cp

  • 1

Dernier résultat

Jeudi 20 Janvier 2022 à 20h45 Stade Jean-Alric 

Stade Aurillacois 22 - Béziers 20

 Attention méfiance ! conditions semblables à la réception de Narbonne

Fiche technique :  -

Aurillac : Stade Jean-Alric 
Spectateurs : 1 000 environ
Arbitre : Monsieur Stéphane Coulon Comité du Centre
Mi-temps: 14 à 3 pour Béziers
Aurillac: 1 essai Rhéma Sagote (80e) - 1 transformation et 5 pénalités (13e, 48e, 53e, 62e, 66e) Marc Palmier
Béziers: 2 essais Gabin Lorre (16), Sias Koen (28) - 2 transformations - 2 pénalités  Romain Uruty (63e, 70e)
Exclusions temporaire: Francisco Fernandez (60e/70e) pour Béziers - Adrian Motoc (66e/76e) pour Aurillac
Exclusion définitive : 
Sorti sur blessure:

Composition des équipes 
Logo aurillac

15. PETER NELSON
14. AJ COERTZEN -  13. JIMMY  YOBO - 12. RHEMA  SAGOTE - 11. ELIJAH NIKO
9. HUGO BOUYSSOU - 10. MARC PALMIER
7. PIERRE  ROUSSEL (cap) - 8. DIDIER  TISON - 6. GIORGI TSUTSKIRIDZE
5. GIORGI JAVAKHIA - 4. ADRIAN MOTOC
3 . GIORGI  KARTVELISHVILI - 2.  ADRIAN SMITH - 1. JULIEN ROYER

ballon rugby 3

 1. GIORGI AKHALADZE -  2 . MARCO PINTO FERRER - 3 . JOHN HENRI FINCHAM
  4. CLEMENT BITZ  -  5. MORGAN EAMES
6. JEAN BAPTISTE BARRERE (cap) - 8. SIAS KOEN-  7. GILLIAN BENOY
9. TOMAS MUNILLA  - 10. ROMAIN URUTY
11. PIERRE COURTAUD - 12. JARROD POÏ - 13. VICTOR DREUILLE - 14 .GABIN LORRE
15. CHARLY MALIE

Logo beziers

Remplaçants à Aurillac: 16. THEO LACHAUD > Adrian Smith (75e) - 17. ALEXANDRE PLANTIER  > Julien Royer (41e) - 18. YANN TIVOLI >  Pierre Roussel (75e) - 19. LATUKA MAITUKU > Gorgi Tsutskirize (4e) pus Didier Tison (75e) - 20. THEO CAMBON > Giorgi Javakhia (78e)  -  21. BERNARD REGGIARDO > - 22. GIORGI GOGOLADZE  > - 23. GHORGHE. GAJION > Gorgi Kartvelishvili (75e)
Remplaçants à Béziers: 16. CLEMENT ESTERIOLA - 17. FRANCISCO FERNANDEZ - 18. YASSINE  MAAMRY - 19. WILLIAM VAN BOST - 20. JOSHUA VALENTINE - 21. PAUL RECOR - 22. ROMEO BALLU - 23. JORJI  SALDADZE

Entraîneur Principal à Aurillac: Romeo GONTINEAC
Entraîneurs adjoints:  David BANQUET - Mathieu LESCURE - Jérémy WANIN - Jean-Marc GOUDAL
Préparateurs physiques: Sébastien DELPIROU
Entraîneurs à Béziers: David AUCAGNE - Pierre CAILLET - Jérôme PORICAL
Préparateurs physiques: Alexis MUDARRA, Mathieu RIGAL

Décidément Aurillac aime à jouer à se faire peur !

Tout est bien qui fini bien a t-on l'habitude de dire ! Oui mais attention à force de jouer avec le feu, on risque de se brûler. Une fois de plus les cantaliens sont passés à côté de leur sujet durant les trois quarts de la partie. Menés 14 à 3 à la demi-heure de jeu, on peut presque parler de petit miracle, d'avoir obtenu, au final, les quatre points de la victoire. Le stade Aurillacois arrive, pourtant, à se créer des occasions mais pêche dans la finition. Les maladresses, les mauvais choix, la défense Biterroise, aidant, les "bleus du Cantal" ne s'en sortent pas. Ce manque d'efficacité devient récurrent. A l'inverse, les Biterrois ont fait preuve de réalisme et marqué chaque fois qu'ils se sont trouvés en position de le faire. Avec deux essais et quelques autres occasions avortés grâce, entre-autre, aux interventions de Peter Nelson et la rapidité d'Hugo Bouyssou.

SA Béziers la mélée avance1             SA Béziers progression 1
Photos Jean Pierre Malichier

Il aura fallu attendre cinquante minutes pour que Marc Palmier remette, enfin, ses partenaires sur la bonne voie. Pas suffisamment, néanmoins pour distancer les visiteurs, qui répondaient coup sur coup au buteur cantalien. A la 79e minute les Héraultais tenaient leur victoire avec cinq point d'avance sur les "Cantalous". C'est alors que les centres cantaliens décidèrent de tenter le tout pour le tout. En partant de son propre camp, Rhéma Sagote perçait, trouvait son partenaire du centre, Jimmy Yobo. Ce dernier poursuivait la course avant de redonner le ballon à Rhéma Sagoté qui, d'un dernier coup de rein, déposait le ballon dans l'en-but Biterrois, pour l'égalisation. En moyenne position Marc Palmier réussissait la transformation de la gagne. Un cent pour cent de réussite pour le buteur cantalien. L'arbitre ordonnait le renvoi, mais le ballon ne faisait pas dix mètres. Monsieur Coulon sifflait la fin de la rencontre qui donnait une victoire inespérée aux hommes de Pierre Roussel.
Arès dix huit rencontres les joueurs du Cantal présentent un bilan de neuf victoires pour autant de défaites. Avec un seul revers, à domicile, et une victoire en terre hostile, Ils occupent la septième place, au classement, avant la fin de cette dix huitième journée. C'est une position très honorable pour l'avant dernier budget de "Pro D2". L'objectif, de début de saison, de finir dans les six premiers, semble réalisable. Pour l'atteindre il va falloir, néanmoins, retrouver de l'efficacité. Retrouver cette conquête (touches et mêlées) qui était un des points forts du groupe. Il va donc falloir travailler, encore et encore.
Le week-end prochain les hommes de Roméo Gontineac se rendront chez l'autre promu. Un adversaire solide pas facile à dompter sur ses terres. Ramener quelque chose de ce déplacement serait une très bonne idée !

P.S. Nous souhaiterions, avec un maximum d'objectivité, apporter quelques précisions sur cette rencontre. Nous avons entendu prononcer le mot "hold-up", après ce résultat. Nous ne pensons pas que ce soit le mot le mieux adapté. Un "hold-up", en sport, c'est lorsque une équipe remporte le gain d'un match après avoir été dominée. Hors nous ne pensons pas que ce soit le cas ce soir ou le score, à la pause, ne reflète pas réellement la physionomie de cette rencontre. Dans la possession et l'occupation du terrain c'est bien Aurillac qui est en tête. Nous parlerons plutôt d' un manque d'efficacité, de maîtrise dans la zone de marque, dus à des maladresses, des mauvais choix ou des fautes inutiles. Par contre remporter ce type de rencontre, comme celle face à Narbonne il y a 15 jours, relève d'avantage d'un état d'esprit. Se dire on ne va rien lâcher, jusqu'à la dernière seconde, même si cela semble une cause perdue, reste une preuve de caractère. Nous ne sommes pas du tout certains que ces matchs auraient tourné à l'avantage des Cantaliens, dans le passé. Alors soyons fiers de ces résultats qui ont peut-être plus de valeur et apportent d'autres émotions que des rencontres gagnées avec plus de panache. Ces moments là font aussi partie de l'esprit et des valeurs de ce sport. Certes tout le monde ne peut pas le ressentir comme tel !

Guy Batifoulier "Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser."