cp

  • 1

Dernier résultat

Vendredi 25 Février 2022 à 19h30

Rouen 30 - Stade Aurillacois 16

Fiche technique :  -
Aurillac : Stade Robert-Diochon
Spectateurs : 2 000 environ
Arbitre : Monsieur Hervé Lasausa  Comité du Béarn
Mi-temps: 13 à 6 pour Rouen
Aurillac: 1 essai Giorgi Gogoladze (79e), 1 transformation et 3 pénalités (14e, 37e, 61e  ) de Marc Palmier
Rouen: 3 essais de Costa (39e), N' Diaye (47et 75e), 3 transformations et 3 pénalités (10e, 17e, 68e)

Exclusion temporaire: Lucas Vaccaro (39e/49e) Stève Moketé (74e) pour Aurillac
Exclusion définitive : 
Sortie sur blessure:  Théo Cambon et Anderson Neisen

 Composition des équipes

Logo aurillac

 15 . ANDERSON NEISEN
14. GIORGI GOGOLADZE 13. JIMMY YOBO - 12. LUCAS VACCARO - 11. AJ COERTZEN
9 . HUGO BOUYSSOU- 10 . MARC PALMIER
7. PIERRE ROUSSEL (cap) - 8 LATUKA MAITUKU - 6. THEO CAMBON
5. GIORGI JAVAKHIA - 4. MARTIAL ROLLAND
3 . TIM DANIEL-MEISSIN - 2.  THEO LACHAUD - 1.  ALEXANDRE PLANTIER

 ballon rugby 3

 1. DYLAN JACQUOT - 2. MATHIEU BONNOT - 3 .  OMAR DAHIR
  4 . JEAN LELEU -  5 . JONATHAN GIRAUD

6 . LUCAS COSTA - 8 . VALENTINO MAPAPALANGI -  7. WILLY  N'DIAYE

9 . BASTIEN CAZALE - 10 . PETER LYDON
11 . NADIR MEGDOUD - 12 . TAYLOR GONTINEAC - 13 . ALEXANDRE LUATUA - 14 . PAUL SURANO
15 KIVIN MILHORAT

Logo Rouen Normandie rugby 2017

Finisseurs:
Aurillac: 16.  ADRIAN SMITH >  Théo Lachaud (53e)  - 17  JULIEN ROYER > Alexandre Plantier (58e) - 18. JEAN BAPTISTE SINGER > Giorgi Javakhia (53e)  - 19 STEVE MOUKETE > Pierre Roussel (53e) puis Maituku (74e) - 20. MAXIME PROFIT > Théo Cambon (41e) - 21. DAVID DELARUE > Hugo Bouyssou (60e) - 22.  ALBERT VALENTIN > Anderson Neisen (41e) - 23. GHORGES GAJION > Tom Daniel (58e)
Rouen: 16.JEAN ETIENNE LESUEUR - 17. ANTOINE FOURNIER - 18. LUCAS CAZAC - 19. ABDELKARIM FOFANA - 20. MICKAEL BASKA - 21. JHON JACKSON - 22. BELGIUM TUATAGALOA - 23. HUGO NDYAYE
Entraîneurs à Aurillac: Romeo GONTINEAC
Entraîneurs adjoints: David BANQUET - Mathieu LESCURE - JEREMY WANIN - JEAN MARC GOUDAL

Préparateur physique: Sébastien DELPIROU
Entraîneurs à Rouen: Nicolas GODIGNON - Grégory BOULY - Renaud DULIN - Serge BETSEN
Préparateur physique: Alexandre VIE

Le plus mauvais match, des Cantaliens, depuis fort longtemps

Lorsque le stade fait un bon match, nous le disons. Lorsque ce n'est pas le cas, nous le disons également. Ce soir, de la prestation des Cantaliens, nous ne retiendrons rien de positif. Peut-être le fait d'avoir enlevé le point de bonus offensif, aux Normands ! L'écart se creuse avec les candidats à la 6e place. Lorsque l'on est plus en mesure de s'imposer, chez les mal classés (Bourg en Bresse, Grenoble, Rouen), avec seulement deux petits points pris, sur quinze possibles, on ne peut prétendre vouloir jouer les premiers rôles. Ce soir, les joueurs étaient loin de disposer des ingrédients nécessaires. En avants multiples, maladresses, mauvais placements, fautes qui ne devraient pas exister, à ce nivau, manque de maitrise évident etc. Nous avons trouvé cette équipe apathique, en manque de détermination, sans réaction, qui nous a semblé  fatiguée ? En tout cas c'est ce que l'on a pu ressentir ! Si le stade avait pu atteindre la pause, en conservant ce score de parité, la rencontre aurait,  peut- être, pu connaître une autre issue avec des Normands qui auraient pu douter. A l'inverse, cet essai inscrit juste avant la pause, leur a donné confiance. Rouen était la seule équipe face à laquelle Aurillac avait obtenu le point de bonus offensif. Ce soir, il s'en est fallu de très peu pour que les Normands lui rende la monnaie de la pièce. Ce petit point d'écart, en faveur des Cantaliens, pourrait avoir son importance lors du décompte final.
Il reste huit rencontres avant de connaître le sort de chaque équipe. Aurillac recevra cinq fois ( Agen, Nevers, Mt de Marsan, Montauban, Oyonnax), et se déplacera trois fois ( Aix, Carcassonne, Vannes). Ce ne sera pas facile !
Rendez-vous vendredi prochain, à "Jean-Alric", avec l'espoir d'un rachat. Victoire indispensable. On ne peut imaginer des Cantaliens reproduire une prestation aussi pauvre que celle vue à Rouen. Compte tenu des oppositions, de cette 23e journée, une belle victoire pourrait apporter quelques rayons de soleil, sinon !

Guy Batifoulier "Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser."

PS. Ce soir les supporters ont le droit d'être mécontents, c'est légitime. Par ailleurs, le statut de supporter implique qu'ils doivent soutenir leur équipe dans les bons et surtout dans les mauvais moments. C'est la définition même du "Petit Larousse"  " SupporterPartisan d'une équipe qu'il encourage EXCLUSIVEMENT"