Chanson des mineurs de Teissieres

(Sur l’air des Maçons de la Creuse)

Le texte de cette chanson est gravé sur l’une des trois plaques scellées sur un mur à l’emplacement de l’ancien carreau de la mine de wolfram de Leucamp.
Sur ces plaques sont inscrits les noms de 380 mineurs et autres personnels qui ont travaillé à la mine jusqu’à sa fermeture en 1959.

Le matin, les mineurs
Sont partis pour la mine,
Leur bon cœur plein d’ardeur.
Le vent fouettant leur mine,
Ils sont partis joyeux
Pensant à leur chaumière
Car ils sont très heureux
Les mineurs de Teissières.


Tout le jour à piocher

Au fond des galeries,
Ils ont le temps de penser
A leurs brunes chéries.
Quand ils remontent, le soir,
Les longs bois de Falguière,
Ils chantent avec espoir,
Les mineurs de Teissières.


Le dimanche arrivé,

Ils quittent leurs guenilles
Pour se mettre en beauté
Et aller voir les filles.
Car ici comme ailleurs
Les filles sont très fières
D’avoir près de leur cœur
Un mineur de Teissières.


L’auteur de la chanson

Ce n’est pas un poête,
C’est un mineur de fond
Aimant beaucoup la fête.
Milou est son prénom
Mais on l’appelle Jean Pierre
Car il fait les chansons
Des mineurs de Teissières.