cp

  • 1

(Une année de merde dixit le Président Millette") 

"La Montagne du mercredi 11 Mai 2022" Baisse du budget général du Club de l'ordre de 30 à 40% et de la masse salariale de plus de 20% (de 2.7 millions d'euros à 2 millions d'euros soit 700 mille euros de moins)

Constat personnel:

C'est un vrai "dégraissage" auquel il faut s'attendre ! Le Club devrait se séparer d'une grosse vingtaine de joueurs qui ne seraient pas remplacés, pour la pluspart, en dehors des prêts annoncés ( vente de contrats et contrats non prolongés). C'est une petite bombe qui s'abat sur ce Club plus que centenaire. Malheureusement nous l'avions senti venir depuis 6 ou 7 ans. La réfection des tribunes de "Jean-Alric", la finale d'accession, n'ont pas apporté ce que l'on était en droit d'attendre. Les supporters et surtout les abonnés ont déserté, progressivement, le stade. Les raisons sont sans doute multiples ( horaires, TV, conditions climatiques, vieillissement de la population, absence de structure d'accueil pour les troisièmes mi-temps, peu de possibilités de rencontre avec les joueurs après les matchs, prix des places pour certains etc.) Résultat: Le Stade est bon dernier de la classe en matière de public. Avec une fréquentation et une désaffection (du jamais vue, au "Jean-Alric"). Du coup les finances du club en souffrent. Il va falloir se poser les vrais questions. Contrairement à ce qui ce dit (absence de jeu) il y a d'autres raisons que nous avions soulevées en son temps.
Si de nombreux supporters et surtout abonnés, parmi les plus fidèles, ont quittés l'enceinte de "Jean-Alric" les raisons sont multiples, comme dit précédemment.

Néanmoins, il y en a une que l'on entend, le plus souvent, c'est l'absence d'une structure d'accueil, digne de ce nom. Les troisièmes mi-temps et les rencontres avec les joueurs sont inexistantes. S'il ne rste plus que le match, lui même, nombreux sont ceux qui préfèrent rester chez eux, devant leur TV ou leur tablette. Rappelons, également, que lors de la mise en service de la nouvelle tribune d'honneur, les plus fidèles des supporters n'ont pas retrouvé les places espérées, après le transfert en Marahon durant les travaux. Cette situation a généré un grand mécontentement et fait de nombreux déçus. Nous pouvons constater, dans le sport comme ailleurs, que lorsque les gens changent leurs habitudes ils reviennent rarement aux précédentes.

Guy Batifoulier