cp

  • 1

Dernier résultat

Prochain match

Vendredi 10 Septembre 2021 à 19h30

Aurillac avec 11 changements pour son déplacement à Colomiers

Colomiers 27 - Stade Aurillacois 00

Fiche technique :  
Colomiers : Stade Michel-Bendichou vendredi 10 Septembre 2021 à 19h30
Spectateurs : 
Arbitre : Monsieur Sébastien  Minery ( Comité Périgord-Agenais)
Mi-temps: 10 à 00 pour Colomiers
Aurillac:

Colomiers: 3 essais de Thomas Larrieu (16e), Anthony Coletta, Johan Deysel - 3 transformations et 2  énalités de Thomas Girard

Exclusions temporaire: 
Exclusion définitive : 

Composition des équipes 
Logo aurillac

 15. GIORGI GOGOLADZE
14. LEWIS ORMOND 13. LUCAS VACCARO - 12. CHRISTA POWELL - 11. GAUTHIER MINGUILLON
9. DAVID DELARUE - 10 . MARC PALMIER
7. PAUL FARET - 8. ONEHUNGA HAVELI-KAUFUSI - 6. L ATUKA MAIUKU (cap)
5. JEAN-BAPTISTE. SINGER - 4. MARTIAL ROLLAND
3 . TIM DANIEL-MESSEIN - 2.  LUKA NIORADZE - 1. JULIEN ROYER

 ballon rugby 3

1. DUBOIS  2 . LARRIEU - 3 . PIRLET
  4.GRANOUILLET -  5. CHARTIER
6. LESCURE - 8. BEZIAN (cap) -  7. MACOVEI
9. SEGUELA - 10. SEGUY
11. CORDIER- 12. NICOT - 13. DEYSEL 14 .PIMIENTA
15. GIRARD

Logo colomiers

Colomiers avec 7 changements par rapport à Oyonnax

 Remplaçants à Aurillac: 16. ALEXANDRE PLANTIER > JULIEN  ROYER (41e) - 17. GABRIEL POLIT > LUKA NIORADZE (62e) - 18.. GIORGI JAVAKHIA > JEAN BAPTISTE SINGER (41e)  puis GIORGI JAVAKHIA (62e) - 19. YANN TIVOLI > PAUL FARRET (62e) > LATUKA  MAITUKU (62e) - 20. -  HUGO BOUYSSOU > DAVID DELARUE (56e)  - 21 ANTOINE AUCAGNE > MARC PALMIER (56e) - 22. THOMAS DUBOURDEAU > CHRISTA POWELL (56e) > LUCAS VACCARRO (70e) - 23. GIORGI  KARVELISHVILI > TIM DANIEL-MESSEIN (24e)

Remplaçants à Colomiers: 16. ELIOTT >  - 17. TARTAS >   - 18.. MRICARD >   - 19. COLETTA >  - 20. PERRIN >  -  21. GORI >  - 22. SAURS > - 23. SEKHLASHVILI> 

Entraîneur Principal à Aurillac: Romeo GONTINEAC
Entraîneurs adjoints:  David BANQUET - Mathieu LESCURE - Jérémy WANIN - Jean-Marc GOUDAL
Préparateurs physiques: Sébastien DELPIROU
Entraîneurs à Colomiers: Julien SARRAUTE - Fabien  BERNEAU - Guillaume HOR - David SKELA - Fabrice CULINAT

Le staff cantalien avait décidé de faire tourner, son effectif, en prévision de la réception de Grenoble dans six jours. Face à un adversaire du haut de tableau, était-il envisageable d'espérer un autre résultat ? Certes les cantaliens ont été dominé durant la quasi totalité de la rencontre. De trop nombreux ballons laissés à l'adversaire, en touche, mais également rendus lors des quelques possessions. Durant une heure ils ont réussi à limiter les dégâts puisqu'ils n'étaient menés que de dix points. Les buteurs Auvergnats n 'étaient pas ,non plus, dans un bon jour car ils ont manqué les deux seules pénalités qui leurs ont été offertes. Comme face à Bayonne, lorsque les Columérins ont accéléré le jeu, le score a pris d'autres proportions. Trois défaites, en autant de rencontres, c'est évidemment dommageable au niveau des points. Néanmoins il faut relativiser. Peu d'équipes ont été confrontées à un calendrier aussi ardu que celui des Cantaliens. Tout n'est pas à jeter, non plus. Cela aura permis de donner du temps de jeu à de nombreux joueurs, jeunes dans l'ensemble. Par ailleurs la défense a rempli sa mission, sinon le score aurait du être plus sévère. La mêlée, quant à elle, a prouvé qu'elle était en progrès. Le fait de ne pas avoir reçu de cartons, c'est également à signaler. Sinon, globalement, pas grand chose de positif à retenir sur cette rencontre, brouillonne et sans vraie cohésion. Après trois rencontres nous n'allons pas parler du classement, ce serait sans intérêt !
Maintenant il faut préparer la venue de Grenoble. C'est une rencontre qu'il est impératif de remporter. Les joueurs mis au repos ce week-end devraient être en possession de tous leurs moyens. Il faut y croire.
Ce soir y avait du beau monde dans les travées du stade "Michel-Bendichou". En effet on a pu apercevoir l'entraîneur de l'équipe de France, Fabien Galtier, ainsi que quelques internationaux, venus en voisin, tel le demi de mêlée Antoine Dupont ou le pilier Cyril Baille.

Un fait à signaler: Après seulement trois journées, neuf équipes se sont inclinées sur leur pelouse. Il s'agit d'Agen, Aurillac, Béziers, Bourg en Bresse, Carcassonne, Grenoble, Narbonne, Oyonnax, Vannes (2 fois) dont la dernière face à ce même Bayonne. Sans doute à méditer afin de relativiser quelque peu sur les résultats des Cantaliens !

Guy Batifoulier "Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser."