cp

Découverte du pays des Cassalouts

Point n’est besoin de voyager loin pour découvrir ce pays.

Ce n’est pas le bord de mer où débarque en été une foule considérable et où règne la promiscuité sur les plages : c’est l’invasion.

Au pays des Cassalouts c’est le calme des grands espaces en toute saison, la promiscuité n’existe pas. On peut naviguer en toute liberté sans gêner le moins du monde ses voisins.

Il faut seulement aimer la vraie nature, prendre le temps d’écouter son silence, mais parfois aussi ses caprices, ses grognements.

Cela demande aussi une dose de volonté minimale et le goût de l’effort pour en profiter au mieux.

Le pays des Cassalouts, peu connu, se situe dans le Cantal, dans la montagne, à plus de 1000 mètres d’altitude dans un rayon de 8 à 10 km au sud du Plomb du Cantal.

 Mais qui sont les Cassalouts ?

Ceux qui connaissent le patois, parlé couramment autrefois, et surtout par les habitants de la commune de Malbo, ont la réponse. Ce sont les chasseurs de loups.

 malbo 1  malbo rissergues 1

Autrefois dans ce secteur de montagne la forêt s’étendait jusqu’à proximité des petits villages, les loups étaient nombreux et les habitants se devaient de les chasser pour vivre en sécurité et protéger les animaux domestiques.

Ce nom est resté pour les habitants du village de Malbo perché à 1200 m. d’altitude avec une vue imprenable sur le sud du Cantal et le nord de l’Aveyron, de même que pour ceux des  hameaux voisins : Roupons, Le Bousquet, Polverelle, Chatour, Lagarrigue, Labro, La Francio.

Malbo mérite le détour, par beau temps bien sûr. Plusieurs randonnées sont possibles.

A voir  : Le site archéologique de Rissergues, à 1300 m., qui nous ramène 1000 ans en arrière et la cascade de Capat dans la vallée du Siniq.

A quelques kilomètres il ne faut pas manquer la magnfique vallée glaciaire où coule le Brezons, avec de nombreux petits villages, le cascade du saut de la truite, le château de La Boyle.