cp

  • 1

Dernier résultat

Prochain match

Vendredi 11 Décembre 2020 à 19 heures

Soyaux-Angoulême 22 - Stade Aurillacois 13  
Les cantaliens encore trop indisciplinés!

Fiche technique : 
Angoulême : Stade de Chanzy.  
Spectateurs : Huis-clos. 
Arbitre: Monsieur Thierry Mallet Comité-Drome-Ardèche
Aurillac:
1 essai de pénalité (80e) - 2 pénalités de Thomas Salles (26e et 47e)
Angoulême: 2 essais de Pierre Lafitte (49e), G Kessler (69e) - 4 pénaliés de Dorien Jones (16e, 22e, 36e, 63e)
Mi-temps: 9 à 3 pour Angoulême

Exclusions définitive: Giorgi Kartvelishvili (30e)
Exclusions temporaires: Benjamin Pehau (79e), Pierre Lafitte (80e)

Composition des équipes

 Logo aurillac

 15 . Th. SALLES
14.  L. VAN DAM 13. R. SAGOTE- 12. Th. DUBOURDEAU - 11. G. MINGUILLON
9 . P. BOISSET - 10 . Th. VINCENT
7. P. ROUSSEL (cap) - 8. D. TISON - 6.  B. SAGHINADZE
5. JB. SINGER - 4. J. DUFOUR
3 . G. KARTVELISHVILI - B. RIEU - 1.  Y. AMROUNI

ballon rugby 3

 1. Y. EL JAI -  2. W. AVEI - 3 . L. GOGINAVA
  5 . A. BOUTATY -  4 .S. NABOU

6 . P. BELZONS - 8 . M. VA'AI -  7. Q. WITT
9 . L. RUBIO - 10 .M. UGALDE
11 . K. RAIVONO  - 12 . D. JONNES - 13. L. MAU - 14 . P LAFITTE
15. J. EVEN

Logo Angoulême

Remplaçants: 
Aurillac: P. RUDE > B. RIEU (60e) - L. SEYROLLE > Y. AMROUNI (60e) - A. CORBEX > J. DUFOUR (63e) puis JB. SINGER (64e) - L. ROUQUETTE > B. SAGHINADZE (63e) - B. REGGIARDO > P. BOISSET (50e) - A. NEISSEN > Th. SALLES (60e) - J. YOBO > Th. VINCENT (63e) - T. DANIEL-MESSIN > G. KARVELISHVILI (35e)
Angoulême: G. LORDON - K. VARTAN - H. BOUTIN - R. COPELAND - A. AYESTARAN - B. PEHAU - Th. VELTEN - Z. TEVDORASHVILI

Entraîneurs à Aurillac: Romeo GONTINEAC
Entraîneurs adjoints: David BANQUET - Mathieu LESCURE - Maxime PETITJEAN

Préparateur physique: Sébastien DELPIROU
Entraîneurs à Angoulême: Vincent ETCHETO - Mirco BERGAMASCO - Tanguy KERDRAIN
Préparateur physique: Pierre SAGOT - Léandre BOUSSIRON

Ce soir, en Charente, les Aurillacois n'ont pas joint les actes aux paroles. En se déplaçant chez la lanterne rouge, les cantaliens s'étaient promis de ramener des points de ce déplacement. Non seulement c'est raté mais, en plus, ils ont perdu un pilier droit qui les a obligés à évoluer à 14 durant cinquante minutes.
Il faut bien l'admettre les cantaliens ne sont plus dans la dynamique que l'on avait cru percevoir, en début de saison. Leur pack qui faisait la loi, face à la plus part des adversaires, semble être rentré dans le rang. Les ballons, qui sortent du combat, n'ont plus la propreté nécessaire pour en tirer le meilleur profit. Derrière les choix ne sont pas toujours des plus judicieux. De nombreux coups de pied n'atteignent pas leur but (pénal touches non trouvées, touches directes etc.) Des fautes de main (en avants). Un manque de finition (17 essais marqués en 13 rencontres contre 25 encaissés). Si l'on y rajoute l'indiscipline chronique, on constate qu'il manque de nombreux ingrédients pour que la recette soit réussie.
A signaler la bonne première du nouveau venu en "Pro D2" Tim Daniel-Messein qui a fait une entrée anticipée suite au carton rouge. Sans la faute de l'ailier Angoumoisin il était à deux doigts de marquer son premier essai dans le rugby professionnel. 
Nous en sommes à la 13e journée de ce championnat marathon. Le stade Aurillacois vient de jouer son 6e match consécutif, depuis le 13 novembre. On peut admettre que les organismes commencent à souffrir. C'est d'ailleurs le cas, semble t-il, pour de nombreuses équipes. La qualité des rencontres n'est pas du niveau espéré. Cette triste journée, de fin d'automne, a été plutôt stérile en nombre d'essais (12 seulement pour 7 rencontres). 8 équipes n'ont pas marqué le moindre essai. En dehors de l'USAP et à un degrés moindre d'Oyonnax, Vannes ou Nevers, la plus part des équipes marquent le pas. Les mal classés en profitent et se rebiffent, ce qui est bien souvent le cas dans ce genre de situation.
Malgré leur faible prestation, à Angoulême, les stadistes conservent leur 9e place. Il leur reste une rencontre à disputer avant de bénéficier d'une longue période de repos. Cette dernière, de l'année civile, revêt une importance capitale. Le stade affronte la nouvelle lanterne rouge, pour la première fois à "Jean-Alric" (la saison dernière le match retour n'avait pu se dérouler pour les raisons que chacun sait). Inutile de dire que le résultat risque de conditionner la suite de la saison.
Alors faisons confiance à notre groupe afin qu'il fasse le nécessaire s'il veut partir en vacances un peu plus serein.

Guy Batifoulier "Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser."