cp

  • 1

Dernier résultat

Prochain match

Vendredi 4 Décembre 2020 à 19 heures match en Huit-clos.

Stade Aurillacois 23 - Carcassonne 06

Fiche technique : 
Aurillac : Stade Jean-Aric.  
Spectateurs : Huis-clos. 
Arbitre: Monsieur Thomas Chérèque Comité des Alpes
Aurillac:
2 essais AJ Coertzen (16e), Leroy Van Dame (40 +2) - 2 transformations et 3 pénalité de Thomas Salles (29e, 44e, 50e)
Carcassonne: 2 pénalités de Lucas Meret (3e, 15e)
Mi-temps: 17 à 6 pour Aurillac

Exclusions: Reece Hewat (14e/24e), Lucas Seyrolle (32e/42e) pour Aurillac - Julien Facundo (58e/68e) pour Carcassonne

Composition des équipes

 Logo aurillac 

 15 . Th. SALLES
14.  L. VAN DAM 13. R. SAGOTE- 12. Th. DUBOURDEAU - 11. AJ. COERTZEN
9 . P. BOISSET - 10 . Th. VINCENT
7. L. MAITUKU (cap) - 8. D. TISON - 6.  R. HEWAT
5. A. CORBEX - 4. J. DUFOUR
3 . G. KARTVELISHVILI - 2. P. RUDE - 1.  L. SEYROLLE

ballon rugby 3

 1. A. DARDET -  2. R. CARBOU - 3 . A. AZAR
  5 . Ch. VAN DER MERWE -  4 .C. DRY

6 . P. HUGUET - 8 . B. MEITE -  7. R. LANDMAN
9 . G. PICHON - 10 . L. MERET
11 . M. DULON  - 12 . S. GIORGIS - 13. G. MARTOCQ - 14 . B. JASMIN
15. S. MC MAHON

Logo carcassonne

Remplaçants à Aurillac: 16.  B. RIEU > RUDE (60e) - 17. Y. AMROUNI >) SEYROLLE (12e/22e puis 32e/65e) - 18. JB. SINGER > CORBEX (50e) - 19. P. ROUSSEL > MAITUKU (50e) - 20. B. REGGIARDO > BOISSET (70e) -  21. A. NEISSEN > SALLES (70e) - 22.  Th. CAMBON > HEWAT (65e)- 23. J. SHATIRISHVILI > KARTVELISHVILI (60) puis SHATIRISHVILI (75e)
Remplaçants à Carcassonne: 16. M. CASTANT - 17.  A. URSACHE - 18. D. DYER - 19.T. MAHONI - 20. R. SEGUY - 21. J. LIMA - 22. C. DOUMENC - 23. J. FACUNDO

Entraîneurs à Aurillac: Romeo GONTINEAC
Entraîneurs adjoints: David BANQUET - Mathieu LESCURE - Maxime PETITJEAN

Préparateur physique: Sébastien DELPIROU
Entraîneurs à Carcassonne: Christian LABIT - Mathieu CIDRE - Julien SERON
Préparateur physique: Laurent DELAHAYE - Nicolas BOURIETTE 

Stade Jean Alric 2

Avant, l'objectif était : 4 points.... Après, des regrets de ne pas en avoir obtenu 5

Désolé ! Mais, comme face à Mt de Marsan, nous dirons: encore un point de perdu. Franchement, ce soir il y avait vraiment la place d'une victoire à 5 points, car cette équipe de Carcassonne, sans lui faire injure, n'avait rien d'un foudre de guerre. Bien évidemment nous n'allons pas cracher dans la soupe, la victoire est toujours belle, mais ces points perdus risquent de faire défaut au décompte final. Ce soir il y a un goût d'inachevé et bien sur des regrets.
En cette soirée hivernale le stade a été, une fois de plus, énormément sanctionné avec deux exclusions de plus (18 depuis le début de la saison) c'est beaucoup trop. Paradoxalement, c'est lorsque l'équipe évoluait à 14 qu'elle a inscrit ses deux essais. Autre constat, les points forts du début de saison (touche et mêlée) deviennent des points faibles. On s'interroge ! le staff Probablement aussi.
Curieusement certaines défaites peuvent être encourageantes, alors qu'il y a des victoires qui laissent perplexe ! Nous ne trichons pas, c'est ainsi que nous ressentons les choses. Nous voulons bien admettre que l'absence de public a un effet néfaste sur les joueurs (il manque le 16e homme!). Cela n'explique pas tout et principalement ce nombre de fautes.
Ce soir les joueurs de Bakary Méïté ont eu le premier quart d'heure pour eux. C'est d'ailleurs durant cette période qu'ils ont inscrits leurs seuls points. Durant la seconde période ils n'ont quasiment pas mis les pieds dans le camp Aurillacois à l'exception, peut-être, des dernières minutes. Trente cinq minutes d'occupation du camp Audois, par les cantaliens, pour un bien maigre butin. Décidément les Aurillacois ne savent plus concrétiser. Des ballons rendus "en veux-tu en voilà". Alors que les "rouge et bleu" étaient capables de porter le ballon, les coups de pied à suivre étaient, à chaque fois, devancés et aplatis, au nez et à la barbe des locaux, par un carcassonnais. " Ces coups de pied à suivre, lorsque l'on se trouve dans une zone proche de la ligne d'en-but adverse, sont généralement peu productifs. Statistiquement ils sont payants une fois sur dix. Ils peuvent être judicieux lorsque son ailier est démarqué (essai de Van Dam) ou quand l'arbitre a sifflé un avantage. Dans ce cas il revient à la faute si l'action a été improductive. Le troisième essai cantalien, synonyme de bonus, marqué mais refusé pour une position de hors jeu et écran, sonnait la fin des espoirs du bonus offensif.
Nous retiendrons, tout de même, les deux essais d'ailier signés AJ Coertzen et Leroy Van Dam.
Néanmoins, nous ne pouvons passer sous silence ces déchets qui laissent beaucoup de regrets chez les supporteurs, bien sur, mais sans aucun doute chez tous les acteurs (staff et joueurs). Ce groupe est capable d'aller au delà de ce qu'ils ont montré, ce soir. C'est pour cette raison que l'on devient exigeant, parce que l'on sait qu'ils peuvent faire beaucoup mieux, surtout dans la finition. Espérons que la réussite viendra un jour ou l'autre.
Vendredi prochain les "Cantalous" se rendront en Charente pour rencontrer un autre mal classé qui a sombré corps et âme (49 à 0) sur la pelouse "d'Aimé-Giral". Il est fort probable que les Angoumoisins aient fait l'impasse, sur cette rencontre, afin de garder leurs forces vives en vue de la réception des Aurillacois.

Chers internautes, qui nous lisaient depuis longtemps, vous vous êtes certainement aperçus que nos commentaires ne sont pas seulement influencés par le fait d'une victoire ou d'une défaite. Autrement dit: "BRAVO vous avez gagné ! ou bien vous êtes nuls parce que vous avez perdu". Non ce n'est pas ce qui nous guide dans nos analyses. Pour nous ce qui prime c'est le contenu, la manière, l'état d'esprit, la maîtrise  etc... Ne nous faites pas dire, non plus, que nous n'attachons pas d'importance à une victoire. C'est la raison même d'une compétition. Merci pour votre fidélité.

Guy Batifoulier "Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser."