cp

  • 1

Dernier résultat

Prochain match

Vendredi 27 Novembre 2020 à 19heures

 Perpignan 31 - Stade Aurillacois 06
Pendant une heure les Aurillacois ont fait jeu égal avec les Catalans. Puis ils ont tenté de résister ! Mais à 13 contre 15 ça devenait mission impossible.

Avant match:
Le stade chez les Usapistes en mode turn-over. C'est avec une équipe profondément remaniée et rajeunie que les cantaliens vont se déplacer en Pays Catalan. Quatre titulaires de Mt de Marsan conservent leur place.Ce sont Paul Boisset, Didier Tison et Adrien Corbex et Thomas Salles qui glisse du poste d'ailier à celui d' arrière. C'est une belle chance qui est donnée, à la plus part de ces joueurs, de montrer ce qu'ils savent faire. Parmi eux nombreux sont ceux qui reviennent de blessure, tel Albert Valentin, Christa Powell ou Martal Rolland,Youssef Amrouni, Hugo Bouyssou et Bastien Colliat chez les remplaçants. Il va falloir être costaud ! Les catalans n'ont pas digéré leur dernière défaite, face au voisin biterrois. Ils n'ont pas envie de s'incliner deux fois de suite dans leur temple "d'Aimé-Giral". Les "cantalous" sont prévenus !

Fiche technique :
Perpignan: Stade Aimé-Giral
Spectateurs: Huis clos
Arbitre: Monsieur Jean Lespes Comité Ile de France
Mi-temps: 10 à 6 pour Perpignan

Stade Aurillacois : 2 pénalités de Thomas Salles (8e et 27e)
Perpignan : 4 essais de Melvyn Jaminet (18e et 70e), de pénalité ( 63e), Alban Roussel (66e) - 3 transformations - 1 pénalité (10e) Melvyn Jaminet
Exclusion temporaires :  Jemal Shatirishvili ( 56e/66e), Anderson  Neisen (62/72) por Aurillac

Composition des Equipes 

 Logo aurillac

15 . Th. SALLES
14.  A. VALENTIN 13. J. YOBO - 12. Ch. POWELL - 11. G. GOGOLADZE
9 . P. BOISSET - 10 . A. NEISEN
7.Th. CAMBON - 8. D. TISON - 6. L. MAITUKU
5. JB. SINGER - 4. A. CORBEX
3 . J. SHATIRISHVILI - 2. P RUDE - 1.  A. PLANTIER

ballon rugby 3

 1. Q. WALCKER -  2. L. LAM - 3 . D. KUBRIASHVILI
  5 . P. FAASALELE -  4 .T. LABOUTELEY

6 . M. FALEAFA - 8 . G. LEMALU-  7. D. CHOULY
9 . S. DEGHIMACHE  . 10. Q. ETIENNE
11 . L. DUBOIS  - 12 . A. TAUMOEPEAU - 13. M. ACEBES - 14 . G. TILSLEY
15. M. JAMINET

Logo USAP

 Remplaçants à Aurillac: 16. B. RIEU > P. RUDE (57e) - 17. Y. AMROUNI > A. PLANTIER (57e) - 18. M. ROLLAND > A. CORBEX (57e) pus 19. P. ROUSSEL (63e) - 20.  H. BOUYSSOU > P. BOISSET (63e) -  21. M. PALMIER > A. NEISEN (73e) - 22. B. COLLIAT > A VALENTIN ( 30e/40e) protocole commotion) puis Ch. POWELL (63e) - 23. L. SEYROLLE > Th. CAMBON  (56e/66e)

Remplaçants à Perpignan: 16. L. VELARTE - 17.S. LOTRIAN - 18. A. ROUSSEL - 19. S. ERU - 20. K. CHATEAU -  21. T. ECOCHARD - 22. J. FARNOUX - 23. T. PHILIPPART

Entraîneurs à Aurillac: Romeo GONTINEAC
Entraîneurs adjoints: David BANQUET - Mathieu LESCURE - Maxime PETITJEAN

Préparateur physique: Sébastien DELPIROU
Entraîneurs à Perpignan: Christian LANTA - Perry FRESHWATER - Patrick ARLETTAZ
Préparateur physique: Marc MILHAU - François & Ange COSTELLA.  

Dix minutes fatales

Le score est sévère, pour les cantaliens, il ne reflète pas la physionomie de la partie. Une première mi-temps au cours de laquelle les cantaliens ont fait mieux que jeu égal. Avec deux pénalités réussies, par Thomas Salles, (une autre manquée de peu) contre une pénalité, un essai et une transformation de Melvyn Jaminet ( 10 à 6 à la pause score qui n'évoluera pas  jusqu'à la 63e minute). Une seconde, plus compliquée, pendant laquelle les joueurs du Cantal ont néanmoins tenu la dragée haute, aux catalans, durant plus d'une heure, jusqu'à l'essai de pénalité et le second carton jaune. La double peine, en somme. A partir de cet instant les Auvergnats ont subi la domination de leur hôtes avec un quart d'heure particulièrement difficile (trois essais encaissés en 8 minutes). La puissance des avants catalans faisant très mal. Dans les dernières minutes les hommes du capitaine, Latuka Maituku, ont campé dans les 22 mètres catalans. Ils ont été à deux doigts de marquer ce qui aurait, quelque peu, atténué cette défaite. Ce soir peut-on parler de déception ? D'un côté certainement, car les joueurs du Cantal sont restés plus d'une heure avec le bonus défensif en poche. D'un autre peut-être pas trop car la barre était vraiment haute. Les joueurs ont tout donné, dans ce cas on ne peut pas avoir trop de regrets. Toutefois cette équipe, remaniée et rajeunie, n'a pas à rougir de sa prestation. Elle a non seulement fait preuve de courage, avec une défense héroïque, mais aussi de belles intentions et de qualité dans son jeu.
Le week-end prochain, les Aurillacois retrouveront leur jardin, toujours vidé de leurs supporters. Ils accueillent les Audois de Carcassonne pour une rencontre qu'ils doivent gagner coute que coute. En effet, jusqu'à ce jour ils ont plutôt été confrontés aux équipes du haut de tableau. D'ici la trêve ils vont rencontrer des adversaires de la seconde partie du tableau. Mais attention, aucune rencontre n'est facile.

Guy Batifoulier "Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser."