cp

  • 1

Prochain match

Vendredi 13 Décembre 2019 à 20 heures

Stade Aurillacois 15 - Oyonnax 12

Aurillac au bout du suspense

Aurillac : Stade Jean-Alric  
Spectateurs : 2 000 environ
Arbitre : Monsieur Nicolas Datas (Comité Armagnac-Bigorre )
Mi-temps: 6 à 3 pour Oyonnax
Stade Aurilacois: 5 pénaliés de 
Thomas Salles ( 17e, 47e, 59e, 73e ) Marc Palmier ( 51e)
Oyonnax: 4 pénaités de Jérémy Gondrand (24e, 32e, 67e, 78e)
Exclusions temporaires: Loic Credoz (57e/67e)
Exclusions définitives: Shaun Adendorff (56e) 

Compositon des équipes 

Logo aurillac

15 . AJ. COERTZEN
11. A. VALENTIN 12. R. SAGOTE - 13 - B. COLLIAT- 14. TH. SALLES
9 . P. BOISSET (cap) - 10 .  M. PALMIER
7. P. ROUSSEL - 8. ADENDORFF - 6. . K. LEBRETON
5. A. CORBEX - 4 . B.HEZARD
3 .CH. OJOVAN  - 2. B. RIEU - 1. J. NOSTADT

ballon rugby 3

 1. RAYNAUD -  2. GELEDAN - 3 . TUI
  4 . BATTYE -  5 .EDWARDS

6 . TALIEB - 8 . GRICE-  7. CREDOZ
9 . GONDRAND - 10 . BEAUXIS
11 . GIRESSE - 12 . LOVOBALAU - 13 . LE BETTENCOURT 14 . CALLANDRET
15 ENSOR


Logo oyonnax

Remplaçants à Aurillac: 16. NIORADZE - 17. SEYROLLE - 18. JAVAKHIA - 19. DUFOUR - 20. HEWAT -  21. REGGIARDO - 22.  DUBOURDEAU - 23. KARTVELISHVILI
Remplaçants à OYONNAX : 16. BOURGEOIS - 17.  BORDENAVE 18. FARRANCE - 19. HERJEAN - 20. AUDY - 21. HANSEL-PUNE - 22. SANDEY - 23. LACLAYAT

Entraîneurs à Aurillac:Thierry Peuchlestrade &  André Bester
Entraîneurs adjoints: Mathieu Lescure - Maxime Petitjean 
Préparateurs physiques: Sébastien Delpirou
Entraîneurs à Oyonnax : Joe El Abd, Vincent Debaty
Préparateurs physiques: Bruno Monnet, Hubert Debedde, Morgan Deflers

Infirmerie Aurillac:
Première ligne
Grégory Fabro, Killian Marie, Pierre Rude
Deuxième ligne: Pierre Algans 
Troisième ligne: Giorgi Tsutskiridze
Demis: Anderson Neisen - Pieter-Steyn De Wet - Niel Marais
Trois quarts: Merab Sharikadze - Gauthier Minguillon 

Aurillac, réduit à 14, fait tomber le leader de "Pro D2"

Pénalité sur mélée
La mêlée Oyonnaxienne sanctionnée ( photos Jean Pierre Malichier)

Ce fut une rencontre à suspense de bout en bout. Oyonnax se présentait à "Jean-Alric", en leader incontestable, avec sept victoires consécutives. Le Stade Aurillacois aura donc mis fin à une longue série du club de l'Ain.
Cette rencontre, comme la plus part de celles de la 14e journée, s'est déroulée dans des conditions météorologiques exécrables (pluie, vent, brouillard). A la pause les joueurs du Cantal ont changé de couleur, passant du bleu au rouge (au sens propre comme au figuré). Si ces mauvaises conditions étaient les mêmes pour les deux équipes, les stadistes cantaliens ont du faire face à un autre handicap. En effet, peu avant l'heure de jeu, ils ont du se passer de leur numéro 8, Shaun Adendorff, sévèrement sanctionné par l'arbitre, sur dénonciation de son juge de touche. Quoi qu'il en soit les "Cantalous" ont du faire preuve d'un immense courage et d'un coeur énorme, pour tenir tête et finalement l'emporter, face à l'ancien et peut-être futur pensionnaire du "Top 14"?
Ce soir les occasions d'essai furent rares, voire inexistantes. Il a donc fallu s'en remettre aux pieds des buteurs. Dans cette épreuve il y a eu également quelques déchets, dans les deux camps d'ailleurs. Les préposés à cet exercice avaient du mal à trouver leurs appuis. Au final le Stade Aurillacois est sorti vainqueur, dans cette épreuve, comme au niveau du résultat final.
C'est une très bonne opération, compte tenu du résultat de Rouen qui reste ainsi à trois points des Auvergnats. Si cette victoire, ô combien précieuse, ne fait pas avancer les cantaliens au classement, elle apporte néanmoins une bonne bouffée d'oxygène! Faire tomber le leader, lorsque l'on occupe une peu enviable 14e place, n'est pas anodin. Cette victoire devrait permettre, à cette équipe, d'emmagasiner un peu plus de confiance, ce qui lui faisait énormément défaut.

Belle prise
La touche dominée par les cantaliens (photos Jean Pierre Malichier)


Cette équipe Cantalienne a prouvé, si cela était encore nécessaire, qu'elle pouvait rivaliser avec les meilleurs. Certains diront que jouer dans de telles conditions nivelle les valeurs! Le pack "Cantalous" n'a rien à envier à celui des autres équipes de "Pro D2". Ce soir, s'il a été surpris, sur les premières confrontations, il a très vite repris le dessus. La touche a été prolifique, avec une demi douzaine de ballons contrés sur lancer adverse. Le pied du nouvel ouvreur, Marc Palmier, a maintenu les visiteurs dans leur camp. Le valeureux capitaine, Paul Boisset, a été au four et au moulin. Si Thomas Salles n'a pas connu la même réussite, dans les tirs au but, que lors des rencontres précédentes, il a malgré tout envoyé le ballon à quatre reprises entre les perches. Ce soir, les Cantaliens ont  fait preuve d'une maîtrise quasi parfaite. Le coaching massif, à l'heure de jeu, a permis de compenser l'infériorité numérique, après la sortie de Shaun Adendorff. 
Ce marathon de huit rencontres consécutives, pour les Aurillacois, va prendre fin le week-end prochain sur la pelouse du "Pré fleuri" dans la Nièvre. Ramener quelque chose de ce dernier déplacement, de l'année, serait une excellente idée. Ensuite les joueurs pourront rentrer chez eux, pour passer les fêtes de Noël en famille.
Les "rouge & bleu" donnent rendez-vous à leurs supporteurs le 10 janvier 2020 à "Jean-Alric" pour la réception des Grenoblois.

Guy Batifoulier "Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser."