cp

  • 1

Dernier résultat

Prochain match

Vendredi 8 Novembre 2019 à 20 heures

Valence/Romans 21 - Stade Aurillacois 19

Fiche technique :  
Valence : Stade Georges-Pompidou  
Spectateurs : 3 000 spectateurs environ 
Arbitre: Monsieur Flavien Hourquet (Comité Midi-Pyrénées)
Mi-temps: 15 à 6 pour Valence

Stade Aurilacois : 1 essai de Shaun Adendorff (74e), 1 transformaton et 4 pénalités Thomas Salles (12e, 38e, 49e, 66e)
Valence : 7 pénalités de Maxime Javaux (3e, 17e, 23e, 30e, 40e, 57e & 70e)
Exclusion temporaires :Kevin Lebreton (3e/13e),  Pett Van der Walt (67e/77e) pour Aurillac - Opetera Peleseuma (70e/80e) pour Valence
Exclusion définitive :

Composition des équipes

Logo aurillac

15 . MINGUILLON 
14. SALLES 13. COLLIAT- 12. CASSAN - 11. YOBO
9 . BOISSET - 10 .  DUBOURDEAU
7. ROUSSELLE  - 8. MAITUKU  - 6.  LEBRETON
4 . DUFOUR - 5. CORBEX
3 . OJOVAN - 2. SMITH - 1.  SEYROLLE

 ballon rugby 3

 1. BADIU -  2. LARREU - 3 . BURDULI
  5 . HYS - 4 . HANNOYER

6 . BARRIERES - 8 . SAILI - 7. DOUGALL
9 .  FAURE - 10 . JAVAUX
11 . MEGE - 12 .HUNT - 13 . PELESSEMA - 14 . SAWAILAU
15. GOBET

Logo Valence Romans Drôme rugby 2019

 

Remplaçants à Aurillac: 16.  SAVEA - 17. NOSTADT - 18. VAN DER WALT - 19. ADENDORFF - 20. TSUTSKRIDZE -  21. REGGIARDO - .22  DE WETT - 23. KARTVELISHVILI
Remplaçants à VALENCE: 16. ROYER - 17.  COLLIAT - 18.  COTTE - 19.  LOOTONGO - 20.  LOREE - 21. CHOUVET - 22.  BAHRAOUI - 23. SHARASHIDZE

Entraîneurs à Aurillac:Thierry PEUCHLESTRADE &  André BESTER - 
Entraîneurs adjoints: Mathieu LESCURE - Maxime PETITJEAN - 
Préparateurs physiques: Sébastien DELPIROU

Entraîneurs à Valence : Johann AUTHIER, Grégory TOURNAIRE, Jean-François COUX - Préparateurs physiques: Kilian BERNARD, Lionel LAPORTE 

Infirmerie Aurillac:
Première ligne: Grégory FABRO, Killian MARIE, Pierre RUDE
Deuxième ligne: Christian OSTBERG  
Troisième ligne: 
Demis: Anderson NEISEN - Niel MARAIS
Trois quarts: Albert VALENTIN,  AJ COERTZEN, Rhema SAGOTE, Jack MCPHEE

Un point  c'est tout !

Bien triste soirée. Entre les pannes d'électricité, les conditions météorologiques et la pauvreté du jeu les spectateurs et téléspectateurs n'ont pas eu grand chose à se mettre sous la "dent". Très franchement, si les Aurillacois n'ont pas autre chose à nous montrer, que ce que l'on a vu ce soir, nous dirons qu'ils sont à leur place au fond du classement. Les promesses entrevues, après la victoire sur Provence Rugby, risquent d'être vite oubliées.
Si les conditions climatiques n'étaient pas propices à la pratique d'un rugby "champagne", nous étions, néanmoins, en droit d'attendre un spectacle d'un autre niveau. L'absence de quelques joueurs "cadres", ne peut pas tout expliquer. Indiscipline, fautes de main, jeu au pied défaillant, combat insuffisant, mêlée moins souveraine que d'habitude, n'ont pas permis de prendre le dessus sur une équipe courageuse, certes, mais assez limitée. Avec un bon buteur, dans son effectif, elle a su profiter des trop nombreuses fautes cantaliennes, pour empocher les quatre points de la victoire. En produisant un match aussi  brouillon, le point de bonus n'est finalement pas si mal !
Depuis le début de saison, on entend que le stade ne peut pas espérer grand chose sans un buteur fiable. On dit, également, qu'en "Pro D2" il est indispensable de posséder un bon pack. Hors, depuis deux rencontres, Thomas Salles tourne à cent pour cent et la mêlée stadiste reste un point fort de l'équipe. Il faut donc admettre que ces deux facteurs de jeu sont insuffisantes pour obtenir les meilleurs résultats. Oui, bien évidemment, de nombreux autres ingrédients sont indispensables pour espérer pratiquer un rugby plus abouti. Actuellement les stadistes Aurillacois ne maîtrisent pas vraiment leur rugby.

Pour trouver un peu de positif, nous retiendrons les dernières minutes stadistes qui ont permis, avec l'essai de Shaun Adendorff (son cinquième personnel), de ne pas rentrer totalement bredouille de ce voyage dans la Drome. La belle réussite de Thomas Salles qui vient de réussir son second match consécutif, dans les tirs au but, sans le moindre échec. Cinq sur cinq ce soir.

Nous arrivons au tiers de la saison (même si le stade Aurillacois a un match de retard). Si rien n'est joué pour personne, certains ont déjà pris une option pour parvenir aux phases finales. D'autres sont en souffrance et devront mettre les bouchées doubles pour remonter vers les sommets ou tout simplement s'installer dans le ventre mou. C'est le cas du Stade Aurillacois. Ces derniers ont entamé un vrai marathon, avec une série de neuf rencontres sans WE de repos. Il va donc falloir gérer cette période. Si, cette saison, les cantaliens possèdent un effectif plus étoffé, que les autres années, l'absence de quelques joueurs clés peut s'avérer préjudiciable.

Le week-end prochain ce sont les Montois qui fouleront la pelouse de Jean-Alric. Si ces derniers ne sont pas au mieux, en ce début de saison, il faudra néanmoins les prendre très au sérieux. D'ailleurs existe t-il un adversaire facile ?

Guy Batifoulier "gCette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser."