces conditions, de retrouver confiance et sérénité.

Sur le terrain de la "Ponetie", devant près de 500 spectateurs, l'équipe "Espoir" (moins de 23 ans) a battu son homologue de Brive sur le score de 24 à 20 . 5 pénalités & 1 drop d' Olivier Alquié, 2 pénalités de Mathieu Chabeaud . Les Brivistes ont marqué 2 essais transformés & 2 pénalités. Félicitations à ces jeunes joueurs, ainsi qu'à leurs entraîneurs Lionel Vialard & Marc Brasquies, qui sont en passe de se qualifier dans une poule ou évoluent les ténors  Brive, Montferrand, Bourgoin, Stade Français & Toulon pour ne citer que les clubs qui évoluent dans le "Top 14".


14 Janvier 200

La Rochelle 47 - Stade Aurillacois 28

Composition des équipes

Stade Aurillacois

15. JF. VIARS 
14. RIOS
13.  ROBERT  12. MAFTEI  11. RODRIGUES
10.  MARQUE  9.  GRACIA 
7.   BERNEAU
8.  FONO  6.  MISSOUP  
5.  KOITA  4.   COURTEIX
(cap)
3.  LECOT    2.   RIPOL   1.  NNOMO

ballon rugby

1.  LABBE  2.  ALBINET  3. LEOPOLU
4.  MOHR
(cap )  5.  LEVAST 
6. DJEBAILLI   8.  CARMIGNANI   7. JACOB
9. CABANNES  10. MERCERON
11. NINARD  12.  VENAYRE   13. MOREL 14. MERCIER
15. BOBOUL
La Rochelle

Remplaçants ( en gras les joueurs rentrés en cours de rencontre)

Aurillac: CALDAYROUX  > Nnomo (52e); MEMBRADO > F. Lecot (60e);  RIOU> Missoup (64e); LESCURE  > Berneau (64e); BOREL > Gracia (45e); DUMOND  > Viars Viars (47); LACOMBE > Rodriguès (69e) . 
La Rochelle : HUMBERT > Labbe (62e); ANGLADE  > Albinet (40e); GOUAGOUT >Léopolu (40e); AURIGNAC > Levast (62e); DE PAUW> Carmignani (34e);  BOUILLOT >Merceron (49e); STUART > Ninard (70e).

La Rochelle ( Stade Marcel-Deflandre )
Résultats: La Rochelle 47 - Aurillac 28
. (Mi-temps:  18 - 09 ) pour La Rochelle
Points marqués Aurillac: Trois essais Guillaume MARQUE (52e) , Thomas LACOMBE (70e), Valentin MAFTEI (75e) . Deux transformations (52e & 70e) et trois pénalités ( 2e, 18e & 24e) Guillaume MARQUE.
La Rochelle
: Six essais Mathieu MERCIER ( 5e, 20e & 68e) - Florian NINARD (44e) - Sébastien MOREL (46e) - Nicolas CABANNES (78e) - Quatre transformations (20e, 44e, 46e, 68e) - Deux pénalités (15e, 35e) Sébastien BOBOUL - Un drop (60e) Sébastien BOUILLOT.
Public
:  4 000 spectateurs environ
Conditions climatiques: Vent favorable à Aurillac en première période
Arbitrage de Mr ROUSTANY ( Roussillon ). 
Cartons jaunes : David COURTEIX
(58e/68e ) (faute technique) pour Aurillac 
Cartons rouges : Magnamé KOITA (39e) - Tamato LEOPOLU (39e) (bagarre générale).
Licence retenue : Olivier MISSOUP
(en fin de rencontre)
Joueurs blessés : Mikael GRACIA, Jean-François VIARS, Manuel RODRIGUES.

Joueurs absents à Aurillac :  Guillaume RIBES , Benoit BASSOUL Ludovic MONIER Robins CHALE-WATCHOU, David GABIN , Fabien DOMINGO Fayçal BOUKANOUCHA,  Roméo GONTINEAC Mariano LECOT, Jaouad EZIYAR, Nicolas CARLI, Walter OLOMBEL .

Des Points et des Poings

Drôle de rencontre, à "Marcel-Deflandre", entre deux équipes qui avaient pour habitude d'entretenir d'excellentes relations. Pourtant à l'approche des "Citrons" une méchante bagarre (comme on en voit peu depuis que le rugby est devenu professionnel) a éclaté, mettant en cause les trente protagonistes. Devant ce pugilat l'arbitre ne pouvait faire autrement que de renvoyer un jouer de chaque camp au vestiaire. Ce fut le seconde ligne Cantalien Magnamé KOITA et le rugueux pilier Tongien Tamato LEOPOLU , pour les Charentais,qui écopèrent du carton rouge.
En dehors de ces quelques minutes de folie, les spectateurs furent gâtés avec 75 points marqués dont 9 essais. Après avoir  plutôt bien résisté lors des cinq ou six dernières rencontres, (cinq bonus défensif sur les cinq derniers matchs), les Aurillacois ont pris l'eau sur les bords de l'Atlantique comme ils l'avaient fait dans les Landes face aux Montois. En encaissant deux essais en début de rencontre et deux autres dés la reprise, les Auvergnats avaient peu de chance de ramener le moindre bonus. Pourtant il s'en est fallu de peu pour qu'ils en ramènent deux  (un défensif plus un offensif). Il restait 10 minutes à jouer et les "rouge & bleu" faisaient feu de tout bois. Le jeune centre des Espoirs Thomas LACOMBE venait à peine de rentrer, en remplacement de Manuel RODRIGUES , qu'il signait déjà son premier essai chez les "pros". Cinq minutes plus tard il était imité par Valentin MAFTEI ramenant les Cantaliens à 14 points de leur adversaire. Sentant les deux bonus possible (un 4e essai transformé aurait porté le score à 35 - 42 donc 7 points d'écart) les Cantaliens semblaient pouvoir réaliser cet exploit peu commun. Malheureusement à deux minutes du coup de sifflet final  le demi de mêlée des Maritimes, Nicolas CABANNES, profitait d'une énième faute stadiste pour enlever tout espoir aux Cantaliens. Au moment ou l'équipe semble avoir retrouvé un buteur (5 réussites sur 6 tentatives pour Guillaume MARQUE., c'est la défense qui n'est plus au rendez-vous. Il y a  toujours quelque chose qui "cloche" dans cette équipe. 
Les deux prochains matchs vont se dérouler à "Jean-Alric" avec la réception des Bordelais suivie des Oyonnaxiens. Deux rencontres qui vont revêtir la plus grande importance pour l'avenir du Club. Avec la très longue liste de blessés à laquelle il va falloir rajouter des suspensions les affaires ne s'annoncent pas au mieux pour les "rouge & bleu" du Cantal.  Attendons !!!!! et faisons confiance à ceux qui ont ,entre leurs mains, les destinés du Club.


07 Janvier 2006

Stade Aurillacois  22 / Béziers  27

Composition des équipes

Stade Aurillacois 
15. JF. VIARS
14.  EZIYAR    13.  ROBERT  12.  GONTINEAC  11. RODRIGUES
10.  MARQUE    9.  BOREL
7.  BOUKANOUCHA    8.  FONO
6.  MISSOUP
5. TCHALE -WATCHOU  4. COURTEIX (cap)
3.  LECOT
2.  RIBES  1.  NNOMO

ballon rugby

1. PEDESSEAU   2. BONREPAUX 3.  BEN-BOUHOUT 
4.  PETRECHEI  5e.  MARTIN 
6.  LABAT   8.  SVERZUT
(cap)  7. MERSOIU
9. CULINAT  10.  GENDRE
11. BIANCO  12.  VIAZZO 13. AUDRIN  14.  JULIEN 
15. FERRERES
Béziers

Remplaçants : (en gras les joueurs  entrés en cours de match)

Aurillac: CALDAYROUX > Nnomo (40e); MONIER > F. Lecot (60e); RIOUTchalé-Watchou (4e); BERNEAUBoukanoucha (70e); GRACIA > M. LECOT > Gontineac (20e) ; DUMOND > M. Lecot (75e);  .
Béziers :  GAONA > Bonrepaux (70e); BATTILANABen Bouhout (60e); COSSIAPedesseau (63e); JEANNARD > Martin (54e) ; KOITA Mamadou >  (60e) ;  CAILLET > Mersoiu (60e); NICOUD > ; MACHKHNELI > Viazzo (70e) ;  TODESCHINI  .

Résultats:
Aurillac  22 / Béziers 27  (Mi-temps: (06 - 03)  pour Aurillac
Points marquésAurillac. Un essai de pénalisation (62e),une transformation, quatre  pénalités (6e, 30e, 44e, 80e), un drop (50e)  Guillaume MARQUE.
Points marqués: Béziers
: Trois essais Jérome GENDRE (58e), Régis BIANCO (66e & 75e), trois transformations & deux pénalités  ( 38e & 70e) Jérome GENDRE .
Public
: 4500 spectateurs environ. 
Conditions climatiques: température fraîche,  pelouse glissante, vent en faveur de Béziers en première période. 
Arbitrage de Mr. SCHUTZ ( Lyonnais ). 
Cartons jaunes
: J.Ph. BONREPAUX (40e / 50e ) pour Béziers, Olivier MISSOUP (56e / 66e) pour Aurillac
Joueurs blessés : Robins CHALE-WATCHOU (fracture ou grosse entorse à la cheville) , Roméo GONTINEAC (poignet)
Joueurs absents à Aurillac :
Roger RIPOL , Benoit BASSOUL Franck MEMBRADO , Magnamé KOITA, David GABIN , Fabien DOMINGO Mathieu LESCURE, Olivier ALQUIEValentin MAFTEI Romain RIOS, Nicolas CARLI, Walter OLOMBEL .

Comment peut-on perdre un tel Match ?

Après une première période ,face au vent, dominée par les Cantaliens; Les fidèles supporters du stade pensaient que leur équipe allait venir à bout de l'ogre Biterrois. Au retour des vestiaires, avec le vent dans le dos, les "rouge & bleu" continuaient à dominer leur sujet. Bien en place, avec des avants toniques, un conquête correcte, une bonne résistance en mêlée, tout semblait au mieux pour bien commencer l'année 2006. Mais voilà, une rencontre dure 80 minutes et à l'approche de l'heure de jeu les choses commençaient à se gâter. D'abord, sur un plaquage un peu appuyé, Olivier Missoup héritait d'un carton jaune,  laissant ses camarades en infériorité numérique pendant 10 minutes. Durant cette période les Auvergnats allaient encaisser un essai, sur interception, qui allait réveiller les ardeurs des visiteurs, quelque peu apathique jusque là. Heureusement, quatre minutes plus tard, les sept avants Cantaliens mettaient à la faute le pack Héraultais et Monsieur Schutz n'hésitait pas à accorder l'essai de pénalisation. Avec la transformation les stadistes reprenaient leurs 9 points d'avance. Il restait un gros quart d'heure à jouer et avec le vent favorable il ne restait plus qu'à porter le jeu chez l'adversaire. C'est là que les Cantaliens manquèrent de clairvoyance. A vouloir trop jouer ils perdirent un premier ballon que le rapide et athlétique ailier gauche Régis Bianco s'empressa de déposer entre les "perches". Puis une faute Cantalienne permis à Béziers de passer devant pour la première fois de la partie. Voulant refaire leur retard les "rouge & bleu" continuèrent à jouer et confondre vitesse et précipitation. Ce qui devait arriver arriva avec une nouvelle interception de l'ailier gauche qui n'avait plus qu'a déposer le "cuir" derrière la ligne et donner 8 points d'avance à son équipe à quelques minutes du gong final. Les chances, de remporter le match devenaient plus qu'hypothétiques pour les Cantaliens dans l'obligation de marquer à deux reprises. Ils passèrent bien les cinq dernières minutes dans le camp Biterrois mais durent se contenter d'une pénalité qui leur donnait le point de bonus défensif (le 7e depuis le début de la saison et le 5e consécutif). C'est une bien maigre consolation vu l'engagement des avants, la situation et le classement actuel du club Cantalien. Lors de cette rencontre, les stadistes ont incontestablement manqué de lucidité au moment ou il aurait fallu déplacer le jeu au pied et jouer chez l'adversaire. Par ailleurs avec deux interceptions et une défense beaucoup trop laxiste, les lignes arrières Aurillacoises ne se sont pas hissé à la hauteur de leurs avants. Côté Biterrois, cette équipe ne nous a pas semblé invincible. Par contre, le moment venu, elle a su profiter des erreurs locales faisant preuve de plus de sérénité et de maturité. La situation est grave, très grave même. Pourtant, depuis quelques rencontres, les joueurs (avants principalement) montrent de bonnes dispositions mais cela ne suffit pas. Ce groupe ne doit pas se décourager. Il a prouvé, depuis quelques week-end, qu'il n'était pas si loin des leaders que son classement actuel voudrait le laisser penser. Il doit continuer à y croire et un jour ça finira bien par payer. Il faut persévérer en essayant de gommer les quelques erreurs principalement dans la gestion du jeu. Pour cela il est nécessaire de retrouver un peu plus de sérénité afin de mieux maîtriser les situations. Dans ce domaine, le staff technique doit tout mettre en oeuvre pour mettre les joueurs en confiance. Maintenant il faut impérativement engranger des points. Il reste 15 matchs qu'il va falloir jouer les uns après les autres.  Le mois de janvier sera décisif avec un déplacement à La Rochelle et deux réceptions : le stade Bordelais et Oyonnax. Les joueurs doivent savoir que les supporters leur font confiance et qu'ils poussent derrière eux. Ils ont pu s'en rendre compte lors des dernières confrontations à "Jean-Alric"


{/slide}

{slide=Archives fevrier 2006}

HTML clipboard

ARCHIVES FEVRIER 2006

9 février 2006

Dax  32 - Stade Aurillacois 09

Composition des équipes

Stade Aurillacois

15. MAFTEI 
14.
DUMOND 13. ROBERT   12. GONTINEAC   11. EZIYAR
10.  MARQUE  9.  DELGADO
7.
BOUKANOUCHA 8.  FONO   6.  BERNEAU
5. TCHALE-WATCHOU 4.  COURTEIX
(cap)
3.  MONIER   2.
RIBES 1.  NNOMO

ballon rugby

1.  VUKOVIC  2. PEDROSA  3.  BOYOUD 
4.  BEREK (cap )  5.  AUGUST
6.  MILHERES 8.  ALEXANDRE   7.  DENIAU
9. LESGOURGUES 10.  DIAZ 
11.  ARAZA  12. MAILLARD  13.  LAFOURCADE  14.  HIRIART
15. LASAGAVIBAU
Dax

Remplaçants ( en gras les joueurs rentrés en cours de rencontre)

Aurillac: BASSOUL Ribes (40e) ; F. LECOT > Monier (40e) ; FERREIRA Courteix (60e) ; MISSOUP Boukanoucha (62e) ; BOREL > Delgado (45e) ; M. LECOT > Gontinéac (70e); FERRACCI > Marque (56e)
Dax: SALLABERY > Pedrosa (62e) ;
MENIEUVukovic (30e) ; CARTIER Boyou (20e) ; CAMISULI >  Berek (65e)TOURNIERMilhères (51e) ; CARBONEAU Araza (65e); ARGELMaillard (60e).

Dax ( Stade Maurice-Boyau )
Résultats:  Dax 32 - Aurillac 09
. (Mi-temps: ( 20 - 09) pour Dax
Points marqués: 
Dax
:. Cinq essais Mathieu MALLARD (11e); Brono HIRIART ( 17e & 39e); Laurent DIAZ (64e); Ludovic CARTIER (75e). Deux transformations Mathieu MAILLARD (39e) Laurent DIAZ (64e). Une pénalité Mathieu MAILLARD (32e).
Aurillac
. Trois pénalités Monty DUMOND (1er, 20e, 32e)
Public
:  3 000 spectateurs environ 
Conditions climatiques: Bourrasques de pluie, vent violent en faveur d'Aurillac en première période.
Arbitrage de Mr Bexiga ( Périgord Agenais). 
Cartons jaunes : Ueleni FONO
(32e/42e) & Arnaud DELGADO (35e/45e) tous deux pour fautes techniques
Joueurs blessés :

Joueurs absents à Aurillac : Roger RIPOL; Franck MEMBRADOVincent CALDAYROUX; David GABIN; Magnamé KOITA; Sébastien RIOU; Fabien DOMINGOMathieu LESCURE; ( un beau paquet d'avants) Mikaël GRACIA; Olivier ALQUIER; Manuel RODRIGUES; Nicolas CARLI; Walter OLOMBEL; JF. VIARS de quoi constituer une très belle équipe.

Trop d' approximation pour espérer mieux !!!!!

Malgré un vent violent dans le dos, en première période, et un cent pour cent de réussite dans les tirs au but de Monty Dumond les Cantaliens ont ramené une lourde défaite de leur voyage dans les Landes. Pourtant, durant la première demi-heure de jeu, les chances de ramener le point de bonus défensif étaient envisageables. Puis l'indiscipline (2 cartons jaunes à 3 minutes d'intervalle), les mauvais choix (pénalité jouée à la main, ballon perdue, faute pour le récupérer, second carton jaune et essai à une minute de la pause) ont anéantis le mince espoir entrevu à un moment de la rencontre. En encaissant cinq essais, sans en rendre un seul,  les "rouge & bleu" ont effectué un voyage pour rien. Ceci n'augure rien de bon avant la venue de Auch qui a, semble t-il, retrouvé la totalité de ses moyens. Pour ne rien arranger, à la situation actuelle, les provençaux d'Aix sont allés, contre toute attente ,chercher quatre points sur le terrain de Colomiers. Dans le même temps les Espoirs qui recevaient leur homologue Montferrandais ,à "Jean-Alric", se sont inclinés dans les dernières minutes 12 à 13, alors qu'ils menaient 12 à 3 a cinq minutes de la fin. Encore un bien triste week-end pour les couleurs stadistes.


04 février 2006

Stade Aurillacois 12 - Oyonnax 06

Composition des équipes

Stade Aurillacois

15. JF. VIARS 
14.
DUMOND 13. ROBERT   12. GONTINEAC 11. RODRIGUES
10.  MARQUE  9. BOREL 
7.
BOUKANOUCHA 8. FONO  6.  BERNEAU
5. RIOU   4.  COURTEIX
(cap)
3.  MEMBRADO   2.
RIBES 1.  NNOMO

ballon rugby

1.  TCHOUGONG  2. NIEGO   3.  WHIHONGI 
4. DE ARO    5. FAKAONGO 
6. VOLLE
(cap) 8. FRANITCH 7.  BARADAT
9.  RICCO 10. GUILLOUX 
11.  KHEDARIA 12.  LOREAU  13. N GOMA  14. GIROUD
15.  SALIES 
Oyonnax

Remplaçants : (en gras les joueurs  entrés en cours de match)

Aurillac: BASSOUL > Ribes (65e); F. LECOT >Membrado (65e); FERREIRA > Riou; (60e) ; LESCURE > (e); DELGADO > Borel (65e); ALQUIE (e); MAFTEI > Marque (77e).
Oyonnax :MONNERIE  > Niego (56e); JACQUOT > Tchougong (48e); MAKA > Whihongi (62e); TESTOU > Fakaongo (48e) GIACOBBI > Frantich (68e) ;  BOULOGNE > ; DESSEMME > Khedaria (77e).

Résultats:
Aurillac  12 - Oyonnax  06 (Mi-temps: (06/03 ) pour Aurillac
Points marqués Aurillac : Quatre pénalités (22e, 33e, 55e, 60e) Monty Dumond.
Points marqués Oyonnax
: Deux pénalités (2e, 64e) Stéphane Ricco .  
Public
: 2 500 spectateurs environ. 
Conditions climatiques: Température hivernale, pelouse dure.
Arbitrage de Mr Dal Maso ( Midi-Pyrénées ) 
Cartons jaunes
: Volle (60e/70e).- Monnerie (70e/80e).
Joueurs blessés :  Sébstien RIOU (pose d'une minerve), Guillaume MARQUE
Joueurs absents à Aurillac :  Roger RIPOL Ludovic MONIERVincent CALDAYROUX; David GABIN; Magnamé KOITA; Robins TCHALE-WATCHOU; Fabien DOMINGOOLivier MISSOUP; ( un beau paquet d'avants) Mikael GRACIA; Jaouad EZIYARM. LECOT; Nicolas CARLTI ; Walter OLOMBEL

C'est bon pour le Moral

En ce premier week-end de février, les tribunes de "Jean-Alric" étaient un peu moins garnies que lors de certaines rencontres. Le froid, l'adversaire qui ne bénéficie pas de la même notoriété d'un Béziers, Montauban ou Dax, les résultats et le classement actuel des Aurillacois, avaient probablement découragé quelques habitués des travées. Les absents ont eu tort, mais ceux qui avaient bravé les mauvaises conditions climatiques ont largement compensé ces absences. Du début à la fin, les inconditionnels des"rouge & bleu" n'ont cessé de dispenser leurs encouragements à des garçons qui le méritent amplement. Les joueurs ont montré, lors de cette rencontre, qu'ils n'étaient vraiment pas à leur place en queue du classement. Il est vrai que lors du match précédent, face au stade Bordelais, ils avaient rendu une copie peu conforme à ce que les spectateurs sont en droit d'attendre. Nous  l'avons déjà dit, ce jour là le moral était plutôt sous les crampons. 
Pourtant l'adversaire n'était pas dénué de moyens ni de talent. Avec un pack haut et lourd, des trois quarts vifs, rapides et entreprenants, un buteur habituellement très efficace (50% de réussite seulement ce soir) les visiteurs n'étaient pas venu , à Aurillac, pour faire du tourisme. De leur côté les Cantaliens avaient le dos au mur après une série de 11 défaites consécutives. Dés la seconde minute de jeu, le maître canonnier Stéphane Ricco annonçait la couleur et donnait l'avantage aux siens. Les "rouge & bleu"ne se décourageaient pas et campaient dans les 22 des visiteurs. Ils s'écroulaient un première fois dans l'embut mais Monsieur Dal Maso refusait l'essai. Quelques minutes plus tard Stéphane Robert aplatissait (un essai parfaitement valable aux dires des joueurs) mais l'arbitre refusait de le valider, sous les hués des supporters particulièrement remontés. Les spectateurs pensaient, qu'un fois de plus, les "dieux" n'étaient pas avec le stade. Les Cantaliens produisaient du jeu mais n'arrivaient pas à concrétiser leur actions. Heureusement Monty Dumond , qui avait pris le relais de Guillaume Marque (malheureux sur sa première tentative) , égalisait. Il récidivait dix minutes plus tard permettant aux siens de mener de trois petits points à la pause. La rencontre était animée, agréable à suivre mais le score n'évoluait pas, les défenses prenant le pas sur les attaques. Monty Dumond donnait bien six points d'avance aux Aurillacois ce qui ne les mettait pas pour autant à l'abri d'un essai transformé. A l'heure de jeu les Oyonnaxiens se mettaient à la faute, perdaient leur capitaine Vincent Volle ( carton jaune) ce qui permettait à Monty Dumond ,des 45 mètres, de réussir son 4e coup de pied sur 4 tentatives et de donner un peu d'air à l'équipe Cantalienne. Pas pour longtemps car Stéphane Ricco ramenait son équipe à 6 points. Vincent Volle venait juste de reprendre sa place lorsque le talonneur remplaçant David Monnerie était prié, à son tour, de rejoindre le banc alors qu'il ne restait que dix minutes à jouer. Monty Dumond des 45 mètres en coin manquait de peu ce qui lui aurait permis de réaliser un sans faute dans les tirs au but. Réduit une nouvelle fois à 14 les visiteurs allaient être dangereux jusqu'au coup de sifflet final mais les Cantaliens tenaient le coup et pouvaient savourer une victoire tant attendue.
Nous dirons que le score reflète mal la physionomie de la rencontre, tant les Cantaliens ont produit un jeu qui méritait mieux que ce résultat étriqué. Ils ont mis beaucoup de coeur à  l' ouvrage pour venir à bout d'un adversaire complet dans toutes ses lignes. Avec une mêlée extraordinaire et une touche prolifique, face aux solides et grands gabarits dont dispose cette équipe de l'Ain, ils ont obtenu une victoire importante pour le moral et la suite du championnat. Si rien n'est encore acquit, tout n'est pas définitivement perdu car il reste encore 12 rencontres à disputer. Ce soir l'espoir renaît un peu. Les "rouge & bleu" abandonnent la dernière place, ils vont disposer d' un nouveau week-end de repos et devraient récupérer une partie de leur effectif pour le déplacement à Dax.

{/slide}

{slide=Archives mars 2006}

HTML clipboard

ARCHIVES_MARS_2006

25 Mars 2006

Stade Aurillacois 29 - Mt de Marsan 19

Composition des équipes

Stade Aurillacois

15. JF. VIARS 
14.  CARLI
13. ROBERT 12. GONTINEAC 11. RODRIGUES
10.  DUMOND  9.  BOREL
7.  MISSOUP
8.  FONO  6.  BERNEAU 
5. COURTEIX
(cap) 4.  THALE-WATCHOU
3.  MEMBRADO   2.  RIPOL   1.
NNOMO

ballon rugby

1.  CABARRY 2. LAUGA 3.  LAUSSUCQ
4. LUNARDI  5.  PARENT
6.  DHIEN
(cap )  8.  BRAEM  7.  CARRE
9. TANDONNET 10. TALES
11.  CLER  12.DULIN    13. RICAUD  14.  CAZEAUX  
15. VIGNAU-TUQUET 
Mt de Marsan

Remplaçants

Aurillac: RIBES Ripol (55e) ; MONIER > Membrado (55e) ; LESCURECourteix (40e) ; F. BOUDON > Tchale-Watchou (70e);  GRACIA > Borel (58e) ; ALQUIE > ; MAFTEI (e)
Mt de Marsan: MOULET > Lauga (55e) ;LELEU > Laussucq (65e) ; MARCONATO Cabarry (70e) ;  TRAVINI >  Lunardi (55e); CHOVEAU > Braem (65e) ; ARIF >  (e) ; LOUBSENS >   (e).

Aurillac
( Stade Jean-Alric )
Résultats: Aurillac 29 - Mt de Marsan 19 -
. (Mi-temps: ( 19 - 17 ) pour Mt de Marsan
Points marqués Aurillac: Un essai JF Viars (28e) - Huit pénalités (2e, 7e, 34e, 40e, 48e, 52e ,55e ,60e) Monty Dumond .
Mt de Marsan
: Un  essai Damien Clerc (20e),  Une transformation et quatre pénalité (10e, 18e, 25e, 32e) Antoine Vignau -Tuquet.
Public
:  3 000 spectateurs environ
Conditions climatiques: Température printanière, pelouse en bon état, éclairage faible.
Arbitrage de Mr Dutreuil ( Pays de Loire). 
Cartons jaunes : Frédéric Marconato
(72e/80e) pour Mt de Marsan - Stéphane Robert (75e / 80e) pour Aurillac
Joueurs blessés : David Courteix
(cuisse) ; Tchalé-Watchou (cheville) ; Borel; Rodrigues (doigt)
Joueurs absents à Aurillac : Benoit BASSOUL; Vincent CALDAYROUX; Francisco LECOT; David GABIN Sébastien RIOU; Magnamé KOITA; Fabien DOMINGOFayçal BOUKANOUCHA; Guillaume MARQUE; Gareth WRIGHT; Jaouad EZIYAR; Mariano LECOT; Romain RIOS Walter OLOMBEL.


18/03/2006

Métro-Racing 24 - Stade Aurillacois 19

Composition des équipes

Stade Aurillacois

15. JF. VIARS 
14.
FERRACCI 13. ROBERT  12. M. LECOT 11. RODRIGUES
10.  DUMOND  9.  BOREL 
7.  MISSOUP
8.  FONO  6.  BERNEAU 
5. COURTEIX
(cap) 4.  THALE-WATCHOU
3.
MEMBRADO 2.  RIBES 1.  NNOMO

ballon rugby

1. SA  2. MARTOS 3.  FLOREA
4.  VALDES  5.  HEHEA
6.  BORDENAVE
(cap )  8.  CAROLL  7.  MOUNIE
9. NAU 10.  POCHELU
11.  VAKAOLA  12. PAYNE 13.  GALOPIN 14.  DICKA
15. HEWITT
Métro-Racing

Remplaçants ( en gras les joueurs rentrés en cours de rencontre)

Aurillac: RIPOL Ribes (75e) ; F. LECOTMembrado (55e) puis Membrado > Nnomo (75e); KOITA Tchalé-Watchou (70e) ; LESCURE > ; F. BOUDON > (e) ; GRACIA > Borel (70e); ALQUIE > (e) ; CARLI >
Métro: QUESADA > (e) ; ETCHEGARAY >  Sa (75e) ; MOORE > Valdès (68e) ; FALEOVALU>  Caroll (64e) ; KELEOKOLIO >  (e) ;  TRUELOVE >  ;TIDJINIGalopin (64e) ;  SOMDECOSTE >   (e)

Colombes
( Stade Yves du Manoir )
Résultats: Métro Racing  24 - Aurillac  19 -
. (Mi-temps: ( 24 - 13 ) pour Métro
Points marqués Aurillac: Un essai Franck Membrado (11e) - une transformation et quatre pénalités (34e, 40e, 49e, 60e) Monty Dumond .
Métro
: Trois essais Bruno Bordenave (15e), Mani Vakaola (27e), John Payne (29e)- Trois transformations et une pénalité (1ère) Thomas Pochelu .
Public
:  500 spectateurs environ
Conditions climatiques: Temps couvert, vent transversal, légèrement favorable au métro en première période.
Arbitrage de Mr Garcès ( Béarn). 
Cartons jaunes : David Courteix
(15e/25e) pour Aurillac - Salamane Sa (40e / 50e) pour Métro
Joueurs blessés :

Joueurs absents à Aurillac : Benoit BASSOUL; Vincent CALDAYROUX; Ludovic MONIER; David GABIN Sébastien RIOU; Fabien DOMINGOFayçal BOUKANOUCHA; Guillaume MARQUE; Gareth WRIGHT; Jaouad EZIYAR; Roméo GONTINEAC; Valentin MAFTEI; Romain RIOS Walter OLOMBEL.

La rencontre bascule en deux minutes

En encaissant deux essais à la 27e et la 29e minute, les Cantaliens ont laissé passer la chance de ramener un premier succès de leurs déplacements. Les Auvergnats n'étaient menés que 10 à 7 à la 27e minute et n'encaissèrent plus un seul point après après la demi heure de jeu. Avec un buteur, Monty Dumond, performant (5 réussites sur 6 tentatives et encore la première non accordée semblait valable), des coup de pieds de déplacements efficaces, une moisson correcte en touche, une mêlée sans trop de problèmes, un bon volume de jeu, une défense retrouvée en seconde période, on se demande pourquoi les "rouge et bleu" n'arrivent pas à gagner ? En fait on a une partie de la réponse lorsqu'on analyse de plus près la rencontre. Encore trop de fautes (ballons gagnés mais aussitôt rendus à l'adversaire, quelques secondes d'inattention qui coûtent cher,  maladresses ou mauvais choix dans les moments forts). Ce constat n'est pas nouveau et on ne voit guère (sauf miracle) comment la situation pourrait s'améliorer  même si aujourd'hui les Cantaliens ont montré un meilleur visage ( il faudrait marquer 12 points de plus que le 13e pour espérer s'en sortir) . Le point de bonus défensif, ramené de Paris ( le quatrième en déplacement), n'est pas suffisant pour modifier la donne. Nous retiendrons tout de même la saine réaction après la déconvenue de Tyrosse. Reste à savoir si elle n'arrive pas trop tard ......  Les plus optimistes diront qu'il reste 8 rencontres à disputer et que 11 points " seulement " séparent les Aurillacois du premier non reléguable. (voir le classement). Quoi qu'il arrive il faudra jouer le jeu jusqu'au bout, poursuivre dans la bonne dynamique en essayant de gommer les imperfections. Nous n'avons aucun doute sur l'envie, de s'en sortir, de la part des joueurs. Notre seule crainte est qu'il soit déjà trop tard.


11 Mars 2006

Tyrosse 26  - Stade Aurillacois  16

Composition des équipes

Stade Aurillacois

15. JF. VIARS 
14.
FERRACCI 13. M. LECOT  12. GONTINEAC 11. DUMOND
10.  WRIGHT  9.  BOREL
(cap)
7.  BERNEAU
8. FONO 6.  MISSOUP
5. KOITA   4.  THALE-WATCHOU
3.  F. LECOT  2.  RIPOL  1.
NNOMO

ballon rugby

1.  BARADAT  2. GUILLET (cap) 3. ABBADIE
4. LAPOYALERE  5. LEVEJAC 
6.
DUCAMP 8. DE GOLDI   7. VISENSANG
9. DUTILH  10.
DUPRE
11.
LALAGUE 12.  ZALDUA 13.  RAPANA 14. DOURTHE
15.
MAZAS
Tyrosse

Remplaçants ( en gras les joueurs rentrés en cours de rencontre)

Aurillac: RIBES > Ripol (40e) ; MEMBRADO > F. Lecot (40e) ; FERREIRA > (e) ; LESCURE > Missoup (56e); F. BOUDON (e) ; DELGADO > ; ROBERT > M. Lecot (64e) ; RODRIGUES > Wright (70e)
Tyrosse:
OLHASQUE Visensang (64e) ; DUFOURGBarradat (46e) ; (Dufourg entré à nouveau à la 72e après la sortie de Loubery) BENAZET Abbadie (46e) ; SANSON > (e);  LOUBERY >  Guillet (67e) ; MILHET >  ; LABORDE >  (e).

St Vincent de Tyrosse ( Stade de la Fougère )
Résultats: St Vincent de Tyrosse 26 - Stade Aurillacois 16
(mi-temps 06 - 00 ) pour Tyrosse
Points marquésAurillac: Un essai Roméo Gontineac (80e) - Une transformation et trois pénalités  (42e, 51e, 60e) Monty Dumond
Tyrosse
: Deux essais Lionel Duthil (45e), Philippe Dufourg (78e) - Deux transformations - trois pénalités ( 9e, 16e, 53e) - Un drop (65e) Thierry Dupré.
Public
:  1500 spectateurs environ
Conditions climatiques: temps couvert, pelouse en assez bon état, vent favorable à Tyrosse en première période.
Cartons jaunes : Roméo Gontineac
(40e/50e) plaquage haut - Régis Loubery (72e/80e) faute technique
Joueurs blessés :  Gareth Wright
sur plaquage dangereux non sanctionné.

Arbitre
:Monsieur Poite (Pyrénées)
Joueurs absents à Aurillac : Benoit BASSOUL; Vincent CALDAYROUX; Ludovic MONIER; David GABIN; David COURTEIX; Sébastien RIOU; Fabien DOMINGOFayçal BOUKANOUCHA; ( un beau paquet d'avants) Mikaël GRACIA; Guillaume MARQUE; Jaouad EZIYAR; Valentin MAFTEI; Romain RIOS; Nicolas CARLI; Walter OLOMBEL. de quoi constituer une très belle équipe.

Peut-on espérer mieux dans l'état actuel des choses ?

C'était une rencontre à la portée des Cantaliens !!!. Ils se sont créés suffisamment d'occasions pour l'emporter !!!  l' US Tyrosse , dans la même situation que les visiteurs, avait la pression sur les épaules. Au repos les locaux, qui avaient bénéficié du vent, ne menaient que 6 à 0. Durant ces quarante premières minutes, le buteur Cantalien n'avait eu qu'une seule occasion , 42 mètres face au vent, qu'il n'avait pu convertir. Pour ne rien arranger Roméo Gontinéac allait hériter d'un carton jaune pour plaquage dangereux. En seconde période, vent dans le dos , tout devenait possible. D'ailleurs, sur pénalité, Monty Dumond ramenait les siens à 3 points des Landais. Pas pour longtemps car Lionel Duthil, profitait de  l'infériorité numérique, chez l'adversaire, pour aplatir au nez et la barbe de son homologue, avec la transformation Tyrosse se trouvait avec dix points d'avance. Les "rouge et bleu" se créaient de belles occasions. Plusieurs groupés pénétrants, avançant sur 30 à 40 mètres, échouaient à quelques centimètres de la ligne adverse. Par manque de lucidité, sans doute, les auvergnats commettaient toujours les mêmes fautes (contact avec un partenaire placé devant). Quelques attaques à la main connaissaient le même sort (oubli d'un partenaire mieux placé, hésitation , manque de vitesse ou en avant) et encore des occasions perdues. Dans le rugby moderne on sait qu'il est quasiment impossible de gagner un match si l'on ne marque pas sur ses temps forts. Le pire est que, très souvent cette saison, les adversaires ont été plus réalistes en marquant dans les secondes qui ont suivi les "ratés" stadistes. Ce phénomène serait - il dû à un relâchement après l'échec ? Une seconde pénalité réussie par Monty Dumond permettait de revenir à sept points (synonyme de bonus). Deux minutes plus tard Thierry Dupré redonnait dix points d'avance à son équipe. Dumond réussissait sa troisième pénalité et revenait à  9 - 16. Pas pour longtemps car l' inévitable Dupré faisait claquer le drop goal . Monty Dumond manquait une pénalité facile qui passait très haut au dessus des perches. Le nouvel ouvreur, Gareth Wright, victime d'un plaquage dangereux devait quitter le terrain. Bizarrement Monsieur Poite ne sortait pas le carton comme il l'avait fait, pour une faute identique, à l'encontre d'un Aurillacois. Deux minutes plus tard, pris de remord sans doute, l'arbitre infligeait un carton au talonneur remplaçant Régis Loubery. Il restait huit minutes de jeu et les Landais, à leur tour, devraient terminer la rencontre à 14. Malheureusement les Cantaliens ne surent pas en profiter. A deux minutes de la fin ils encaissèrent un nouvel essai ,du pilier Philippe Dufourg, qui sonnait définitivement le glas. A la dernière seconde Roméo Gontinéac inscrivait bien un essai transformé, mais la "messe" était dite et les "rouge & bleu" du Cantal prenaient une "option" sérieuse pour la dernière place de la poule unique. Les proches du stade souhaiteraient une réaction d'orgueil de la part des joueurs, même si les jeux sont pratiquement faits. Compte tenu de l'état psychologique dans lequel ils se trouvent on se demande si cela est encore possible.


04 Mars 2006

Stade Aurillacois 11 - Auch 36

Composition des équipes

Stade Aurillacois

15. JF. VIARS 
14.
EZIYAR 13. ROBERT  12. GONTINEAC 11. FERRACCI
10.  DUMOND  9.  BOREL
(cap)
7.  MISSOUP
8. FONO 6.  BERNEAU 
5. KOITA   4.  THALE-WATCHOU
3.  MEMBRADO   2.
RIBES 1. NNOMO

ballon rugby

1.  MONTANELLA 2. BORTOLUCCI  3.  BOURRUST
4. TAPASU  5.  LAFITTE
6.  LEBEL  8.  PATAT
(cap ) 7. SAINT-LARY
9. SALOBERT  10. LAGARDERE
11.  BASTIDE  12. PAGOTTO  13.  MIGNARDI 14.  BOSQUE
15. DENOS
Auch

Remplaçants ( en gras les joueurs rentrés en cours de rencontre)

Aurillac: BASSOUL Ribes (58e) puis RIBES (72e); MONIER > Membrado (40e) ; FERREIRA >Missoup (76e); LESCURE Fono (65e); DELGADO > (e) ; WHRIGHT > (e) ; MAFTEI > (e)
Auch: SENTOUS > Bortolucci (52e) ; MARTY >  Bourrust (52e) ; CETTOLO Montanella (52e) ; CHAVET > Lebel (62e);  CHOLET > Patat (76e) ; LAFFORGUELagardère (76e) ; COUZIER >  Pagotto (76e).

Aurillac ( Stade Jean-Alric)
Résultats: Aurillac  11 Auch 36
. (Mi-temps: ( 10 - 05 ) pour Auch
Points marqués Aurillac Un essai  Jaouad Eziyar (21e)  - Deux pénalités Monty Dumond (46e & 52e) .
Auch
: Cinq essais Florian Denos (38e, 43e, 76e), Arnaud Mignardi (53e), Raphael Bastide (80e) quatre transformations Anthony Lagardère (38e, 43e, 53e) Yannick Lafforgue (80e) une  pénalité Anthony Lagardère (15e) .
Public
:  3500 spectateurs environ
Conditions climatiques: Temps couvert, température agréable, pelouse soupple.
Arbitrage de Mr Marchat ( Midi-Pyrénées). 
Cartons jaunes : Fabien Berneau
(28e / 38e) - Cettolo (70e / 80e)
Joueurs blessés :  
Joueurs absents à Aurillac : Roger RIPOL; Frédérico LECOTVincent CALDAYROUX;
David GABIN; David COURTEIX; Sébastien RIOU; Fabien DOMINGOFayçal BOUKANOUCHA; Mikaël GRACIA; Guillaume MARQUE; Mariano LECOT; Manuel RODRIGUES; Romain RIOS; Nicolas CARLI; Walter OLOMBEL.

Préparer l'avenir sans plus attendre

Si les cinq précédentes défaites, enregistrées à "Jean-Alric" cette saison, auraient pu se transformer en victoires, la sixième ne souffre de la moindre contestation. Face à une jeune équipe Gersoise entreprenante, talentueuse, pratiquant un rugby simple mais efficace, les Cantaliens ont subi une des plus cinglantes défaites enregistrée sur leur pelouse. En encaissant cinq essais les "rouge et bleu" ont montré que leur défense était des plus perméables. Pourtant cette rencontre n'avait pas trop mal commencé pour les Aurillacois. Durant une demi-heure ils ont enchaîné des mauls pénétrants de bonne qualité. Hélas, une fois de plus, ils n'ont pas marqué suffisamment dans leurs temps forts. Seul un beau mouvement permettait à Jaouad Eziyar, démarqué, de pointer en coin. Puis il y eut ce carton jaune à l'encontre de Fabien Berneau. Les Cantaliens résistèrent tant bien que mal jusqu'à cet essai assassin à deux minutes du repos. Partis de leur camp, les Gersois profitèrent de plusieurs plaquages manqués pour inscrire leur premier essai et rentrer aux vestiaires avec cinq points d'avance. La seconde période ne pouvait pas plus mal commencer avec un second essai encaissé dés la reprise. Aurillac revenait à  six point de l'adversaire suite à deux pénalités de Monty Dumond. Un essai transformé et le stade pouvait reprendre la tête..... L'essai arriva une minute plus tard mais au profit des visiteurs. A partir de cet instant plus personne ne se faisait d'illusion " Les carottes semblaient cuites et bien cuites" . Le stade venait de mettre, quasiment, les deux pieds en "Fédérale 1" d'autant que deux autres essais Gersois,synonymes de bonus offensif, venaient confirmer l'extrême fébrilité et l'incapacité des Cantaliens à sortir de la léthargie dans laquelle ils sont plongés depuis plusieurs mois.

Et maintenant !!!!! Nous dirons qu'une analyse approfondie de la situation et une  remise en cause semblent indispensables. Comprendre comment le club a pu en arriver là après une saison magnifique. Ces analyses doivent porter sur les éléments qui constituent les fondations d'un club. Les dirigeants, le staff technique et les joueurs. Cette analyse devrait inévitablement déboucher sur des réformes et la mise en place de nouveaux objectifs. Pour Aurillac et le Cantal il faut que le passage en "Fédérale 1" soit le plus court possible. La première saison est souvent déterminante pour l'avenir du club. Il faut savoir que rien ne sera facile et qu'il faudra respecter tous les adversaires. Les réformes effectuées et les objectifs définis, on peut imaginer que les partenaires du club seront prêt à accorder un sursis mais, attention !!!! ce sursis risque de ne pas excéder une saison. Alors que faut-il faire ? Pour bien figurer au niveau inférieur, lorsqu'un club est rétrogradé, il y a deux solutions. (1) Conserver les forces vives sur lesquelles le club peut s'appuyer et  renforcer, avec un maximum de fiabilité, ce potentiel  existant. (2) Faire table rase et repartir à zéro ce qui ne se fait pas sans comporter quelques risques. Des exemples récents: Colomiers est rétrogradé de deux niveaux, conserve son ossature et remonte l'année suivante. Grenoble (idem Colomiers) ils sont bien placés pour l'accession (même si rien n'est assuré). Limoges rétrogradé de "Pro D2" a conservé la quasi totalité de son effectif tout en se renforçant sérieusement. Après la première phase ces deux clubs terminent en tête de leur poule et restent en course pour l'accession. Pour ce qui concerne la saison en cours (il reste un tiers des matchs) il faudra les aborder et les jouer avec le plus grand sérieux, sans  pression inutile, en mouillant le maillot, en pratiquant un jeu simple tout en respectant les fondamentaux. C'est la meilleure façon de préparer la prochaine saison. Aurillac et le Cantal ont un vraie culture rugbystique. Les joueurs pourront compter sur les vrais supporters. Attention toutefois de ne pas les décevoir.

{/slide}

{slide=Archives avril 2006}

HTML clipboard

ARCHIVES_AVRIL 2006.

29 Avril 2006

Les Espoirs du Stade en 8e de Finale

Après un excellent parcours, en matchs de poule, les Espoirs (moins de 23 ans) du Stade Aurillacois se sont qualifiés pour les phases finales du championnat de France. Demain dimanche ils seront opposés à leurs homologues de Montpellier sur le terrain de Saint-Juéry près d'Albi. A l'automne ils avaient rencontré, en match amical sur le terrain d'Arpajon,  cette même équipe (en stage à Bromat) qui avait fait forte impression. Les joueurs de Lionel Vialard et Marc Brasquies ont beaucoup progressé depuis cette date et même s'ils sont opposés à l'équipe sortie première des qualifications ils ne se présenteront pas en victime expiatoire.


Composition de l'équipe

du Stade Aurillacois


15. CHABAUD Mathieu
14.  TICHET Gaël  13.  LACOMBE Thomas  12.  LECOT Mariano   11. CONSTENSOU  Yann
10.  ALQUIE OLivier  9.  GOUDERGUES Jérémy
7.  MARTRETTE  Arnaud  8.  BOUDON Frédéric  6.  DIAS Julien
5. REYGADE Wiliam 4. FERREIRA Arnaud
3.
ROUCHOUZE David  2. RIBES  Guillaume 1.  LUDIER Julien

Remplaçants : FELGINES - BEN SAÏD - DANET -  DECROS - DE BARROS - POULET - ROCACHER

Absents : GRACIA - GROMAIRE - LACROIX - LAFONT - ROCHE - TCHALE-WATCHOU - TOURDES

Montpellier bat Stade Aurillacois 23 à 6

Saint-Juéry dimanche 30 avril 2006 
Mi-temps 7 à 6 pour Montpellier
Pour Montpellier : 2 essais, 2 transformations, 2 pénalités, 1 drop
Pour Aurillac : 2 pénalités Olivier Alquié


22 Avril 2006

Montauban  27 - Stade Aurillacois 13

Composition des équipes

Stade Aurillacois


15. MAFTEI
14.  CARLI   13.  ROBERT  12.  GONTINEAC   11. EZIYAR 
10.  DUMOND   9.  DELGADO
7.  FONO    8.  DOMINGO  6.  BERNEAU
5. TCHALE -WATCHOU  4. COURTEIX  (cap)
3.  F. LECOT
2. RIPOL  1.  NNOMO

ballon rugby

1. BALAN   2. ARGANESE  3.  BANQUET 
4. VAITANAKI  5e.  BADO 
6. CABALLERO    8.  CLARKIN   7. DIARRA
9. GARCIA  (cap) 10.   RONGIERAS
11. FIGUEREDO  12.  JAOUHER 1 3. DUFFAU  14.  DERENALAGUI 
15. JONNET 
Montauban

Remplaçants : (en gras les joueurs  entrés en cours de match)

Aurillac: RIBES > Ripol (40e); MEMBRADO > F. Lecot (60e); RIOU Tchale-Watchou (60e); LESCURE > Domingo (55e); ALQUIE ; M. LECOT > Gontineac (64e); LACOMBE > Eziyar (77e)
Montauban : TESTA >Aaganese (75e); LAFON > Balan > (55e); KOPOLIANI >  Banquet (65e) ; ROQUES > Vaitanaki (65e); THERON Diarra (40e); FAUQUET > Rongiéras (65e) ; CECH > Figueiredo (65e)
.

Résultats:
Montauban 27 - Aurillac  13 (Mi-temps: (17 - 00)  pour Montauban
Points marquésAurillac. Un essai Fabien BERNEAU (74e), une transformation & deux  pénalités (51e, 61e )  Monty DUMOND.
Points marqués: Montauban
Trois essais Ibrahim DIARA (9e), Adrien FIGUEIREDO (12e), Sébastien FAUQUE (81e). Deux transformations (9e & 12e), deux pénalités  ( 33e, 53e,) Romain RONGIERAS, une transformation (81e) Sébastien FAUQUE  .
Public
: 5000 spectateurs environ (dont 400 Aurillacois). 
Conditions climatiques: Température estivale, vent nul,  pelouse en excellent état. 
Arbitrage de Mr. MORETTO ( Alkpes ). 
Cartons jaunes
: Néant

Joueurs absents à Aurillac: Benoit BASSOUL; Vincent CALDAYROUX; Ludovic MONIER; David GABINMagnamé KOITA; Arnaud FERREIRA; Olivier MISSOUP ; Fayçal BOUKANOUCHA; Mickael GRACIA; Stéphane BOREL; Guillaume MARQUE; Gareth WRIGHTManuel RODRIGUES; Romain RIOSGérald FERRACCI; Walter OLOMBEL; Jean-François VIARS.

Il n'y a plus de calcul a faire.... il faut tout gagner

Le temps réglementaire était terminé, la sirène avait retenti et les "rouge & bleu" tenaient leur bonus défensif acquit sur le terrain du champion de France en titre. En seconde période les Montalbanais n'avaient pas mis les pieds dans les 22 mètres Aurillacois. Durant cette période les Cantaliens avaient campé dans les 22 Tarn & Garonnais,  et inscrits 13 points n'encaissant qu'une seule pénalité. Alors qu'il ne restait qu' une poignée de secondes à jouer, les locaux bénéficiaient d'une touche à l'intérieur du camp Auvergnat. Le maître à jouer  Sébastien Fauquet (entré un quart d'heure plus tôt) héritait du ballon, échappait à la défense "rouge et bleu" pour s'écrouler entre les poteaux. Le ciel venait de tomber sur la tête des Cantaliens d'autant que quelques minutes plus tard ils apprenaient le victoire "surprise" des Parisiens sur la pelouse de Colomiers.

Pourtant il y avait quelque chose à faire sur cette pelouse de "Sapiac". Les "vert & noir" du cru avaient atteint leur objectif: faire partie de l'élite du rugby la saison prochaine. D'entrée, il nous a semblé que les locaux avaient envie de se faire plaisir en emballant la rencontre sans mettre plus de rigueur qu'il n'en faut au niveau de leur avants. Hélas les Auvergnats ne semblaient pas dans leur meilleur jour. Privés de plusieurs titulaires dont Jean François Viars et du demi de mêlée-lanceur Stéphane Borel les Cantaliens abandonnaient trop de ballons en touche au profit des locaux qui n'en demandaient pas tant. D'autre part la mêlée Cantalienne n'était pas du tout à son aise. Arnaud Delgado, qui n' avait  fait que deux ou trois apparitions dans l'équipe depuis le début de la saison, était chargé des remises en touche alors qu'il n'est pas un spécialiste dans ce domaine. Ces éléments ajoutés à un manque de combativité des avants ont fait que cette première période a totalement profité aux champions de France. Avec la rentrée de Guillaume Ribes, chargé des lancers en touche, la situation allait s'améliorer. Par ailleurs la mêlée avait retrouvé une meilleure assise. Durant cette seconde période les Cantaliens allaient passer  35 minutes sur 40 dans le camp des Tarn et Garonnais. Les Auvergnats produisaient du jeu avec les centres Stéphane Robert et Roméo Gontinéac en figure de prou. Monty Dumond convertissait deux pénalités et Arnaud Delgado se jouait de la défense locale avant de trouver Fabien Berneau à la conclusion. Avec la transformation les "rouge & bleu" du Cantal revenaient à sept points des champions. Il ne restait que cinq minutes et tout devenait possible. On connaît la suite....... Il est regrettable que l'on ne sache pas profiter de ces situations favorables. Reste à savoir si l'équipe est encore capable de relever la tête dans une fin de saison ou se jouera l'avenir du club ? D'autre part certaines équipes, qui n'ont plus rien à attendre, vont-elles jouer le jeu jusqu'au bout ? on pense aux Montalbanais qui se déplacent à Lyon, à Oyonnax qui va au Métro-Racing ou à Tyrosse qui reçoit ce même métro. La douche froide venue de Colomiers laisse quelque peu perplexe.......


15 Avril 2006

Stade Aurillacois  39 - Tarbes 10

Composition des équipes

Stade Aurillacois


15.  JF. VIARS
14. CARLI    13. ROBERT  12.  GONTINEAC    11. EZIYAR
10.  DUMOND   9.
BOREL
7.  MISSOUP    8.   DOMINGO 6.  BERNAUBOUKANOUCHA
5. TCHALE-WATCHOU  4.  COURTEIX (cap)
3.  MEMBRADO
2.  RIPOL  1.  NNOMO

ballon rugby

1. CAMPOURCY  2.  SALLES   3.  BRIA 
4.  NAUROY
(cap) 5.  JOLLY  
6.  BERNAD
8.  TROADER  7.  FILO
9.  DELMONTE  10.  LALOO
11.  CAZENAVE  12. CAUJOLLE  13. DEKKICHE 14.  CHEDAL 
15. FORTASSIN
Tarbes

Remplaçants (entrés en cours de rencontre en gras)

Stade Aurillacois : RIBES > Ripol (40e), MONIER > Membradoo (40e) puis MEMBRADO (65e), RIOU Tchale Watchou (65e), F. BOUDONCourteix (75e), LESCURE > Missoup (68e), ALQUIE >  Dumond (77e), MAFTEI > .
Tarbes:
MAVRODIN > Salles (40e), SEUX > Cambourcy (40e),  BOUIC > Brial (40e), PETRE > Troader (40e) DURAND > Filo (65e), BROWN > Delmonte (60e),WINNAN > Laloo (55e)

Résultats:  Aurillac  39 - Tarbes 10
( mi-temps 20 - 00 ) pour Aurillac
Aurillac: Cinq essais Roméo GONTINEAC (25e), Fabien DOMINGO (29e), Guillaume RIBES (65e & 80e), Stéphane ROBERT (75e) 4 transformations ( 25e, 29e, 65e) Monty DUMOND ,(80e) Olivier ALQUIE. 2 pénalités (8e & 14e) Monty DUMOND.
Tarbes
: 1 essai Razvan MAVRODIN (47e), une transformation et une pénalité Eric FORTASSIN (54e).

4 200 spectateurs environ 
Conditions climatiques: temps pluvieux, pelouse en bon état, vent nul.
Arbitrage de Mr. SOULAN ( Midi-Pyrénées )
Joueurs blessés : 
Cartons jaunes
:
Razvan MAVRODIN (73e/80e)

Joueurs absents à Aurillac: Benoit BASSOUL; Vincent CALDAYROUX; Francisco LECOT; David GABINMagnamé KOITA; Arnaud FERREIRA; Uelini FONO ; Fayçal BOUKANOUCHA; ; Guillaume MARQUE; Gareth WRIGHTMickael GRACIA; Arnaud DELGADO;Mariano LECOT; Manuel RODRIGUES; Romain RIOSGérald FERRACCI; Walter OLOMBEL

Une belle victoire avec le bonus en prime

"Dés que le printemps revient......" titre de la chanson de Hugues Aufrey. On peut adapter ces paroles à la renaissance du Stade Aurillacois. En effet, depuis le 25 mars, face à Mt de Marsan, les Cantaliens semblent être entrés dans la spirale des victoires puisqu'ils viennent d'enregistrer la quatrième consécutive, c'est à dire autant que depuis le début de la saison. On peut dire également que les stadistes s'améliorent de semaine en semaine. Un bonus défensif ramené du Métro-Racing , une victoire face à Mt de Marsan (après avoir connu quelques frissons en première période) puis un premier résultat positif venu du Rhône, lors d'un match ou tout n'avait pas semblé parfait aux yeux des entraîneurs, suivi d'une victoire difficile devant de solides et très combatifs provençaux. Pour clore cette belle série, un match complet face à des Pyrénéens qui venaient chercher, dans le Cantal, une qualification et qui ont regagné leur "patrie" avec des doutes plein la tête. Pourtant ces Tarbais avaient démarré leur saison par une série impressionnante de quatre victoires (dont un 35 è 19 sur la pelouse des Auscitains ), pour une seule défaite d'un tout petit point à Bordeaux. Ces résultats leur ont permis d' occuper la première place de la poule jusqu'à la sixième journée (défaite sur le terrain de Béziers). Si l'on ajoute, que pour la première fois de la saison, ils ont encaissé 5 essais on mesure mieux la performance des "rouge & bleu" du Cantal.

Cette rencontre a vu les Cantaliens prendre les visiteurs à la gorge dès les premières minutes de la rencontre. Seul quelques ballons perdus en touche, sur les premiers lancers de Stéphane Borel, pouvaient enrayer la marche en avant des Aurillacois. Très vite les partenaires de David Courteix remirent les choses au point en chipant deux ballons sur lancer Tarbais. Si Monsieur Soulan sanctionna à tort le pilier gauche Auvergnat, Bernard Nnomo,sur les deux premières mêlées, il ne tarda pas à comprendre que les fautes étaient imputables au pilier droit visiteur Sébastien Bria. Monty Dumond donna les six premiers points en réussissant deux pénalités des 45 et 30 mètres à droite des poteaux. Dans la foulée les avants"rouge & bleu", avec l'aide des trois quarts, donnèrent un leçon de groupé pénétrant , Roméo Gontinéac étant le premier à toucher dans l'em-but. Avec la transformation le stade menait 13 à 0. Quatre minutes plus tard même opération et même sanction pour les visiteurs avec cette fois-ci le revenant Fabien Domingo à la conclusion pour un 20 à 0 à la pause. Après une telle leçon de rugby, on attendait une réaction des visiteurs au retour des vestiaires. Avec quatre changements dans le pack bigourdan, dont toute la première ligne, les Cantaliens subirent la furia des Pyrénéens durant vingt bonnes minutes. A l'heure de jeu les Tarbais avaient refait la moitié de leur retard. Ils marquèrent d'abord un essai (copie conforme de ceux réalisés par les stadistes) par le talonneur Roumain Razvan Mavrodin transformé par l'arrière Eric Fortassin, ce dernier ayant réussi une pénalité le score passait à 20 - 10. Il était tant de réagir. Cette réaction ne tarda pas à venir sous forme d'une contre attaque initiée par  le phénoménal Jean-François Viars qui donna un superbe coup de pied par dessus la défense pour un reprise victorieuse,du talonneur Guillaume Ribes, entre les poteaux. Ce troisième essai des Cantaliens en appelait un quatrième synonyme de point de bonus. Il arriva à la 75e minute (après le carton infligé au réalisateur de l'essai bigourdan) sur un débordement du centre Stéphane Robert qui marqua près du poteau de coin. Il restait cinq minutes à jouer, le résultat était acquis mais les "rouge & bleu" qui campaient dans les 22 adverses n'avaient pas dit leur dernier mot et c'est Guillaume Ribes qui surprenait les Tarbais réalisant ainsi un doublé à la dernière seconde de la rencontre pour un 39 à 10 après la transformation réussie par Olivier Alquié qui venait de remplacer Monty Dumond victime de crampes. Aurillac venait d'enregistrer sa quatrième victoire consécutive en même temps que son premier bonus offensif. Les 4000 supporters (qui n'ont jamais abandonné leur équipe) sont restés debout de longues minutes pour remercier les joueurs de leur procurer autant de bonheur. Si cette huitième victoire n'est pas encore suffisante pour assurer le maintien elle permet toutefois de gagner une place et d'espérer encore. Il reste quatre rencontres, à commencer par celle du week-end prochain sur la pelouse du leader Montalbanais assuré de jouer dans" le top 14" après sa victoire chez les Tyrossais. Il faudra jouer ces rencontres sans complexe, pour les gagner,sans se préoccuper des autres résultats. Lorsqu'on assiste à une rencontre avec un niveau jeu comme celui produit par les Cantaliens, on se dit que cette équipe a les moyens et le talent pour jouer en "Pro D2". En ce samedi soir il était difficile, pour un spectateur, de reconnaître l'équipe qui jouait la qualification et celle qui jouait le maintien. D'ailleurs la question que nous avons posée à l'entraîneur bigourdan Jean Louis Luneau (en compagnie de l'ancien Aurillacois Jeannot Bessières) confirme s'il en était besoin ce point de vue:

Que pensez vous de la position et du jeu du stade Aurillacois ? " Pour moi le Stade Aurillacois fait parti des toutes meilleures équipes de la  Pro D2 et ce n'est pas nouveau. Je ne suis d'ailleurs pas le seul à dire que le club Cantalien n'est pas du tout à sa place en queue de classement. Lors de la rencontre entre la Section Paloise et le Stade Aurillacois , pour le maintien ou l'accession au Top 14, j'avais eu l'occasion de m'exprimer et j'avais déclaré que durant 60 minutes l'équipe qui évoluait au niveau supérieur n'était pas celle que l'on croyait tant le Stade Aurillacois avait produit un gros volume de jeu durant cette période.


08 Avril  2006

Stade Aurillacois 16 - Aix en Provence 13

Composition des équipes

Stade Aurillacois

15.  JF VIARS
14.  CARLI   13.  ROBERT  12.  GONTINEAC  11.  EZIYAR
10.  DUMOND  9.  GRACIA
7. BERNAU   8.  FONO
6. MISSOUP   
5. TCHALE-WATCHOU 4. COURTEIX (cap)
3.
MEMBRADO 2.  RIPOL  1. NNOMO

ballon rugby

1.  KUTARASHVILI  2.  CASTOLA 3.  BAQUE 
4.
ZEDGINIDZE (cap) 5. MATIU
6.
BEUN  8.  PROSPERO 7. CHAPLAIN
9.  JORDAAN  10.  GOMEZ

11. GAUTHERIE    12. REY  13.  GARGALLO  14. DOGOUI 
15. CAMBRES

Aix en Provence

Remplaçants (entrés en cours de rencontre en gras)

Stade Aurillacois : RIBES > Nnomo (40e) puis Ripol > Nnomo (55e) puis Membrado > (65e), MONIER > Membrado (40e), DOMINGO > Tchale-Watchou (54e), F. BOUDON > Courteix (75e), BOREL > Gracia (56e), ALQUIE > (e), LACOMBE > (e)  .
Aix en Provence:
RIVIER > Kutarashvili (75e), UIPA  > Baqué (56e), CHAFFARDON > Matiu (65e), MALLET > Prospero (50e), VERCRUEYSSE >, RICARDO  > , BERRABAH  > Reyt (60e) .


Résultats:
Aurillac  16 - Aix en Provence  13 ( mi-temps  09 - 06 )  pour Aurillac 
pour
Aurillac: 1 essai  Fabien Domingo (74e) , une transformation et trois pénalités (14e, 24e, 32e) Monty Dumond.
Aix en Provence
: 1 essai  (52e) Ilya Zedginidze , une transformation et deux pénalités (5e et 19e) Alexandre Gomez .
4 000 spectateurs environ 
Conditions climatiques: Température printanière, pelouse en bon état.
Arbitrage de Mr. Dal Maso ( Midi-Pyrénées) 
Cartons jaunes
Joueurs absents à Aurillac: Benoit BASSOUL; Vincent CALDAYROUX; Francisco LECOT; David GABIN Magnamé KOITA; Arnaud FERREIRASébastien RIOU;
Fayçal BOUKANOUCHA; Mathieu LESCURE; Guillaume MARQUE; Gareth WRIGHTMariano LECOT; Manuel RODRIGUES; Romain RIOSValentin MAFTEI ; Gérald FERRACCI; Walter OLOMBEL

L'essentiel est bien la victoire .....

Pour espérer, encore, il était impératif de gagner.... c'est chose faite .... "Pour la manière on verra plus tard". C'est ce que disaient un grand nombre de supporter après la rencontre. Comment demander aux joueurs d'être plus combatifs et performants alors qu'ils entrent sur le terrain avec la peur au ventre. Cette situation provoque un affaiblissement mental avec effets directs sur les facultés physiques et psychiques. Les hommes ne sont pas des machines.... et c'est encore heureux. Il n'est pas nécessaire de s'appeler  "Freud" pour comprendre ce phénomène.

Face aux solides,  combatifs et rugueux Provençaux, les Cantaliens auraient eu besoin de tous leurs moyens pour imposer un rythme élevé et tuer la rencontre. Il n'en fût rien et ils restèrent sous la menace des visiteurs jusqu'au coup de sifflet final. Même le buteur "maison" avait, semble t-il , perdu un peu de sa superbe lorsqu'il manqua une pénalité facile à trente mètres face aux perches. A ce sujet il nous a semblé que Monty Dumond avait changé sa frappe (tirs plus tendus et moins élevés qu'habituellement). Si en première période on manqua de combativité chez les "rouge et bleu" la mêlée resta stable et la conquête en touche équilibrée. Il n'en fût pas de même après le "coaching". Comment expliquer que lorsqu' on dispose d'un seul pilier de métier sur le banc, on effectue deux remplacements de piliers à la pause? Ne serait -il pas plus judicieux de disposer d'un banc classique composé d'un première ligne complète, d'un seconde et d'un troisième ligne (soit cinq avants) et de deux joueurs des lignes arrières (un demi de mêlée plus un polyvalent) ? Il est en effet assez rare d' être obligé de remplacer trois joueurs des lignes arrières. Si le cas se présentait on peut toujours détacher un troisième ligne.

"Super Domingo"Après une longue absence (sept mois et demi) la rentrée de Fabien Domingo fut accueilli par un tonnerre d'applaudissement. Les "aficionado" savent combien l'absence du troisième ligne fût préjudiciable au rendement de toute l'équipe. Sans vouloir dévaloriser ses camarades, la rentrée de Fabien ( juste après l'essai Aixois) a sans doute eu un effet positif. L'essai qu'il marqua (donnant la victoire aux Aurillacois), suite à un groupé pénétrant gagnant, cette fois-ci, ne pouvait pas mieux tomber. Les cinq dernières minutes furent difficiles mais cette réalisation avait été transcendante pour les joueurs et les supporters.

La nette victoire d' Auch sur le terrain du Métro-Racing donne une chance supplémentaire au maintien des "rouge et bleu".


01 Avril 2006

Lyon 15 - Stade Aurillacois 22

Composition des équipes

Stade Aurillacois

15. JF. VIARS 
14.  CARLI
13. ROBERT 12. GONTINEAC 11. EZIYAR
10.  DUMOND  9.  GRACIA
7.  MISSOUP
8.  FONO  6.  BERNEAU 
5. COURTEIX
(cap) 4.  TCHALE-WATCHOU
3.  MEMBRADO   2.  RIPOL   1.
NNOMO

ballon rugby

1.  FIARD 2. MEYNARD (cap) 3.  FACUNDO
4.  GUFFROY
5.  CADIC
6.  RENNIE  8.  PORTIER
7.  FIORESE
9. DA SILVA 10.  GENGENBACHER
11.  NGOG  12. MAZOYER 13.  GASPERI 14.  CAPDEVILLE
15. RATCHKOV
Lyon

Remplaçants ( en gras les joueurs rentrés en cours de rencontre)

Aurillac: RIBES Ripol (40e) ; MONIER > Membrado (40e) ; RIOU Tchale-Watchou (58e) ; F. BOUDON Berneau (74e) ; BOREL > Gracia (72e); ALQUIE MAFTEI > Eziyar (65e)
Lyon: TEBANI > CHAUBAUD > Facundo (40e) ;  GICOLLET>   (e) ; SALELLAS > Cadic (60e) ; DEVILLE >  Fiorèse (52e); ; LAZERT > Gasperi (55e)  ; NAVESCapdeville (74e).

Résultats: Lyon 15 - Aurillac 22 - . (Mi-temps: ( 16 - 3 ) pour Aurillac
Points marqués Aurillac: Un essai Robins Chalé-Watchou (21e) - Une transformation, un drop (10e) et quatre pénalités (18e, 35e, 63e, 67e) Monty Dumond .
Lyon
: Cinq pénalités (28e, 52e, 55e, 59e, 64e) Konstantin Rachkov.
Public
:  2500 spectateurs environ
Conditions climatiques: Température printanière, pelouse en bon état, vent nul.
Arbitrage de Mr Piraveau ( Côte d'Argent). 
Cartons jaunes : Néant
Joueurs blessés :

Joueurs absents à Aurillac: Benoit BASSOUL; Vincent CALDAYROUX; Francisco LECOT; David GABIN Magnamé KOITA; Fabien DOMINGO
Arnaud FERREIRA; Fayçal BOUKANOUCHA; Guillaume MARQUE; Gareth WRIGHTMariano LECOT; Manuel RODRIGUES; Romain RIOS Gérald FERRACCI; Walter OLOMBEL.

Ce n'est pas un poisson d'avril .....

Les Cantaliens ont enfin ramené une victoire de leurs déplacements. Il aura fallu attendre la 13e rencontre, à l'extérieur, pour obtenir un résultat positif. Depuis quelques semaines on sentait bien que les choses allaient un peu mieux. Avec une bonne mêlée, des trois quarts en partie retrouvés, un jeu au pied toujours aussi efficace, les "rouge et bleu" ont réussi une très bonne première mi-temps. Seul point déficitaire : la touche. Avec 6 tirs (dont un drop) sur 7 tentatives (un seul échec des 50 mètres au quart d'heure de jeu) Monty Dumond a encore montré l'étendue de son talent. Par ailleurs la défense n'a pas failli puisque elle n'a pas encaissé le moindre essai. L'essai Aurillacois, marqué à la 21e minute suite à une "pénal-touche", fut l'oeuvre du seconde ligne Robins Tchale-Watchou qui n'était pas peu fier d'avoir marqué son premier essai sous les couleurs cantaliennes. Cette victoire est excellente pour le moral, même si elle n'assure pas le maintien. Il reste six rencontres à disputer  4 la maison (Aix, Tarbes, Colomiers et Albi) pour deux déplacements chez le leader Montauban et à Béziers pour la dernière journée. Pour espérer terminer à la 12e ou 13e place il faudrait engranger au moins 18 points (4 victoires plus 2 bonus) tout en comptant sur un faux pas des principaux  adversaires. Rien de très facile, mais rien d'impossible non plus

HTML clipboard

{/slide}

{slide=Archives mai 2006}

ARCHIVES MAI 2006

20 Mai 2006

Challenge de l'Espérance

09 septembre 2006

Périgueux 20 - Stade Aurillacois 14

Composition des équipes

du Stade Aurillacois


15. STANIFORTH
14.  CARLI    13.  KEMP  12.
MAFTEI 11. FERRACCI
10.
RAVANEL 9. DE BARROS
7.
COURTEIX
(cap)  8.  FONO 6.  LESCURE 
5. GABIN  4.
KOITA
3.
LUDIER 2.  PINAUD 1. M. LAFFON

ballon rugby

1. POUGET   2. ESCUDIER 3.  SOCACIU 
4.  NADIRADZE  5.  MAINOT 
6.  RONGIERAS  8.  KENIL
(cap) 7. LABROUSSE 
9. BROUQUI   10. CONTE 
11. DELMAS  12.  ZIBAZE
13. CORREGE  14.  MAREUIL
15. PERAIS
Périgueux

Remplacements : ROUCHOUZE,  MONIER,  REYGADE,  BOUDON,  FAU,  LACOMBE, CONSTANSOU

Joueurs Absents: Caldayroux, Membrado, R. Lafon, Miriallakis, MakaKarélé Genestoux Boukanoucha Martrette, Rhaili, Borel, Gracia, Pottas, Gontinéac, Rios Viars.
Mark Sweeney, François Xavier Seh Ambella, Victor Ntsama , I Fono (en attente de régularisation)

Points marqués: Aurillac. Deux essais : Jakobus Kemp, Michel Laffon - deux transformations Graydon Staniforth
Points marqués: Périgueux : Deux essais:  MareuilDelmas - deux transformations Conte & Perais - deux pénalités Conte & Pérais

Le stade aurillacois s'est présenté a Périgueux avec une équipe profondément remaniée. Si elle enregistrait le retour de son capitaine David Courteix, de nombreux joueurs étaient absents pour raisons diverses. De ce fait elle alignait une toute jeune première ligne issue du centre de formation.


Situation du Stade Aurillacois après 4 rencontres en "Challenge de l'Espérance": 3 victoires, 1 défaite - 10 points -  14 essais marqués contre 7 encaissés - 106 points marqués - contre : 61 encaissés


dimanche 3 septembre, en championnat de France "Junior Reichel" 
Stade Aurillacois 16 - Stade Toulousain 16


2 septembre 2006

Stade Aurillacois 33 - Sarlat 14

Composition des équipes

du Stade Aurillacois


15. STANIFORTH
14.  CARLI    13.  KEMP  12.  GONTINEAC  11. RIOS
10.  POTTAS
9.  BOREL
(cap)
7.  BOUDON  8.  FONO
6.  LESCURE 
5. GABIN  4.  KARELE

3.  MEMBRADO
2. M. LAFFON 1. LUDIER

ballon rugby

1. WENDE   2. LASSEIGNE 3.  WEY 
4.  WILLIAMS  5.  TIGE 
6.  AGOSTINI  8.  BELZUNG   7. ARCHAMBEAU 
9. REPETTO   10.  DE MUYLDER
11. JEANNOT  12.  X. FAURE
(cap) 13. PAMPOUILLE  14.  PLAIGNE
15. HAMELIN
Sarlat

Le groupe des 22 joueurs Aurillacois

Première ligne : Nicolas Pinaud, Michel Laffon, Romain Lafon, Julien Ludier, Ludovic Monier, Franck Membrado
Seconde ligne : David Gabin, Harold Karélé,
Magnamé Koïta
Troisième ligne : Mathieu Lescure, Frédérique Boudon, Nicolas Fau, Uélini Fono
Demi de mêlée : Stéphane Borel, De Barros - Demi d'ouverture: Delkeith Pottas
Trois quarts : Roméo Gontinéac, Valentin Maftéi,  Jakobus Kemp, Romain Rios, Nicolas Carli
Arrière : Graydon
Staniforth  
Joueurs Absents: David CourteixMiriallakis (sélections)
Vincent Caldayroux, Gabriel MakaOlivier Genestoux, Fayçal Boukanoucha, Antonny Martrette,Akram Rhaili, Mikaël Gracia, Gérald Ferracci, Jean François Viars,
Jean Marc Ravanel (indisponibles)
Mark Sweeney, François Xavier Seh Ambella, Victor Ntsama , I Fono (en attente de régularisation)

Points marqués: Aurillac. Quatre essais : Collectif, Graydon Staniforth , Uélini Fono, Nicolas Pineau - deux transformations Graydon Staniforth et trois pénalités Graydon Staniforth (2) Delkeith Pottas (1)
Points marqués: Sarlat : Deux essais:  de l'ouvreur De Muylder , et de l'ailier Jeannot - deux transformations du demi de mêlée Repetto

P1010016 small

Uelini Fono & Stéphane Borel


3 matchs, 3 victoires, 12 essais (4 par rencontre) on pourrait penser que tout va pour le mieux.
Il n'en est rien .La victoire obtenue face à Sarlat fut laborieuse et longue à se dessiner. Il reste beaucoup de travail à accomplir si le club veut retrouver le niveau supérieur à la fin de la saison. Les entraîneurs et dirigeants en sont pleinement conscients. Les spectateurs ont eu, ce week-end, un aperçu de ce que pourrait leur réserver ce championnat de Fédérale 1. Certes les joueurs de la Dordogne ont fait preuve de vaillance et d'opportunité..... Mais quel désordre dans le jeu avec un manquement total du respect des règles qui régissent le rugby. Monsieur Dalmaso a bien entendu sa part de responsabilité en ayant attendu une grosse heure avant de tenter de faire respecter les règles indispensables à la pratique de ce jeu. Pour leur part, les joueurs du Cantal ne sont pas exempts de reproches. Ils ont oublié que dans un match de rugby, quel que soit le niveau, il y a en face 15 garçons qui n'ont pas envie de s'en laisser conter et face auxquels on doit faire preuve de modestie. Pour ce qui est du jeu il est indispensable de gagner d'abord le ballon avant de vouloir le jouer. Le respect des fondamentaux et de l'adversaire est la première règle a appliquer dans un sport quel qu'il soit. Un club comme le stade Aurillacois, qui a évolué au plus haut niveau, doit savoir qu'il faut d'abord s'adapter a un jeu plus restrictif de l'adversaire avant d'imposer son propre jeu et faire parler la vitesse qui fera sans doute la différence. Il reste une rencontre (Périgueux) avant de recevoir à "Jean-Alric" un des favoris pour l'accession : Le Rugby Club de Nimes. Face à cet adversaire il faudra sans doute être capable de pratiquer un autre rugby pour espérer débuter le championnat par une victoire.


26 Août 2006

 

Stade Aurillacois 30 - Périgueux 20

Composition des équipes

du Stade Aurillacois


15. STANIFORTH
14.  FERRACCI    13.  KEMP  12.  GONTINEAC  11. RIOS
10.  POTTAS
9.  BOREL
(cap)
7.  BOUKANOUCHA  8.  FONO
6.  FAU  
5. GABIN  4.  KARELE

3.  MONIER
2. M. LAFFON 1. LUDIER

Remplacements : GENESTOUX > Boukanoucha - R. LAFON > Monier - PINEAU > M. Laffon - CARLI > Ferracci - RAVANEL > Pottas


Points marqués: Aurillac. Quatre essais Delkeith Pottas - Graydon Staniforth (2) - Stéphane Borel - deux transformations et deux pénalités Delkeith Pottas
Points marqués: Périgueux : Deux essais  Renaud Delmas (2) deux transformations et deux pénalités: François Bourgeois
Arbitre : Monsieur Parini (Midi Pyrénées)


Graydon Staniforth

 

 

Le groupe des 22 joueurs

Première ligne : Nicolas Pinaud, Michel Laffon, Romain Lafon, Julien Ludier, Ludovic Monier
Seconde ligne : David Gabin, Harold Karélé, Olivier Genestoux
Troisième ligne : Nicolas Fau, Fayçal Boukanoucha, William Reygade, Uélini Fono
Demi de mêlée : Stéphane Borel - Demi d'ouverture: Delkeith Pottas
Trois quarts : Roméo Gontinéac, Valentin Maftéi, Géralf Ferracci, Jakobus Kemp, Romain Rios, Nicolas Carli
Arrière : Graydon
Staniforth, Jean Marc Ravanel

Joueurs Absents: David Courteix, Frank Membrado, Frédéric Boudon, Mathieu Lescure, Thomas Lacombe, De Barros, Miriallakis (sélections)
Vincent Caldayroux, Gabriel Maka, Magnamé Koïta, Antonny Martrette,Akram Rhaili, Mikaël Gracia, Jean François Viars (indisponibles)
Mark Sweeney, François Xavier Seh Ambella, Victor Ntsama , I Fono (en attente de régularisation


Situation du Stade Aurillacois après 2 rencontres: 2 victoires - 6 points -  8 essais marqués contre 3 encaissés - GO pour : 59 - contre : 27


19 Août 2006 (source "La Montagne")

Sarlat 08 - Stade Aurillacois 29


Composition des équipes

du Stade Aurillacois


15. STANISFORTH
14.  FERRACCI    13.  MAFTEI  12.  GONTINEAC  11. RIOS
10.  POTTAS
9.  BOREL
7.  LESCURE  8.  KARELE
6.  MARTRETTE  
5. GABIN  4.  COURTEIX
(cap)
3.  MEMBRADO
2. PINEAU 1. MIRIALLAKIS

ballon rugby

1. WENDE   2. RENAUD 3.  LEFEVRE 
4.  PASSERIEUX  5.  TIGE 
6.  PLEIGNE  8.  BELZUNG   7. ARCHAMBEAU 
9. DELBOS  10.  DE MUYLDER
11. HACHEDOOREN  12.  X. FAURE
(cap) 13. MERCIER  14.  REPETTO 
15. HAMELIN
Sarlat

Remplaçants : (Sont entrés en cours de match)

Aurillac: R. LAFON - LUDIER - M. LAFFON - GENESTOUX - RHAILI - BOUKANOUCHA - BOUDON - GRACIA - KEMP - LACOMBE - CARLI
Sarlat :  OLLYON - WEY - GAUSSINEL - WILLIAMS - ZANATTA - BOUYSSOU - PAMPOUILLE

Résultats:
Sarlat 08 - Aurillac 29 (Mi-temps: (07 - 00)  en faveur d'Aurillac
Points marqués: Aurillac. Quatre essais Antonny MARTRETTE - du Pack - David COURTEIX - Romain RIOS - trois transformations et une pénalité Delkeith POTTAS
Points marqués: Sarlat : Un essai HAMELIN - une pénalité REPETTO
Arbitre : Monsieur Grenouillet (Midi-Pyrénées)


 

Béziers  26 - Stade Aurillacois 16

Le stade Aurillacois en Fédérale 1

Composition de l'équipe

 

du Stade Aurillacois


15. JF. VIARS
14.  CARLI    13.
ROBERT 12.  GONTINEAC  11. RODRIGUES
10.
DUMOND 9.  BOREL
7.
MISSOUP 8.  FONO
6. BERNAUD
5.
DOMINGO 4.  COURTEIX
(cap)
3.  MEMBRADO
2. RIPOL 1. NNOMO

ballon rugby

1. PEDESSEAU   2. BONREPAUX 3.  BEN-BOUHOUT 
4.  JEANNARD  5.  MARTIN 
6.  KOFFI  8.  SVERZUT
(cap)  7. LABAT 
9. CULINAT  10.  GENDRE
11. BIANCO  12.  VIAZZO 13. AUE  14.  CORO 
15. FERRERES
Béziers

Remplaçants : (en gras les joueurs  entrés en cours de match)

Aurillac: RIBES > Ripol (40e); F. LECOT > Membrado (40e);  MembradoNnomo (72e); TCHALE-WATCHOUCourteix (70e); LESCURE > Berneau (70e); GRACIA > Borel (70e);  ALQUIER > ; EZIYAR >  .
Béziers :  BATTILANA > ; RAPETTIBen Bouhout (60e); Mamadou KOITAJeannard (70e); LLARI > ; NICOUD  > ;  TODESCHINI > ; JULIEN Viazzo (4e) 

Résultats:
Béziers 26 - Aurillac 16 (Mi-temps: (13 - 13)  
Points marquésAurillac. Un essai Bernard NNOMO (21e), une transformation, trois  pénalités (29e, 37e, 53e) Monty DUMOND
Points marqués: Béziers
: Deux essais Chistophe CORO (13e), Jean-Philippe BONREPAUX (50e), deux transformations & quatre pénalités  ( 6e, 23e, 48e & 72e) Jérome GENDRE .
Public
: 6500 spectateurs environ (dont 2 500 Cantaliens). 
Conditions climatiques: temps couvert,  pelouse en bon état, léger vent favorable à  Aurillac en première période. 
Arbitrage de Mr. ROSICH ( Armagnac-Bigorre ). 
Cartons jaunes
: Joël KOFFI (30e / 40e ) faute technique pour Béziers, Roméo GONTINEAC (67e / 77e) plaquage haut pour Aurillac
Joueurs blessés : Bernard NNOMO
Joueurs absents à Aurillac: Benoit BASSOUL; Vincent CALDAYROUX; David GABINMagnamé KOITA; Arnaud FERREIRA;
Sébastien RIOU; Fayçal BOUKANOUCHA; Arnaud DELGADO; Guillaume MARQUE; Gareth WRIGHTValentin MAFTEI; Mariano LECOTRomain RIOSGérald FERRACCI; Walter OLOMBEL.

Ils étaient vingt et cent... Ils étaient des milliers

Il y a tout juste un an ils étaient à Montauban, Clermont-Ferrand ou Toulouse. Après une saison exemplaire les "rouge et bleu" s'étaient qualifiés pour disputer les phases finales. Contre toute attente ils jouaient même le match pour l'accession dans le "Top 14". Qui aurait pensé, à cette époque, qu'un an plus tard le club jouerait sa survie dans le rugby "pro" sur la dernière rencontre de championnat ? Que le stade Aurillacois dispute les phases finales pour l'accession dans l'élite du rugby Français ou qu'ils joue pour éviter la descente dans le rugby amateur, ils sont toujours là. Ils, tout le monde l'aura compris, ce sont les supporters. Venus des Landes, du Gers ou d'ailleurs et bien entendu du Cantal ils étaient 2500 (Préfet, Président du Conseil Général, Elus municipaux en tête) au stade de la "Méditerranée" de Béziers.  Et que croyaient vous qu' ils firent au coup de sifflet final, qui envoyait le club centenaire en Fédérale 1 ? Tristes à en mourir Ils se levèrent tous pour applaudir les 22 acteurs, effondrés, en larmes essayant de se consoler les uns les autres. Cette image forte restera longtemps dans les mémoires des joueurs et supporters Cantaliens mais aussi chez les spectateurs neutres ou les supporters Biterrois. Ces derniers n'en revenaient pas, eux qui sifflent les leurs même dans la victoire. Ce club Cantalien ne fait décidemment rien comme les autres.

Comment a t-on pu en arriver là ? Ceux qui ont suivi les rencontres, dans leur globalité, ont pu se rendre compte de la qualité et de l'état d'esprit des joueurs. Le jeu pratiqué lors des 10 ou 12 dernières rencontres était d'aussi bonne qualité que celui de la fin de saison dernière. Pour s'en persuader il suffit de regarder le nombre de supporters qui a toujours encouragé son équipe dans les moments difficiles. La grande majorité des observateurs, extérieur au club, a toujours appréciée la qualité du jeu proposé par les Cantaliens et la plus part  ne comprend pas pourquoi le stade Aurillacois termine la compétition en queue de peloton. Dans l'entourage du club, tout le monde semble s'accorder à penser que l'absence d'un buteur régulier et la blessure de Fabien Domingo, lors de la première mi-temps de la première rencontre, sont les causes des mauvais résultats. Si personne ne pouvait prévoir l'absence de Fabien il reste le problème du buteur. Fallait-il conserver à tout prix Maxime Petitjean ? A t-on fait suffisamment confiance à Monty Dumond ? Si nous devions donner notre avis nous dirions qu'à partir du moment ou Maxime était parti à Brive on ne pouvait plus compter sur lui. Par contre les premières apparitions de Monty Dumond sous la tunique " rouge et bleu" laissaient penser que le club avait trouvé un digne successeur au jeune ouvreur Cantalien. Souvenons nous: la victoire sur Clermont 33 - 27 (1 pénalités, 2 transformations et un drop de l'ouvreur Sud africain sur 40 minutes de jeu) et des commentaires flatteurs à l' égard du nouvel ouvreur stadiste. Puis vint le premier match de championnat  face aux Rochelais. Perturbé par la blessure de Fabien Domingo la victoire fût laborieuse mais acquise (26 -21) grâce à la botte prolifique de l' ouvreur Cantalien (cinq pénalités et deux drops). Ce jour là Monty Dumond vola la vedette à Gérald Merceron. Face à Tyrosse  les 21 points de l'ouvreur Auvergnat (un essai, deux transformations et quatre pénalités) permirent d'assurer la victoire. Titre du " Midol " : "Dumond et du moins bon". Contre le Métro-Racing les stadistes engrangeaient leur 3e victoire (31 à 12) dont 18 points de Monty Dumond ( un essai, deux transformations et trois pénalités). Ce fût la dernière victoire de l'année 2005.  L'ouvreur sud-africain connût un passage à vide et perdit sa place de titulaire face au LOU à "Jean-Alric" puis à Aix, Colomiers & Albi. Il fit un timide retour ,comme remplaçant, face à Béziers puis La Rochelle et Bordeaux à la maison. Durant ces longs mois d'hiver le club enregistra une série de 10 défaites consécutives.  Son vrai retour coïncida avec la première victoire de l'année contre Oyonnax. Selon ses dires l'ouvreur Cantalien aurait eu des problèmes de communication (il ne parlait pas la langue Française) et de "compréhension" avec le staff technique. Depuis le retour du printemps Monty Dumond a retrouvé le taux de réussite qui était le sien avant sa venue dans la Cantal. Le stade retrouve le chemin de la victoire et Fabien Domingo. Il reste huit rencontres à disputer le stade en gagnera six mais ce sera insuffisant pour sauver le club de la descente.

Et maintenant ..... Dirigeants joueurs et staff technique doivent se réunir pour envisager ce que sera l'avenir du club. Une période difficile à vivre qu'il va pourtant falloir aborder avec conviction, courage et lucidité. Soutenu par tout un département (simple citoyen, élus, tissus économique) le Stade Aurillacois doit rebondir sans attendre. La fédérale 1 n'est pas la fin du monde mais il faut en sortir au plus vite et si possible au terme de la  première saison.

Que faut-il faire pour cela ? : Définir un projet ambitieux et se donner les moyens de le réaliser - Essayer de conserver l'effectif dans sa globalité (tout au moins les pièces maîtresses qui forment l'ossature de l'équipe). Recruter quelques bons joueurs susceptibles de couvrir les postes ou l'effectif est un peu juste. Eviter les erreurs du passé. Si tout est mis en oeuvre: dirigeants, joueurs et entraîneurs pourront compter sur le soutien, sans faille, de  leurs nombreux supporters.

Temps de jeu pour les 13 joueurs recrutés durant l'inter - saison :

Lecot Francisco
Bassoul Benoit
Koita Magnam
é

Ferreira Arnaud
Le Roux Chris
(rentré dans son pays sans avoir joué)

Boukanoucha Fayçal
Missoup Olivier
Delgado Arnaud
Dumond Monty
Lecot Mariano
Eziyar Jaouad
Fono Uelini (arrivé en décembre)
Wright Gareth (arrivé début mars)
0855 minutes de jeu sur 2400  36%
0199
minutes de jeu sur 2400  08%
0590 minutes de jeu sur 2400  25%
0054 minutes de jeu sur 2400  02%
0000 minutes de jeu sur 2400  00%

1040 minutes de jeu sur 2400  43%
1773 minutes de jeu sur 2400  74%

0165 minutes de jeu sur 2400  07%
1812 minutes de jeu sur 2400  76%
0804 minutes de jeu sur 2400  34%
1802 minutes de jeu sur 2400  75%
1185
minutes de jeu sur 1280  93%
0070 minutes de jeu sur 0880  08%

Quelques statistiques après la 30e et dernière journée

A l'issue de cette 30e journée  le cumul des points marqués s'élève à : 9 689 ( 4 210 à la main soit 842 essais et 5 479 au pied)  
Le pourcentage de points marqués à la main (essais) par les 16 clubs de "Pro D2" est de : 43 % contre 57 % au pied.  
35 essais ont été marqués lors de cette dernière journée. 25 à la maison et 10 à l'extérieur
1 seule équipe n'a pas marqué d' essai  ( Auch )
4
bonus offensifs  (Tarbes, Albi, Bordeaux & Aix
2
bonus défensifs ( Lyon & Montauban)
2 équipes sont restées invaincus sur leur pelouse (Montauban & Albi > un match nul)

Clubs Points Main Pied % main Clubs Points Main Pied % main
Aix 527 270 (54) 257 51 % La Rochelle 553 240 (48) 313 43 %
Albi 650 335 (67) 315 52 % Lyon 484 215 (43) 269 44 %

Auch

657 275 (55) 382 42 % Métro-Racing 538 225 (45) 313 42 %
Aurillac 558 210 (42) 348 38 % Montauban 823 410 (82) 413 50 %
Béziers 729 360 (72) 369 49 % Mont de Marsan 641 235 (47) 396 37 %
Bordeaux 593 230 (46) 363 39 % Oyonnax 519 185 (37) 334 36 %
Colomiers 535 200 (40) 335 37 % Tarbes 685 285 (57) 400 42 %
Dax 712 370 (74) 342 52 % Tyrosse 495 165 (33) 330 33 %

842 essais ont été marqués,cette saison en championnat de "Pro D2" ( 3.50 essais par rencontre)contre 908 (saison 2004/2005) & 733 saison 2003/2004). Après 30 journées le Stade Aurillacois a marqué 42 essais et en a concédé 58. Les stadistes ont marqué 558 points ( 42 essais, 30 transformations, 88 pénalités et 8 drops) contre 669 encaissés soit un GA de - 111. Le meilleur réalisateur reste l' ouvreur Monty Dumond avec 273 points à son actif, (on est en droit de penser qu'il aurait sans doute égalé voire dépassé le score de Maxime Petitjean (321 points) s'il avait été titularisé plus souvent ) suivi par Guillaume Marque 88 points. Le Stade Aurillacois termine à  la 15e place, il évoluera en élite amateur la saison prochaine.

Comparaisons entre les buteurs 2004/2005 & 2005/2006 (hors phases finales)

Joueurs points essais transformations pénalités drops
Monty Dumond 273 4 20 66 5
Maxime Petitjean 321 0 36 76 7


Si les critères mentionnés ci-dessous étaient pris en compte, les stadistes ne seraient pas relégués puisqu'ils sont classés du 9e au 13e rang.
Classement du Stade Aurillacois:

Points marqués   :  9e avec 558 points devant La Rochelle 553Métro 538, Colomiers 535, Aix 527, Oyonnax 519, Tyrosse 495 & Lyon 484.
Points encaissés : 13e avec 669 points devant  Aix 672, Métro 715 & Tyrosse 798.
Essais marqués   : 13e avec 42 essais devant Colomiers 40, Oyonnax 37 & Tyrosse 33. 
Essais encaissés :
10e avec 58 essais devant  Bordeaux 60, Mt de Marsan 61Colomiers 63 Aix 67, Métro 68Tyrosse 83 

En 30 rencontres le stade a utilisé 41 joueurs ( 22 avants & 19 arrières)

9 joueurs
ont marqué plus d'un essai : Monty Dumond (4), Jaouad Eziyar (4), Stéphane Robert (4), Fayçal Boukanoucha (3), Guillaume Ribes (3), Roméo Gontinéac (2), Fabien Domingo (2), Jean François Viars (2), Mikaël Gracia (2).

Comparaison avec la saison 2004/2005
Pour mémoire lors de la saison 2004/2005, après 30 journées, le stade avait marqué 63 essais et en avait encaissé 52.
Les principaux réalisateurs de la saison 2004/2005. Points au pied: Maxime Petitjean (321). Essais: Fabien Domingo (9) -Roméo Gontinéac (7) - Manuel Rodriguès (6) - Fabien Berneau (5) - Stéphane Robert (4) - Valentin Maftéi (4).

Les réalisateurs 2005/2006 sont les suivants:

Joueurs Participation Points Essais Transforma Pénalités Drops
Monty Dumond 26/30 273 4 20 66 5
Guillaume Marque 12/30 88 1 7 21 2
Mathieu Chabaud 02/30 5 1 1
Olivier Alquié 06/30 7 2 1
Jaouad Eziyar 23/30 20 4
Fayçal Boukanoucha 15/30 15 3
Mikael Gracia 16/30 10 2
Stéphane Borel 24/30 5 1
Guillaume Ribes 29/30 15 3
Benoit Bassoul 06/30 5 1
Stéphane Robert 26/30 20 4
Olivier Missoup 27/30 5 1
Thomas Lacombe 02/30 5 1
Valentin Maftéï 12/30 5 1
Roméo Gontinéac 24/30 10 2
Franck Membrado 25/30 5 1
Jean François Viars 26/30 10 2
Robins Tchalé-Watchou 26/30 5 1
Fabien Domingo 07/30 10 2
Fabien Berneau 25/30 5 1
Nicolas Carli 10/30 5 1
Bernard Nnomo 29/30 5 1
De pénalisation 25 5
TOTAL 558 42 30 88 8

13 Mai 2006

Stade Aurillacois 36 - Albi 16

Composition de l'équipe

du Stade Aurillacois


15.  JF VIARS

14.
EZIYAR 13. ROBERT 12. GONTINEAC 11. RODRIGUES 
10. DUMOND 9. BOREL 
7.
MISSOUP 8. FONO 6. BERNEAU
5. DOMINGO 4. COURTEIX (cap) 
3.  F. LECOT 2. RIPOL 1.
NNOMO

ballon rugby

1. LARROUY 2. LADHUIE 3. GAINER
4. DEDIEU 5. MARECHAL
6. DUCOS 8. CLEMENT (cap)  7.  KATSADZE
9. FARENC 10. ACCORSI
11. JOURDAINE 12. BOWKER 13. SUBRA 14. PRATS
15 STEWART

Albi

Remplaçants

Aurillac: RIBES > Ripol (58e); MEMBRADO >  F. Lecot (58e); MONIER >  ; TCHALE-WATCHOU >  Berneau (63e); LESCURE > Courteix (63e); GRACIA > Borel (70e); ALQUIE > .
Albi : STANKOVICH > (e) ; VIOL > Gainer (69e); GUICHERD > (e); MISSE > (e); MEQUEROL > Ducos (69e); PAGES > (e) ; REES >  Accorsi (46e)

Aurillac ( Stade Jean-Alric )
Résultats: Aurillac 36 - Albi
16 (Mi-temps: (19-16) pour Aurillac
Points marquésAurillac : Trois essais Stéphane ROBERT (29e & 57e); De Pénalité (49e), trois transformations & 5 pénalités Monty DUMOND.   
Albi
:  Un essai Marc JOURDAINE (36e),  une transformation  John STEWART, deux pénalités (1ere et 15e), 1 drop (11e) Jérome ACCORSI.
Public
: 5000 spectateurs environ
Conditions climatiques:Temps couvert, pelouse souple, averses en fin de rencontre. 
Arbitrage de Mr GASTOU ( Languedoc ).
Cartons jaunes :Yoann FARENC
(22e / 32e) - Jérome ACCORSI (30e / 40e)
Joueurs absents à Aurillac: Benoit BASSOUL; Vincent CALDAYROUX; David GABINMagnamé KOITA; Arnaud FERREIRA;
Sébastien RIOU; Fayçal BOUKANOUCHA; Arnaud DELGADO; Guillaume MARQUE; Gareth WRIGHTValentin MAFTEI; Mariano LECOT; Nicolas CARLI; Romain RIOSGérald FERRACCI; Walter OLOMBEL.

La belle série se poursuit mais.... sera t-elle suffisante ?

Depuis deux mois le stade engrange les victoires.... Hélas ses principaux rivaux  font de même ! Pire le prochain adversaire des Cantaliens, qui aurait dû être qualifié, va devoir gagner s'il veut poursuivre sa route. En effet la victoire des Tarbais, d'un tout petit  point, sur la pelouse d'  Oyonnax met les Biterrois dans l'obligation de gagner leur dernier match face à Aurillac. Ceci ne veut pas dire que ces derniers auraient galvaudé cette rencontre, mais on est en droit de penser que la coach local aurait sans doute mis quelques cadres au repos avant la dernière ligne droite.

Comme nous l'avions écrit, après la défaite de Montauban, il n'y a plus de calcul à faire.... Il faut tout gagner. Toute la saison va se jouer sur la dernière rencontre. On se rend compte de l'importance des points laissés en route. Le point de bonus offensif contre les Albigeois (Fabien Berneau assure que son essai était valable), le point de bonus défensif perdu, à la dernière seconde, sur le terrain de "Sapiac", les défaites qui auraient dû se transformer en victoires; On pense surtout à Béziers & Bordeaux à "Jean-Alric". Il est bien connu qu'avec des "si" on pourrait changer le monde. La réalité est là et il va bien bien falloir assumer.

Toutefois on est en droit de penser qu'une équipe qui est capable de passer  30 à 40 points à Tarbes, Albi, Colomiers ou Mont de Marsan a bien sa place dans ce championnat de France de"Pro D2"

Dans un contexte très différent de celui de la précédente saison le stade Aurillacois et les Cantaliens vont se mobiliser pour le rendez-vous de la dernière chance. Chacun sait que la tâche est plus que difficile mais pas impossible. Une rencontre n'est jamais gagnée ou perdue avant de la jouer. L'ors de la réception d'après match, offerte par le Conseil Général, le président Christian Millette à lancé un appel aux supporters. Nous pensons qu'il a été entendu et que les Cantaliennes et Cantaliens seront nombreux samedi prochain au stade de la "Méditerranée".


06 Mai 2006

Stade Aurillacois 39 - Colomiers 13

Composition de l'équipe

du Stade Aurillacois


15. JF. VIARS
14. CARLI   13.  ROBERT  12.  GONTINEAC    11. EZIYAR
10.  DUMOND   9.  BOREL
7.  BERNEAU    8. DOMINGO  6.  FONO
5.  TCHALE -WATCHOU  4. COURTEIX  (cap)
3.
F. LECOT 2.  RIBES  1.  NNOMO

ballon rugby

1. TURINI   2. FOUDA  3.  ROUX 
4. MORO  5.  LORENZI 
6.  DE GUISTI  (cap)  8.  CLOUP   7. TOURTOULOU
9. SALLE-CANNE    10.   REIMONEN
11. MILLOT  12.  SIEURAC 13. REY  14.   SAOUT 
15. JOUVE
Colomiers

Remplaçants : (en gras les joueurs  entrés en cours de match)

Aurillac: RIPOL (e); MEMBRADOF. Lecot (54e); MISSOUP > Berneau (72e); LESCURE > Tchale-Watchou (54e); GRACIA > Borel (65e); ALQUIE Dumond (54e) ; MAFTEI > Viars (60e) .
Colomiers : SMARA > Turini (40e); BEGARIE > Roux (400e); ; BOHN >  Lorenzi (58e); SACILOTTO Tourtoulou (33e); GARCIA > Cloup (75e) ; LOEVENBRUCK > (e); SAN-VICENTE > Reimonen (58e).

Résultats:
Aurillac 39- Colomiers 13  (Mi-temps: (34 - 06)  pour Aurillac
Points marquésAurillac : Six essais De pénalité (12e), Jaouad EZIYAR (21e), Monty DUMOND (25e), Jean François VIARS (31e), Nicolas CARLI (38e), Mikael GRACIA (74e). Trois transformations (12e, 21e, 31e) & une pénalité (15e) Monty DUMOND
Points marqués: Colomiers
Un essai Grégory CLOUP (52e). Une transformation & deux pénalités  ( 3e, 18e) Matthias REIMONEN . 
Public
: 4000 spectateurs environ. 
Conditions climatiques: Température agréable, averses en seconde période,  pelouse en bon état. 
Arbitrage de Mr. GAUZERES ( Côte Basque - Landes )
Joueurs blessés
Cartons jaunes
Ueloni FONO (60e / 70e)
Joueurs absents à Aurillac: Benoit BASSOUL; Vincent CALDAYROUX; Ludovic MONIER; David GABIN Magnamé KOITA; Arnaud FERREIRA;
Sébastien RIOU; Fayçal BOUKANOUCHA; Arnaud DELGADO; Guillaume MARQUE; Gareth WRIGHTMariano LECOT; Romain RIOSGérald FERRACCI; Walter OLOMBEL.

Une mi-temps, un bonus puis ..... un "brouillon" de rugby

Il fallait gagner cette rencontre.... c'est chose faite avec une victoire à 5 points. Dans le même temps Aix en Provence explosait à Mont de Marsan sans prendre le moindre point. Avant ces rencontres les provençaux comptaient 6 points d'avance sur les cantaliens aujourd'hui ils devancent les stadistes d'un seul petit point. Le métro Racing a disposé d' Oyonnax comme prévu . Par contre Lyon a battu le leader Montauban. Dans d'autres circonstances le résultat n'aurait certainement pas été le même. Lorsque les objectifs sont atteints pour certains alors que d'autres clubs sont installés dans le "ventre mou" et qu'il ne peut plus rien leur arriver on constate hélas que les dés sont en partie "pipés"

Pour revenir sur la victoire face à Colomiers, indispensable pour espérer encore, nous dirons que les "rouge et bleu" ont rempli leur mission et qu'ils ont régalé leurs supporters durant les quarante premières minutes. Que dire de l'adversaire qui durant cette période semblait pointer aux abonnés absents ? Les Cantaliens dominateurs dans tous les compartiments de jeu (sauf en mêlée fermée) s'en sont donnés à "coeur-joie" inscrivant 5 essais en première période. Le premier, de pénalité, accordé fort justement par Monsieur Cauzères après fautes répétées des banlieusards Toulousains. Avec la transformation puis une pénalité, réussie par Monty Dumond 3 minutes plus tard, les Auvergnats menaient 10 à 3 (les Columérins ayant ouvert le score à la 3e minute puis récidivé à la 18e par leur ouvreur Matthias Reimonen). Puis ce fût le festival offensif des "rouge & bleu". Jaouad Eziyar ( beaucoup trop discret cette saison) prenait tous ses adversaires de vitesse pour inscrire le second essai (21e).  Puis ce fut le tour de Monty Dumond de transpercer la défense, de taper par dessus pour lui même et d'inscrire le troisième essai (25e). Puis Jean François Viars mystifia tout le monde pour le quatrième essai (31e). Ce n'était pas fini..... A deux minutes du repos Stéphane Robert déborda sur l'aile gauche, pris à quelques centimètres de la ligne, Nicolas Carli était là pour aplatir. La seconde période ne justifie guère de commentaires en dehors de l'essai visiteur signé Grégory Cloup (l'ex Aurillacois) et celui de Mikaël Gracia planté au nez et à la barbe du dernier défenseur Columérin.

Et maintenant !!!!!!!! Il faut d'abord venir à bout des Albigeois, le week-end prochain à "Jean-Alric",  ce ne sera pas chose facile. Ensuite il faudra attendre les autres résultats de la poule. Nous n'irons pas plus loin dans les hypothèses pour l'instant.

Rencontres à disputer concernant les principaux adversaires des stadistes Cantaliens.
Lyon
(11e) 54 points va à Béziers puis reçoit Auch (1 déplacement , une réception)
Mt de Marsan (12e) 52 points reçoit Bordeaux puis se rend à Dax (une réception, 1 déplacement)
Métro-Racing (13e) 50 points se rend à Tyrosse puis à Albi (deux déplacements)
Aix en Provence (14e) 48 points se rend à Auch puis reçoit Oyonnax ( 1 déplacement, une réception)
Aurillac (15e) 47 points reçoit Albi avant de se rendre à Béziers (une réception, 1 déplacement)
Tyrosse n'est plus concerné

Faites les comptes sachant que sur 2 rencontres le gain de  points possibles va de 0 à 10 (mathématiquement la descente ou le maintien sont possibles pour 5 équipes, deux seront reléguées, trois se maintiendront).

{/slide}

{slide=Archives juin 2006}

 

HTML clipboard

ARCHIVES JUIN 2006

15 mai 2006

Les étoiles du "Midol"

Après l'ouvreur Monty Dumond, l'arrière Jean François Viars , c'est au tour du trois quart centre Stéphane Robert, auteur de deux essais face à la solide défense Albigeoise, de se voir décerner les 4 étoiles de la semaine. Stéphane semble avoir retrouvé ses jambes de feu. Avec son compère Roméo Gontinéac ils forment une paire de centre de tout premier plan.
Autre Cantalien distingué, le troisième ligne Fabien Berneau figure dans l'équipe de la semaine en compagnie de "l'étoilé" du jour.

17 avril 2006

Les étoiles du "Midol"

Après l'ouvreur Monty Dumond,  les 4 étoiles ont été décernées, cette semaine, à l'arrière Aurillacois Jean-François Viars. Toujours bien placé sur les balles hautes, il n'hésite pas à relancer et mettre le "feu" dans les défenses adverses. A l' origine du troisième essai Cantalien, Jean François est capable de réaliser ce type d'exploit à chaque rencontre. Victime d'un début de pubalgie il ne pourra être présent à "Sapiac" avec ces camarades et c'est fort regrettable. Non seulement Jean François est une pièce maîtresse dans l'équipe mais en plus il donne confiance à ses partenaires.
Autre joueur important dans le jeu Aurillacois: Roméo Gontinéac qui figure dans le XV type du "Pro D2" de la semaine. Félicitations à ces deux garçons talentueux et charmants dans la vie et rapide rétablissement pour Jean François.

27 mars 2006

Les étoiles du "Midol"

Les 4 étoiles décernées, chaque semaine, au meilleur joueur de "Pro D2" ont été attribuées à l'ouvreur - buteur du stade Aurillacois Monty Dumond après son match contre Mt de Marsan ou il a réalisé un sans faute sur les pénalités tentées et réussies 8/8. Par ailleurs excellent dans le jeu il mérite amplement cette distinction.
D'autre part il figure dans le XV type du "Pro D2" en compagnie du troisième ligne Olivier Missoup. Un autre joueur du stade Aurillacois aurait mérité une citation:  pour sa régularité, son talent et pour le magnifique essai de 80 mètres qu'il marqua contre les Montois il s'agit de l'arrière Jean-François Viars. Félicitation à ces joueurs mais aussi à l'ensemble de l'équipe qui a montré qu'elle n'avait nullement l'intention d 'abdiquer.

06 mars 2006

Pourquoi ces provocations ?

Les lecteurs du journal "La Montagne" sont surpris et peinés par les déclarations aussi provocatrices qu' inutiles qu'ils peuvent lire dans les comptes rendus d'après match. "Les spectateurs qui demandent des têtes seront déçus car la crise ne couve pas au niveau des équipes dirigeantes et d'encadrement" Lorsque les fidèles de "Jean-Alric" entendent ce type de déclaration ils n'ont qu'une envie c'est de tourner le dos au stade. Le fait que quelques spectateurs, probablement dépités par la situation, tiennent de tels propos ne justifie pas ce type de déclaration. Ceci est considéré comme une insulte à l'encontre des nombreux supporters qui soutiennent leur équipe dans les moments difficiles. Que les différents responsables fassent bloc dans l'adversité, qu'ils donnent le sentiment d'être soudés et solidaires est très respectable. Pourquoi se sentir obligé de déclarer que tout va bien alors que ce n'est pas exact. Par contre lorsqu' on lit " Le président a réuni joueurs et entraîneurs et a mis les points sur le ( I )" ou bien : " Peuch appuie là ou ça fait mal" ou encore lorsqu'un joueur déclare : " Michel Peuclestrade nous a secoué les puces et le président nous a parlé avec le coeur et la raison..... le message est passé et je n'ai pas dormi de la nuit" . Même si cela n'a pas été suivi  des effets escomptés, ces déclarations sont tellement mieux adaptés à la situation actuelle et beaucoup mieux comprises par le public. Comme quoi la communication a un effet de la plus grande importance

Et maintenant !!!!!

Nous dirons qu'une analyse approfondie de la situation et une  remise en cause semblent indispensables. Comprendre comment le club a pu en arriver là après une saison magnifique. Ces analyses doivent porter sur les éléments qui constituent les fondations d'un club. Les dirigeants, le staff technique et les joueurs. Cette analyse devrait inévitablement déboucher sur des réformes et la mise en place de nouveaux objectifs. Pour Aurillac et le Cantal il faut que le passage en "Fédérale 1" soit le plus court possible. La première saison est souvent déterminante pour l'avenir du club. Il faut savoir que rien ne sera facile et qu'il faudra respecter tous les adversaires. Les réformes effectuées et les objectifs définis, on peut imaginer que les partenaires du club seront prêt à accorder un sursis mais, attention !!!! ce sursis risque de ne pas excéder une saison. Alors que faut-il faire ? Pour bien figurer au niveau inférieur, lorsqu'un club est rétrogradé, il y a deux solutions. (1) Conserver les forces vives sur lesquelles le club peut s'appuyer et  renforcer, avec un maximum de fiabilité, ce potentiel  existant. (2) Faire table rase et repartir à zéro ce qui ne se fait pas sans comporter quelques risques. Des exemples récents: Colomiers est rétrogradé de deux niveaux, conserve son ossature et remonte l'année suivante. Grenoble (idem Colomiers) ils sont bien placés pour l'accession (même si rien n'est assuré). Limoges rétrogradé de "Pro D2" a conservé la quasi totalité de son effectif tout en se renforçant sérieusement. Après la première phase ces deux clubs terminent en tête de leur poule et restent en course pour l'accession. 
Pour ce qui concerne la fin de saison en cours (il reste un tiers des matchs) il faudra les aborder et les jouer avec le plus grand sérieux, sans  pression inutile, en mouillant le maillot, en pratiquant un jeu simple tout en respectant les fondamentaux. C'est la meilleure façon de préparer la prochaine saison. Aurillac et le Cantal ont un vraie culture rugbystique. Les joueurs pourront compter sur les vrais supporters. Attention toutefois de ne pas les décevoir.

28 février 2006

Un nouveau joker médical (source "La Montagne" du 28/02/06)

Le stade Aurillacois vient d'engager un nouvel ouvreur - buteur en la personne du sud-africain , originaire du Cap, Gareth Wright (27 ans 1m76 pour 94 kg). Il a évolué au plus haut niveau dont une saison dans l'équipe des Sharks (super 12). Il affirme posséder un taux de réussite moyen dans les tirs au but (sur 5 saisons) compris entre 75 et 80% ce qui semble tout à fait correcte. Sera t-il  l'hirondelle qui fait le printemps..... Les proches du stade l'espèrent et le souhaitent vivement.

22 janvier 2006

Rugby Professionnel ou Rugby Amateur ?

Aujourd'hui le stade Aurillacois a un pied et demi dans le rugby amateur. Est-ce une bonne ou une mauvaise chose ? Les opinions divergent, tous les avis comptent mais on se doit d'en mesurer les conséquences.
A ce jour le stade Aurillacois participe au championnat de France de "Pro D2" ce qui veut dire qu'il a un statut de club professionnel. C'est une entreprise de "spectacle" avec des salariés,  des moyens,  des objectifs et des obligations de résultats. Les temps sont durs et faire vivre un club professionnel dans un département isolé, comme le Cantal , n'est pas chose facile. Tous les responsables Cantaliens sont confrontés à ce problème, ils le reconnaissent et tâchent d'y faire face du mieux qu'ils peuvent. Ce qui  gêne, dans la situation actuelle du stade Aurillacois, c'est qu'il  semble, au détour des discussions ou des déclarations, que personne ne souhaite assumer la responsabilité de l'échec, car il s'agit tout de même d'un échec. Il n'y a aucun déshonneur a reconnaître que l'on a pu se tromper sur le recrutement, dans la composition des équipes, dans la conception ou dans la gestion de jeu. L'erreur est humaine mais, lorsque la situation se dégrade au point de devenir préoccupante il faut prendre les décisions qui s'imposent. Au stade Aurillacois, on a plutôt tendance à minimiser la situation, à dire que les choses ne vont pas si mal, qu'il y a plus grave dans la vie. Personne ne le nie, mais il ne faut pas tout mélanger. Lorsque le discours est modifié, en fonction des hauts et des bas, il perd un peu  de sa crédibilité. Certes le rugby n'est qu' un jeu, mais le stade Aurillacois est une "institution", chère aux Cantaliens, qui véhicule l'image du département en France mais aussi au delà des frontières. Un tel outil de promotion ne doit pas être galvaudé. Un discours adapté à la situation et quelques "mea-culpa" seraient appréciés par les fidèles supporters, du club Cantalien, et conduiraient probablement certains détracteurs à plus de mansuétude.


Si le club est rétrogradé, en fin de saison, il faudra changer le fusil d'épaule. Certains seraient plutôt favorables à un retour au rugby des "champs". moins d'argent, plus de bénévoles, plus de joueurs du crû etc... Les choses ne sont  pas aussi simples. D'abord, de nombreux clubs de "Fédérale 1" disposent d'un budget qui n'a rien à envier à certains clubs de "Pro D2". Dans le Cantal il sera encore plus difficile de solliciter les partenaires. Les fonds provenant de la ligue ne seront plus là, même si la Fédération apporte son aide financière. Les recettes ne seront plus les mêmes car en dehors des inconditionnels il y a ceux qui viennent au stade pour la renommée de l'adversaire. La qualité du jeu non plus (plus de physique moins de technique donc moins de spectacle). Les médias se feront plus discrets. Il y aura aussi moins de rencontres:
Un petit rappel du règlement du championnat de Fédérale1 (assez compliqué d'ailleurs). Il est composé de 48 clubs ( phase préliminaire) répartis en 6 poules de 8 à caractère géographique en match aller/retour soit 14 rencontres. Dans un deuxième temps, le groupe sera scindé en deux. Les 4 premiers de chaque poule (24 clubs) seront qualifiés pour les "play-off" (appelé trophée Jean-Prat) divisé en 6 poules de 4 non géographiques. Les  deux premiers de chaque poule (12 clubs) joueront la phase éliminatoire. Les quatre meilleurs seront directement qualifiés pour les quarts. Les huit autres disputeront un barrage. Les vainqueurs des demi-finales (aller-retour sur terrain neutre) ainsi que le vainqueur de la petite finale soit: 3 équipes accèderont à la "Pro D2". On peut déjà se faire une idée de la difficulté du parcours (un vrai labyrinthe) pour retrouver le chemin de la "Pro D2)
Les 24 clubs non qualifiés pour les "play-off" disputeront les "play-down" qui seront destinées, tout simplement, au maintien ( les 3 derniers descendront en "Fédérale 2).

Non, vraiment,  le stade Aurillacois était bien à sa place dans le championnat de France de "Pro D2"

16 Janvier 2006

Commission de Discipline

Samedi 14 janvier lors de la confrontation avec les Rochelais Magnamé Koita, le seconde ligne Cantalien,  fut exclu suite à une bagarre générale (carton rouge). En fin de rencontre, dans le couloir menant aux vestiaires, Olivier Missoup le bouillant troisième ligne Aurillacois n'apprécia guère les insultes proférées à son encontre par l'ex ouvreur international Gérald Merceron . Résultat; sa licence fut retenue par le directeur de match. Le problème c'est que la commission de discipline de la Ligue Nationale de Rugby, qui doit entendre les deux joueurs, ne se réunira que le 1er février soit près de 3 semaines après les faits. En attendant les deux joueurs sont privés de licence. En règle générale, après des faits similaires, les joueurs s'en sortent avec un match de suspension. Hors durant cette période le stade Aurillacois doit disputer deux rencontres importantes face au stade Bordelais et Oyonnax au cours desquelles il sera privé de ses deux joueurs. Pourquoi cette commission ne pourrait -elle pas examiner les dossiers dans la semaine qui suit comme cela se faisait dans le passé ?

Le Sport serait-il le baromètre de la situation économique du département ?

Les clubs sportifs sont généralement d'excellents ambassadeurs pour  une région, un département ou une spécialité locale. Les hommes politiques ainsi que les responsables économiques ne s'y trompent pas en sponsorisant ou en accompagnant les équipes sportives au grés de leurs déplacements dans l'hexagone. Pour preuve le président du Conseil Général, Vincent Descoeur, était à La rochelle ce dernier Week-end (ce n'est pas la première fois qu'il effectue un déplacement ) afin d'encourager les représentants du Cantal. La saison dernière le Conseil général avait organisé la réception ,d'après match, des Rochelais lors de leur venue à Aurillac. Il est certain que lorsque les clubs obtiennent des résultats et qu'ils se classent en bonne position la vie d'un département s'en trouve modifiée.
Il suffit de regarder dans le rétroviseur pour s'apercevoir que la saison 2004/2005 a apporté de la joie dans les foyers. Le Stade Aurillacois, en se qualifiant pour les phases finales et en effectuant un parcours exemplaire, a donné une image positive du Cantal. Il en a été de même pour Aurillac handball qui a franchi, pour la seconde fois consécutive, un échelon dans la hiérarchie pour se hisser au deuxième niveau National. L'Aurillac Football Club qui évolue en CFA a également réalisé un parcours convenable. D'autres Clubs et d'autres disciplines ont également fait honneur à ce département.
Sans tomber dans un pessimisme exagéré, nous constatons que la saison 2005/2006 ne ressemble guère à la précédente. Les clubs de rugby qui évoluent au niveau National sont tous dans une situation inconfortable voire en position de reléguable. Les résultats du dernier week-end sont malheureusement là pour le confirmer. En proD2 les stadistes ont sombré à La Rochelle sur le score sans appel de 28 à 47 . Les espoirs ont été submergés face au Stade Français 7à 61 . Les juniors "Reichel" se sont inclinés sur leur pelouse 11 à 27 idem pour les juniors "Crabos" 03 - 20, face à Agen. En Fédérale 2  St-Cernin n'a pas joué mais occupe l'avant dernière place. En Fédérale 3 Arpajon perd à Lavardac 16 à 38, Maurs à Ste Bazeille 06 à 46 et St-Simon s'incline, avec les honneurs, devant le leader Villeréal 13 à 25.
Dans les autres disciplines ce n'est guère mieux. Les handballeurs chutent, à "Peyrolles" ,devant Wittelsheim 26 à 29 et occupent la neuvième place, en compagnie de leur vainqueur du jour. Les footballeurs de l' A.F.C.A. s'inclinent à "Baradel" face aux canaris Nantais 0 à 2 et dégringolent à la quatorzième place. A l'heure ou le Conseil Régional parle de supprimer les aides aux clubs professionnels, l'avenir ne peut que s'assombrir un peu plus.

08 Janvier 2006

Un Tongien en renfort au Stade Aurillacois

Avec la grave blessure de Fabien Domingo et le retour, dans son pays, du Sud Africain Chris Le Roux, il était nécessaire de renforcer la troisième ligne stadiste. Les dirigeants Aurillacois ont donc fait signer (après une période d'essai) le troisième ligne international du Tonga Uélini Fono.  En tournée avec son pays en Europe il est entré, contre la France, en seconde mi-temps, et a participé à toute la rencontre contre France A. Ce jeune joueur ( 23 ans) possède un gabarit respectable (1m92 pour 100Kgs) il peut occuper tous les postes de la troisième ligne. Pour sa première apparition sous le maillot "rouge & bleu" ,face à Béziers, il a joué toute la partie en N° 8. On peut dire qu'il n'a pas déçu lors de cette rencontre et qu'il devrait progresser lorsqu'il aura assimilé toutes les facettes du jeu à la "Peuchlestrade".

07 Décembre 2005

Fabien Domingo meilleur joueur de "Pro D2"

La nuit du rugby ,organisée par la ligue Nationale de Rugby, le syndicat des joueurs et le syndicat des entraîneurs, s'est déroulée à Paris dans les salons du Pavillon d'Armenonville. Lors de cette cérémonie, des récompenses ont été attribuées aux meilleurs joueurs de l'élite du rugby français "Top 16 & Pro D2", ainsi qu'aux meilleurs entraîneurs. Les lauréats ont été désignés, suite à un vote, par par les joueurs des 32 clubs professionnels.
Dans la catégorie  "Top 16" c'est Yannick Jausion, le trois-quarts centre du stade Toulousain et de l'équipe de France qui a été désigné meilleur joueur pour la saison 2004/2005.
Pour la "Pro D2" c'est l'Aurillacois Fabien Domingo qui a été désigné meilleur joueur 2004/2005 devant le trois-quarts centre ou arrière de Mont de Marsan Antoine Vignau-Tuquet , le troisième étant le flanker Tarbais Jérome Troader .
Par ailleurs, dans la catégorie 'révélation de la saison, la palme revient à un autre trois-quarts centre Toulousain et de l'équipe de France Florian Fritz qui devance l'ouvreur Aurillacois Maxime Petitjean, parti à Brive à l'inter saison.
Espérons que cette récompense atténuera un peu la douleur de Fabien, victime d'une grave blessure lors de la première journée de championnat et absent des terrains une bonne partie de la saison.
Cantal-passion lui adresse toutes ses félicitations et lui souhaite un rétablissement le plus rapide possible.

25 Novembre 2005

Hécatombe pour les Numéro 8

Après Fabien Domingo, grièvement blessé lors du premier match contre le stade Rochelais, après l'échec sur le recrutement de Chris le Roux, reparti dans son pays, c'est au tour de Fabien Berneau, le nouveau capitaine et troisième ligne centre, de connaître le mauvais sort. En effet lors de la rencontre disputée sur le terrain de Tarbes et peu après l'heure de jeu Fabien a du quitter ses camarades. Il  souffre d'une blessure du ménisque qui a nécessité une intervention chirurgicale. Cette dernière a été pratiquée au CMC d'Aurillac par le docteur Deguillaume. Fabien devrait être éloigné des terrains de jeu durant plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Un nouveau coup dur pour le stade Aurillacois qui devra s'activer pour trouver un ou plusieurs "jokers" afin de palier à l'absence de tous ces joueurs. Un bonne nouvelle toutefois: le retour du capitaine de David Courteix, après blessure, qui peut occuper, le cas échéant, le poste de N° 8.

23 Octobre 2005

Le 3e ligne centre Chris Le Roux retourne dans son pays

Chris le Roux le 3e ligne Sud-Africain recruté par le stade Aurillacois, à l'inter saison,  rentre chez lui. Le stade comptait beaucoup sur ce joueur pour suppléer Fabien Domingo, après la grave blessure qui devrait le tenir éloigné des terrains durant la quasi totalité de la saison. Hélas ce joueur n'a jamais été en mesure de montrer les talents qui avaient fait de lui un des meilleurs spécialistes du poste en Afrique du Sud. D'un commun accord avec les dirigeants Cantaliens, Chris le Roux a décidé de mettre un terme au contrat qui le liait avec le stade Aurillacois. Ces derniers sont à la recherche d'un ou deux joueurs capables de venir renforcer le club qui en a bien besoin .


LES TROPHEES DE L'OVALE (compétition golf-rugby)
Les rencontres des "vieux" crampons
Golf de Haute-Auvergne samedi 27& dimanche 28 août 2005

Cette compétition par équipe, organisée par l'association sportive du golf de Haute-Auvergne, est une rencontre entre les membres et amis du golf et team ovale XV "Les Vieux crampons", rassemblement d'anciens joueurs des clubs de la Fédération Française de Rugby. Elle se dispute par équipe de deux joueurs obligatoirement affiliés à la F.F.G. Elle est ouverte à 18 équipes de deux joueurs pour chaque Team.
Plusieurs Trophées seront décernés pour les chalenges suivants:

- Coupe INTERSPORT ( Team vainqueur sur les 18 rencontres)
- Coupe du STADE AURILLACOIS ( Equipe gagnante du classement en brut)
- Coupe HEINEKEN ( Equipe des "Vieux crampons" la mieux classée en brut)
- Coupe des EX du STADE AURILLACOIS ( Equipe gagnante du classement en net)
- Coupe EDEN PARK ( Equipe des "Vieux crampons" la mieux classée en net)

Les inscriptions à la compétition, au dîner du samedi soir et au buffet rapide du dimanche, devront parvenir avant le 10 août 2005 ou dans les meilleurs délais possibles.
Golf de la Haute-Auvergne "La Bladade" 15130 Sansac de Marmiesse Tel. 04 71 47 73 75 - Fax. 04 71 47 70 33
mail: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.


Rencontres amicales

Maubourguet (65) samedi 20 août à 18h00

Tarbes Pyrénées "Pro D2 " / Stade Aurillacois Cantal Auvergne "Pro D2 " : 22 - 19

St-Cernin 20/08/2005

Saint-Cernin "National 2" / Stade Aurillacois "Espoirs" /   : 33 - 10


Riom es Montagnes (15) samedi 13 août 18h30:

Stade Aurillacois Cantal Auvergne "Pro D2 " / Métro-Racing "Pro D2 " : 33 - 16


Stade Jean-Alric 06/08/2005

Stade Aurillacois "Espoirs" / Saint-Cernin "National 2"  : 28 - 10

Stade Aurillacois Cantal Auvergne "Pro D2 " / ASM Clermont Auvergne "Top 14" : 33 - 27


25 juillet 2005

Reprise de l'entraînement

C'est aujourd'hui que les stadistes reprennent la route du stade. Ce soir à 18 heures 30 les joueurs (anciens & nouveaux) se retrouveront sur l'annexe de "Jean-Alric" pour préparer une nouvelle saison qui s'annonce difficile et passionnante.


Calendrier complet de "Pro D2" 2005/2006
(voir rubrique calendrier & résultats)

06 juillet 2005

Les Mouvements de joueurs saison 2005/2006

Le point, à la fin du recrutement, sur l'effectif "Pro D2" 2005/2006 : ( 40 joueurs)

Première ligne (8): V. Caldayroux, F. Membrado , L. Monier, B. Nnomo, G. Ribes, R. Ripol, F. Lecote, B. Bassoul.
Seconde ligne
(6): C. Bailleux, D. Courteix, D. Gabin, S. Riou,  R. Tchale-Watchou, Ma. Koïta,  A. Ferreira.
Troisième ligne
(8): F. Berneau,  F. Domingo, N. Fau, M. Lescure , D. Payrat, O. Missoup, F. Boukanoucha, Chris le Roux.
Demi de mêlée
(3): S. Borel, M. Gracia, A. Delgado.
Demi d'ouverture
(3): G. Marque, O. Alquier, M. Dumond.
Centre
(4): R. Gontineac, S. Robert, V. Mafteï, M. Lecot .  
Ailier
(6): N. Carli, W. Olombel, R. Rios, M. Rodriguès, P. Viars, J. Eziyar.
Arrière
(1) : J.F. Viars.

Joueurs sous contrat ou ayant prolongé (29) V. Caldayroux (pilier) - F. Membrado (pilier) - L. Monier (pilier) - B. Nnomo (pilier/talonneur) - G. Ribes (talonneur) - R. Ripol (talonneur) - D. Gabin (seconde ligne) - S. Riou ( seconde ligne) - B. Tchalewatchou (seconde ligne) - C. Bailleux (seconde ligne) - Fabien  Domingo (troisième ligne) - F. Berneau. (troisième ligne) - D. Courteix (troisième ligne) - M. Lescure (troisième ligne) - D. Payrat (troisième ligne) - N. Fau (troisième ligne) - S. Borel (demi de mêlée) - M. Gracia (demi de mêlée) - G. Marque ( demi ouverture - O. Alquier ( demi ouverture) - R. Gontineac (centre) - S. Robert (centre) -Valentin Mafteï (centre) - N. Carli (ailier) - W. Olombel (ailier) - R. Rios (ailier) - M. Rodriguès (ailier) - P. Viars (ailier/arrière) - J.F. Viars (arrière). 

Arrivées (11): Olivier Missoup (troisième ligne - 24 ans (né le 05/07/81) - 1.93m - 95 Kg vient de Valence ) - Jaouad Eziyar ( ailier - 26 ans (né le 19/05/79) - 1.74m - 80 Kg vient de Poitiers retour au club) -  Magnamé Koïta seconde ligne - 31 ans ( né le 19/07/74) - 1.95m - 118Kg - vient de Béziers) - Francisco Lecot ( pilier droit - 26 ans (International Argentin ) - 1.82m - 115 Kg vient de Colomiers) -  Mariano Lecot ( centre - 22 ans (International Argentin des moins de 21 ans) - 1.82 - 92 Kgs - vient de Buenos Aires) - Benoït Bassoul (talonneur - 25 ans ( il est né le 13/06/80) - 1.82m - 105 Kg vient de Brive ) - A. Delgado (demi d'ouverture/mêlée - 25 ans - 1.70m - 75Kg - formé à Agen puis Toulouse & Cahors) - Fayçal Boukanoucha (troisième ligne - 28 ans (né le 11/01/77) - 1.88 m - 103 Kg vient de Lyon après Agen & Montauban - retour au club - Chris le Roux (troisième ou seconde ligne - 26 ans - 1.93m - 112 Kg - International Springboks des moins de 23 ans - vient  de North Western Province Afrique du Sud. Monty Dumond ( ouvreur-buteur - 23 ans - 1.82m - 90 Kg - International Springboks des moins de 21 ans - vient du club de Parme (Italie). Arnaud Ferreira (seconde ligne) 21 ans (né le 05/09/84) International junior - 1.92 - 105 Kg - vient de  Brive Corrèze.

Départs (12): Maxime Petitjean (ouvreur > Brive) - Stéphane Mamy ( ouvreur > Paulhac) - Ralph Teritaohia (seconde ligne > Cahors ) - Alani Maka (pilier > Grenoble) - Bernard Fakaté (troisième ligne / pilier > Grenoble) - Denis Rouiller ( pilier > Dôle) - Pétrisor Spataru (seconde ligne > Vichy) - Fabrice Ribeyrolles ( centre > entraîneur des Espoirs Montferrand). Konstantin Rackov (polyvalent lignes arrières > Lyon) - Jérome Ver (demi de mêlée ou centre > Cahors - Anthony Martrette ( troisième ligne > Poitiers - Menendez (pilier Espoir > Vichy -

Analyse - Bilan & Commentaires

A ce jour on dénombre 10 arrivés pour 12 départs (bilan assez équilibré). Encore une fois le point faible reste le recrutement au poste de pilier. Déjà lors de la précédente saison le bilan était déficitaire avec 4 départs - Adrien Falières, Yon Popescu, Mevlud Mtiulishvili, Johan Lobit pour une seule arrivée de joueur confirmé au poste,  Alani Maka. Cette saison, un seul pilier confirmé arrive. Il s'agit du pilier droit Argentin Francisco Lecot. Au chapitre des départs Alani Maka (qui n'a pratiquement pas joué la saison dernière) Denis Rouiller (11 fois titulaire en 2004/2005) et le jeune espoir Menendèz. Par contre le poste de talonneur sera plutôt bien pourvu avec les Guillaume Ribes, Roger Ripol, Bernard Nnomo, Benoit Bassoul auxquels on peut ajouter l'espoir Nicolas Pineau ( le staff technique souhaite reconvertir, en pilier gauche, deux talonneurs: Guillaume Ribes & Bernard Nnomo ) - Sans remettre en cause la valeur de ces deux joueurs ils risquent de manquer de densité physique face aux solides droitiers de la "Pro D2". Un autre secteur pourrait s'avérer insuffisant au niveau de l'expérience, celui des demis. Les départs de Maxime Petitjean, Stéphane Mamy (qui a peu joué), du polyvalent Konstantin Rachkov, éventuellement de Jérome Ver ne sont pas anodins. On ne sait si le jeune Olivier Alquier (reichel la saison passée) et la recrue Arnaud Delgado (qui ne présente pas une carte de visite de joueur expérimenté) seront en mesure d'assurer la relève? Néanmoins l'arrivée du Sud Africain Monty Dumond, précédé d'une bonne réputation, rassure un peu. Par ailleurs, le club a su conserver la quasi totalité des cadres qui ont participé a la belle aventure 2004/2005. Ce n'est pas rien lorsqu'on connaît les difficultés d'adaptation à la mise en place et à la pratique d'un jeu aussi élaboré que celui voulu par le staff technique Cantalien.
Si le recrutement, effectué, est assez équitable au niveau des différentes lignes certaines disposeront d'un effectif un peu plus riche que d'autres. La première ligne est riche en N° 2. Il en est de même au niveau de la troisième ligne avec une dizaine de joueurs potentiels pour 3 postes. Même remarque au niveau de la ligne de trois quarts avec 10 joueurs pour 4 places. La saison est longue et tous auront probablement l'occasion d'exprimer leur talent.


 

 

Les autres articles dans Matchs & commentaires

Archives Matchs 2011/2012 phase retour 28 janvier 2013

Archives Matchs 2011/2012 phase aller 26 janvier 2013

Archives matchs 2010/2011 11 juillet 2011

Archives matchs 2009/2010 02 septembre 2010

Archives rugby 01/207 06/2007 10 janvier 2010

archives rugby intersaison 2006 2007 10 janvier 2010

Archives rugby années 2004 2005 05 janvier 2010

Archives rugby années 2003 2004 04 janvier 2010

Archives rugby années 2002 2003 04 janvier 2010

Archives rugby année 2002 19 décembre 2009

Archives rugby année 2001 19 décembre 2009

Archives rugby. Matchs 2000 16 décembre 2009

Archives 2000 15 décembre 2009

-