cp

  • 1

Située à mi-chemin entre Clermont Ferrand et Aurillac, au coeur du Parc des Vocans d'Auvergne, la commune de Marcenat dans le Cézallier abrite un monastère orthodoxe

marcenat panneau monasterePanneau du Monastère de Marcenat

En quête d'un lieu propice à la vie monastique, le Père Higoumène Barsanuphe (1935-2018) découvre un jour, après maintes recherches, le vaste plateau du Cézallier dans le nord du Cantal et choisit le site de La Traverse, près de Marcenat, pour y établir un monastère et abriter la foi orthodoxe. A partir de 1988, et pendant 6 années de dur labeur, les moniales se mettent à l'ouvrage pour restaurer et transformer elles-mêmes l'ancienne ferme délabrée en monastère orthodoxe.

marcenat monastere 1Monastère de Marcenat

L'église, édifiée sur le modèle de celle du Mont-Athos, a les murs couverts d'icônes de différentes époques. Extérieurement, le cuivre brillant, reflet de la lumière divine, recouvre la coupole et les voûtes. Ce lieu, unique en France, est un exemple éloquent d'architecture religieuse typique de la Russie.

Les moniales qui consacrent une grande partie de leur temps à la religion, à la réflexion, à la prière, aux offices chantés en slavon (langue liturgique des Slaves) ont également de nombreuses autres activités : peinture d'icônes, entretien des ruches, récolte du miel, culture du potager.

marcenat iconeIcone

L'église du monastère et la salle d'exposition se visitent sans rendez-vous tous les dimanches entre 14 h et 18 h et pendant les vacances scolaires. Des visites sur rendez-vous sont possibles les autres jours. Entrée gratuite (Tel : 04 71 78 84 68)

  • marcenat_icone
  • marcenat_monastere_1
  • marcenat_monastere_2
  • marcenat_panneau_monastere

Edifices religieux

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Territoire | Le patrimoine