cp

  • 1

Prochain match

Vendredi 24 janvier 2020 à 20 heures

Stade Aurillacois 23 (bo)- Rouen 06

Une victoire importante, bonifiée de surcroit !

Aurillac : Stade Jean-Alric   
Spectateurs : 4 500 environ
Arbitre : Monsieur Hervé Lasausa (Comité du Béarn)
Mi-temps: 10 à 3 pour Aurillac
Stade Aurilacois: 3 essais de Luka Nioradze (8e), AJ Coertzen ( 51e & 75e) - 1 transformation de Marc Palmier (9e) - 2 pénalités de Marc Palmier (20e) et Thomas Salles (58e)

Rouen: 2pénalités de Jordan Michallet (39e & 55e)
Exclusions temporaires: AquilaTabualevu (66e/76e) Rouen plaquage dangereux
Exclusions définitives: 

Compositon des équipes 

Logo aurillac

15 . J. MCPHEE
11. A. VALENTIN 12. R. SAGOTE - 13 - Th. DUBOURDEAU- 14. AJ. COERTZEN
9 .B. EGGIARDO - 10 .  M. PALMIER
7. R. HEWAT - 8. S. ADENDORFF - 6. K. LEBRETON
5. P. ROUSSEL (cap) - 4 . B.HEZARD

3 .CH. OJOVAN  - 2. L. NIORADZE - 1. Y. AMROUNI

ballon rugby 3

 1. A. FOURNIER -  2. F DOREY- 3 . S. KNIGHT
  4 . O. ATKINS -  5 .G. ADAMOU

6 . T. TOEVALU - 8 . V. MAPAPALANG-  7. J. DASTUGUE
9 . F. CAMPEGGIA - 10 . J. MICHALET
11 . M. VUNIBAKA - 12 . A. TABUALEVU - 13 . J. DRAUNINIU - 14 . B. FUSTER
15 K. MILHORAT

Logo Rouen Normandie rugby 2017

Remplaçants à Aurillac: 16. B. RIEU - 17. L. SEYROLLE - 18. J. DUFOUR - 19. G. TSUTSKIRIDZE - 20. P. BOISSET -  21. J. YOBO - 22. TH. SALLES - 23. J. SHATIRISHVILI
Remplaçants à Rouen : 16. MONDON - 17.  MARTIN 18. CAZAC - 19. GIRAUD - 20. CAZALE-DEBAT - 21. JAMES - 22. TAKAI - 23. PERENISE

Entraîneurs à Aurillac:Roméo Gontineac
Entraîneurs adjoints: Mathieu Lescure - Maxime Petitjean 
Préparateurs physiques: Sébastien Delpirou
Entraîneurs à Rouen : Richard Hill, Martin Haag, Tom Palmer
Préparateurs physiques: 

Infirmerie Aurillac:
Première ligne
Grégory Fabro, Killian Marie, Adrian Smith, Julius Nostadt, Giorgi Katvelishvili
Deuxième ligne: Pierre Algans, Pett Van Der Walt, Adrien Corbex
Troisième ligne: 
Demis: Pieter-Steyn De Wet - Niel Marais
Trois quarts: Merab Sharikadze 

Photos Jean Pierre Malichier

Du monde en Marathon
Une tribune bien garnie c'est quand même plus beau !

Ce soir Aurillac a retrouvé le goût de la victoire mais aussi son public, tant au niveau du nombre (record de la saison) que des encouragements. Il y a fort longtemps que "Jean-Alric" n'avait connu pareille ambiance.  Est-ce le fait du prix attractif des places, décidé par les dirigeants, ou bien de la situation du club au classement, ou encore du changement de staff ? Sans doute un peu des trois. Quelle qu'en en soit les raisons, nous avons vécu une rencontre haletante et indécise jusqu'au bout, malgré un score final relativement confortable pour les cantaliens.
Le score peut être considéré comme lourd pour les visiteurs. En effet cette équipe Normande a chèrement vendu sa peau. Elle a fait mieux que résister au pack, pourtant réputé, des Auvergnats, que ce soit dans le secteur de la mêlée ou de la touche. A nos yeux cette équipe nous a paru supérieure, dans l' engagement et les intentions, à celles des derniers adversaires des cantaliens (Oyonnax & Grenoble). Cette victoire, bonifiée, n'en est que plus valorisante.

Essai Nioradze    Prés de la ligne

                     Essai de Luka Nioradze                                                                   ça chauffe !

Si le jeune talonneur, Luka Nioradze, incrivait le premier essai, transformé par Marc Palmier, la partie n'était pas gagnée pour autant. L'ouvreur cantalien ajoutait trois points, sur pénalité (10 à 0) à la 20e minute. Les normands ne baissaient pas les bras obligeant les locaux à défendre et défendre encore. A une minute de la pause l'ouvreur visiteur marquait les premiers points pour son équipe (10 à 3).
Au retour des vestiaires les rouennais passaient de longues minutes dans les 22 cantaliens. Les "bleu & rouge" du Cantal défendaient bec et ongles mais commençaient à montrer des signes de faiblesse. Le moment était venu de faire rentrer des joueurs frais (tous les remplaçants sont entrés en jeu entre la 50e et la 65e minute). Les Aurillacois remirent la main sur le ballon et ce fut payant. Suite à une touche favorable les cantaliens lançaient un beau mouvement durant lequel de nombreux joueurs touchèrent le ballon. Cette belle action se terminait par un superbe essai signé AJ Coertzen. La transformation était manquée, mais les stadistes faisaient un premier break (15 à 3). Les visiteurs semblaient accuser le coup sans pour autant abandonner le combat. Thomas Salles suppléait Marc Palmier, légèrement blessé, pour ajouter trois points (18 à 6). Entre temps le buteur adverse avait réduit le score.
Avec deux essais à zéro les "cantalous" pouvaient penser au point de bonus. Sur une pénal-touche, à cinq mètres de la ligne, ils pouvaient le faire. Malheureusement ils perdaient un ballon précieux et tout était à refaire. La mêlée montrait également des signes de faiblesse. Le staff faisait revenir du lourd pour consolider l'édifice. Une charge du numéro 8, Shaun Adendorff, revenu sur la pelouse, allait permettre à AJ Coertzen d'inscrire l'essai du bonus, son second personnel. Il restait encore cinq minutes. Il fallait tenir, d'autant que les normands campaient dans les 22 cantaliens. Une fois de plus la défense cantalienne était mise à l'épreuve. Une dernière mêlée, favorable aux Aurillacois, permettait à Polo Boisset d'envoyer le ballon dans les tribunes, à la sirène.
Si rien n'est encore acquis, pour le maintien, c'est tout de même une bonne bouffée d'air frais pour les hommes de Roméo Gontinéac, qui sortent de la zone fatidique.

SA Rouen 240120

Cette soirée était belle. Victoire bonifiée face à un concurrent direct (9 points pris sur les deux rencontres). Public retrouvé. Il ne faut surtout pas s'arrêter là. Il reste douze rencontres toutes plus importantes les unes que les autres. Néanmoins, on est en droit de penser que ce résultat devrait redonner de la confiance au groupe et au nouveau staff. Mais il va falloir travailler encore et encore !
Vendredi prochain le Stade Aurillacois va rendre visite aux Landais de Mt de Marsan qui, ne l'oublions pas, s'étaient imposés à "Jean-Alric, cette saison.

Guy Batifoulier "Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser."