cp

  • 1

Prochain match

Vendredi 20 décembre 2019 à 20h

Nevers 21 - Stade Aurillacois 20 (bd)

Un bon point ... Mais aussi des regrêts

Fiche technique :  

Spectateurs : 
Nevers: Stade du Pré fleuri
Arbitre :  Monsieur Luc Ramos  (Comité du Languedoc)
Première Mi-temps:  14 à 0 pour Nevers - Seconde mi-temps: 20 à 7 pour Aurillac

Stade Aurilacois: 2 essais de Jimmy Yobo (74e), Bernard Reggiardo (80e) - 2 tansformations & 2 pénaités de Thomas Salles (60e & 67e)
Nevers: 3 essais de Joris Cazenave (12e), Rudy Derrieux (32e), Hikawera Eliott (72e) - 3 transformations de Joris Cazenave
Exclusions temporaires: Baptiste Hezard (23e/33e) - Latuka Maituku ( 52e/62e) pour Aurillac - Nicolas Vuillemin (65e/75e)
Exclusions définitives

Compositon des équipes 

Logo aurillac

15 . AJ. COERTZEN
11. Y. LOHORE 12. JP. CASSAN - 13 - B. COLLIAT- 14. TH. SALLES
9 . B. REGGIARDO - 10 .  A. NEISEN
7. P. ROUSSEL  (cap) - 8. R. HEWAT - 6. M. VIALLE
5. G. JAVAKHIA - 4 . B.HEZARD
3 .G KARTVELISHVILI  - 2. B. RIEU - 1. J. NOSTADT

ballon rugby 3

 1. NATARADZE -  2. GENEVOIS - 3 . PHILIPPART
  4 . BARJAUD -  5 .CEYTE

6 . COTTE - 8 . MANEVY -  7. BASTIDE
9 . CAZENAVE - 10 . VUILLEMEIN
11 . BONVALOT - 12 . DERRIEUX - 13 . F. HERRY 14 . CAMOU
15 JAMINET


Logo nevers

Remplaçants à Aurillac: 16. NIORADZE - 17. SEYROLLE - 18. DUFOUR - 19. LEBRETON - 20. MAITUKU - 21. BOISSET - 22.  YOBO - 23. LEVEQUE
Remplaçants à Nevers : 16. PO ELLIOT - 17.  LOLOHEA 18. RYAN - 19. GIBOUIN - 20. URRUTY - 21. Z. HENRY - 22. PARIS - 23. KAIKATSISHVILI

Entraîneurs à Aurillac:Thierry Peuchlestrade &  André Bester
Entraîneurs adjoints: Mathieu Lescure - Maxime Petitjean 
Préparateurs physiques: Sébastien Delpirou
Entraîneurs à Nevers: Sébastien Fouassier, Guillaume Jan
Préparateurs physiques: Brice Jaffuel, Maxime Mouttet

Infirmerie Aurillac:
Première ligne
Grégory Fabro, Killian Marie, Pierre Rude, Adrian Smith
Deuxième ligne: Pierre Algans - Pett Van der Walt
Troisième ligne: Giorgi Tsutskiridze
Demis: Pieter-Steyn De Wet - Niel Marais - Marc Palmier
trois quarts: Merab Sharikadze - Gauthier Minguillon - Jack Mc Phee - Albert Valentin
Suspendu: Shaun Adendorff

Les Cantaliens se présentaient, sur la pelouse du "Pré Fleuri", avec une équipe remaniée à 50%. Les causes: blessures, suspension, raisons personnelles, joueurs mis au repos. Quoi qu'il en soit, et comme le disait un certain Daniel Herrero, lorsqu'il y a 15  joueurs de chaque côté, les équipes sont complètes!
Les joueurs s'étaient promis de ramener quelque chose de ce voyage. Pourtant, comme à Carcassonne, les choses avaient plutôt mal débuté, avec un retard de 14 points au retour des vestiaires.

Quelques acteurs et réalisateurs de cette rencontre

Roussel Pierre     Reggiardo Bernard     Coertzen AJ     yobo Jimmy       Salles thomas

Pierre Roussel (capitaine)      Bernard Reggiardo (marqueur) AJ Coertzen (animateur) Jimmy Yobo (marqueur)   Thomas Salles (buteur)   


Ce Stade Aurillacois a du répondant ! Mais pourquoi n'arrive t-il pas à jouer, durant 80 minutes, avec l'intensité de la seconde période ? Une première période, durant laquelle les Cantaliens ne sont quasiment pas sortis de leur camp. Quarante minutes passées à défendre. Deux essais encaissés, un moindre mal. Une seconde période totalement maîtrisée, par les Auvergnats, même s'ils n'arrivent pas toujours à terminer le travail. Mais quel changement dans le comportement de cette équipe ! Reconnaissons le, depuis trois rencontres, il y a du mieux même si on peut regretter encore trop d'indiscipline. Pourtant, et c'est sans doute un paradoxe, les joueurs du Cantal font partie des clubs de "Pro D2" ayant reçu le moins de cartons jaunes (13 en 15 rencontres).
Que se serait-il passé si les "Cantalous" avaient joué, les quarante premières minutes, avec la même intensité que les quarante suivantes ? Nul ne la sait ! Néanmoins on est en droit de penser que la victoire aurait pu leur sourire. A l'inverse, après le troisième essai Nivernais, synonyme de bonus virtuel, on ne donnait pas cher des chances de ramener le moindre point de ce voyage dans la Nièvre. Cette interception de Bernard Reggiardo, personne ne l'attendait. Comme quoi, en rugby, tant que l'arbitre n'a pas sifflé le fin de rencontre, tout reste possible. Avant cet épisode, et surtout durant les vingt dernières minutes, on a pu voir un AJ Coertzen intenable. Une première fois il est propulsé en touche à quelques centimètres de la ligne adverse. A cinq minutes du terme, de cette rencontre, il traverse le terrain pour servir Jimmy Yobo qui marque en coin. La transformation, difficile, est réussie par le buteur maison, Thomas Salles (4 sur 6 à son actif pour 2 échecs un sur le poteau de gauche et un de 50 mètres qui frôle le poteau de droite).
Lors des trois dernières rencontres, dont deux à l'extérieur et une à domicile, face au leader, les Aurillacois ont glané 6 points. C'était sans doute inespéré, il y a quelques semaines seulement. Ces résultats, même s'ils n'effacent pas toutes les imperfections, sont néanmoins très encourageants et laissent entrevoir une seconde moitié de championnat d'un autre calibre !
Les joueurs vont bénéficier de deux semaines de vacances. Espérons qu'elles leurs seront bénéfiques. Chers internautes, supporteurs, joueurs et staff, nous vous donnons rendez-vous, à "Jean-Alric" et sur notre site le dix janvier, de la nouvelle année. 
Cantalpassion vous souhaite de joyeuses fêtes et ses meilleurs voeux pour la nouvelle année.

Guy Batifoulier "Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser."