cp

  • 1

Notre soleil qui se montre si genéreux l'été est une étoile comme celles que nous voyons la nuit. Tous ces points lumineux sont en principe des soleils. Des réactions thermonucléaires se déroulent dans leurs cœurs ; il est donc impossible «d’y aller dessus» comme on le voit parfois dans des films de science-fiction. Parfois vers l’horizon sud, nous pouvons observer des planètes. Deux façons de les repérer

  1. une étoile scintille, une planète ne scintille pas
  2. si on connaît bien les constellations, on s’apercevra qu’il y a une intruse qui brille au sein de cette constellation, ce sera (en principe *) une planète. Une planète renvoie la lumière du soleil qui l’éclaire. En ce moment,on peut réperer Mars, Jupiter et Saturne

Lorsque nous regardons les étoiles, elles nous paraissent toutes sur un même plan alors qu’elles sont à des distances différentes. Certaines brillent plus que d’autres. Les distances se comptent en années lumières (Une année-lumière = 9 460 530 000 000 kms )
const

Nous nous trouvons à 150 millions de kilomètres du soleil. À bord d’un 747, il nous faudrait vingt-huit ans pour parcourir cette distance. Or, la lumière provenant du soleil ne met que huit minutes et demie à nous parvenir .

Actuellement on découvre des exoplanètes (planètes qui tournent autour d’une étoile). Elles sont donc très éloignées (hors de notre système solaire) et une exoplanète qui se trouverait à 3 années-lumière serait donc à 9 460 530 000 000 km multiplié par 3. Je vous laisse faire ce calcul astronomique et calculer le temps qu’il faudrait pour y aller avec nos moyens actuels.

Si une étoile se trouve à 5 années-lumière, les rayons lumineux que nous recevons aujourd’hui sont partis il y a 5 années-lumière. Peut-être qu’à l’heure actuelle cette étoile est morte. Les étoiles naissent , vivent et meurent.

Pas facile de visualiser mais cela donne une idée de notre place dans cet univers. Plus tard je vous raconterai que nous sommes des enfants des étoiles.

M.V

* Ce peut être un astéroïde ou une comète

voir plus... et appuyez sur la touche SHIFT pour voir tout voir tout

Culture | Articles récents

  • Augustine Figeac (1821- 1883)

    Augustine Figeac (1821- 1883)

    Une femme cantalienne oubliée, d'origine modeste née à Marmahac le 20 octobre 1821, elle fut à l'origine de la création des grand magasins du Printemps (Paris). Actrice de théatre, elle joue successivement, à Paris, au théâtre de la Renaissance (1839), à la Porte-Saint-Martin (dans l'unique représentation qui fit scandale du Vautrin de Balzac, 1840), au Gymnase,où elle interprète des comédies de Scribe. Elle se retire ensuite au couvent pendant près de deux ans, avant de réapparaître, sur la scène du Vaudeville, en 1845. Elle s'éclipse à nouveau pendant deux ans, en Pologne, revient au Vaudeville, puis au Gymnase où elle Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10