cp

  • 1

Dernier résultat

Prochain match

Vendredi 29 Novembre 2019 à 20 heures

Stade Aurillacois 16 - Montauban 18

Aurillac : Stade Jean-Alric  
Spectateurs : 2 000 environ 
Arbitre : Monsieur Jonathan Gasnier (Comité du Pays Catalan )
Mi-temps: 6 à 3 pour Montauban
Stade Aurilacois: 1 essai  AJ Coertzen (55e) - 1 transformation et 3 pénalités (23e, 52e, 63e) Thomas Salles
Montauban: 2 essais Utu Maninoa (70e) Pierre Sayerse (82e)- 1 transformation (82e) Jérome Bosviel (82e) - 2 pénalités Jérome Bosviel (12e), Maxime Mathy (41e)
Exclusions temporaires: Edvard Oulai (62e/72e) pour Montauban
Exclusions définitives:

Compositon des équipes 

Logo aurillac

15 . J. MCPHEE
11. AJ COERTZEN 12. R. SAGOTE - 13 - B. COLLIAT- 14. TH. SALLES
9 . P. BOISSET (cap) - 10 .  TH. DUBOURDEAU
7. P. ROUSSEL - 8. ADENDORFF - 6. . LEBRETON
5. A. CORBEX - 4 . P.VAN DER WALT
3 .CH. OJOVAN  - 2. A. SMITH - 1. L.SEYROLLE

.ballon rugby 3

 1. AGNESI -  2.PELLOW - 3 .Z ANON
  4 . MANINOA -  5 .ASTIER

6 . MUNOZ - 8 . WAOTOA -  7. AUGRY
9 . CHAPUT - 10 . BOSVIEL
11 . SAYERSE  - 12 . MATHY - 13 . STANLEY  14 . SITAUTI
15.SALLES

Logo montauban

Remplaçants à Aurillac: 16.  RIEU - 17. AMROUNI - 18. DUFOUR - 19. JAVAKHIA - 20. TSUTSKIRIDZE -  21. REGGIARDO - 22.  LOHORE - 23. KARTVELISHVILI
Remplaçants à Montauban: 16. DELIGNY - 17.  ALEO - 18. OULAI - 19. SOUSA - 20. LOUBIERE - 21. LILOMAIAVA - 22. GRAOU - 23. VAOTOA

Entraîneurs à Aurillac:Thierry Peuchlestrade &  André Bester
Entraîneurs adjoints: Mathieu Lescure - MaximPréparateurs physiques: Sébastien Delpirou
Préparateurs physiques: Mathias Puigmal, Maxime Puigmal
Entraîneurs Montauban: Jean Bouilhou, Jean Frédéric Dubois
Préparateurs physques: Mathias Puigmal, Marxime Puigmal

Infirmerie Aurillac:
Première ligne
Grégory Fabro, Killian Marie, Pierre Rude, Julius Nostad
Deuxième ligne: Pierre Algans - Baptiste Hezard
Troisième ligne: 
Demis: Anderson Neisen - Pieter-Steyn De Wet - Niel Marais
Trois quarts: Albert Valentin - Merab Sharikadze - Gauthier Minguillon 

Le Stade en très mauvaise posture

Si cette rencontre s'était jouée comme prévu, initialement, le stade n'en serait peut-être pas là ? Il s'agissait de la cinquième journée. Malgré la défaite, face à Béziers, Aurillac était encore dans les clous. D'autre part Montauban n'aurait pas aligné la même équipe. Explication: Depuis les Tarn et Garonnais ont récupéré trois joueurs et non des moindres. Le centre Benson Stanley, venu de Pau "Top 14". Le pilier Christopher Voatoa, prêté par le Racing 92 "Top 14". Le seconde ligne Evrard Dion Oulai venu de Bayonne. On a d'ailleurs du mal à accepter ce règlement qui autorise des joueurs, ne faisant pas partie de l'effectif à la date ou la rencontre aurait du se dérouler, à participer à une rencontre reportée. Cela n'existe pas dans d'autres sports. De plus le report de cette rencontre, pour problèmes de staphylocoque, n'est nullement à imputer au Stade Aurillacois. Ce dernier peut s'estimer, à juste titre, lésé par cette décision.

Belle prise et aprés
Ballon gagné en touche - Photo Jean Pierre Malichier

Défense
On va défendre ? Photos Jean Pierre Malichier

Après une première mi-temps insipide, les cantaliens semblaient avoir retrouvé de l'envie, au retour des vestiaires. Durant une trentaine de minutes ils avaient pris le match à leur compte. Dans un premier temps Thomas Salles, sur pénalité, ramenait les siens à auteur de l'équipe du Tarn et Garonne. Dans la foulée Thomas Dubourdeau transperçait la défense adverse, avant de servir son ailier Ariaan Coertzen pour un essai en excellente position. Avec la transformation le stade prenait la tête pour la première fois de la partie (13 à 6). Quelques minutes, plus tard, une nouvelle pénalité permettait aux stadistes de faire un mini-break (16 à 6) à la 63e minute. A ce moment là, les spectateurs pensaient que leur équipe était sur la bonne voix pour  remporter cette rencontre, tellement importante. C'était sans compter sur le retour des visiteurs. Alors qu'ils campaient encore dans le camp Montalbanais, les cantaliens étaient sanctionnés à plusieurs reprises. Ces fautes permettaient aux visiteurs de se rapprocher de la ligne Aurillacoise. Sur un ballon porté, le pack visiteur, pourtant en infériorité numérique, arrive dans l'en-but et l'essai est accordé à l'ancien Aurillacois, Utu Maninoa (69e). La transformation est manquée (16 à 11). A la 78e minute, la mêlée de Montauban, dominée le reste de la rencontre, récupère une pénalité. Nouvelle pénal-touche en faveur des visiteurs. Il reste quelques secondes de jeu. La balle est gagnée par Montauban qui transmet à son ailier Pierre Sayerse qui marque en moyenne position, alors que le gong a retenti. La transformation est réussie et le stade Aurillacois s'incline pour la quatrième fois de la saison, à Jean-Alric. Les charges impressionnantes du numéro 8 cantalien, Shaun Adendorff, n'auront pas suffi. C'est un nouveau coup dur pour le club plus que centenaire. La situation devient plus que fâcheuse.

Bonne mélée
Le ballon va sortir pour Aurilac - Photo Jean Pierre Malichier

De notre côté, nous continuons à penser que l'effectif du Stade Aurillacois 2019/2020 est de bonne qualité. Il est également riche en quantité, comme il ne l'a peut-être jamais été. Alors il faut espérer qu'il retrouvera, le plus rapidement possible, le niveau et les résultats qui vont avec. Il y a une problématique, certes, et personne ne peut le nier. Sans vouloir jouer aux apprentis sorciers (suffisamment le font sur les réseaux sociaux), on peut néanmoins établir un constat. Peu de matchs peuvent être considérés comme aboutis. Autrement dit avec un rythme soutenu durant 80 minutes. Alors on peut se poser plusieurs questions, sans pour autant rentrer dans une analyse plus approfondie. D'autres sont mieux placés et sans doute plus compétents pour le faire. S'agirait-il d'un problème de condition physique ? De mental ? De méthode de jeu ? De travail collectif ? Sans doute un peu de chaque et pas seulement probablement.
Il reste trois rencontres à disputer, avant la trêve des confiseurs, et non des moindres. Deux déplacements à Carcassonne et Nevers et entre les deux la réception du leader Oyonnax. De quoi se faire beaucoup de soucis.
Nous n'en dirons pas davantage. Simplement que les vrais supporteurs sont tristes et malheureux. Je ne pense pas que nos joueurs soient plus mauvais que les autres. Je dirai juste qu'ils doivent retrouver de la confiance. Néanmoins la situation est grave pour ce club. Maintenant, les instances dirigeantes doivent prendre les mesures qui s'imposent, ce qui est loin d'être simple, nous en convenons, mais il y a urgence.

Message aux supporteurs

Quoi qu'il en soit, un vrai supporteur doit continuer à encourager son équipe. Certainement encore davantage, lorsqu'elle se trouve dans cette situation. Ce qui manque d'abord, à cette équipe, c'est de retrouver de la confiance. Les joueurs sont désolés et malheureux de ne pouvoir faire mieux actuellement. Lorsque on porte un maillot, on ne fait jamais exprès de mal jouer ou de perdre. J'entends parfois cela. C'est une énorme absurdité.
Avec plus de 40 années de supporteur abonné, je me permets de lancer un appel aux supporteurs. Je comprend que vous soyez déçus, nous le sommes tous. Si vous aimez réellement votre équipe, si vous voulez qu'elle s'en sorte alors arrêtez SVP de publier sur FB, ou ailleurs, ces messages négatifs qui vont à l'encontre du but recherché.

Guy Batifoulier "Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser."