cp

  • 1

Dernier résultat

Stade Aurillacois 18 - Lyon 25

Malgré la déception, des raisons d'espérer

Bien évidemment que cette défaite peut être ressentie comme une déception. Néanmoins nous avons envie de relativiser et de positiver. A deux journées de la fin de ce difficile championnat, que représente la "Pro D2", il y avait encore de l'espoir même si Grenoble et Pau se trouvaient mieux placés pour obtenir cette 5e place qualificative. Les résultats de ces deux clubs, lors de la 28e journée (victoires avec bonus), rendaient la tâche des Cantaliens un peu plus difficile y compris dans l'hypothèse d'une victoire face à Lyon. D' ailleurs, mathématiquement, les joueurs du Cantal ne sont pas encore éliminés. Avec respectivement 7 et 5 points de retard et deux rencontres à jouer, soit un potentiel de 10 points, c'est encore possible. Ce calcul est en fait le même que celui que font les Agenais qui, avec 14 points d'avance sur le LOU à qui il reste 3 rencontres à disputer, dont une à Armandie, pensent qu'ils ne sont pas encore assurés de jouer en "Top 14" la saison prochaine. Voila la situation actuelle, rien n'est acquis et rien n'est perdu.
En fait nous souhaiterions revenir sur cette saison 2009/2010. Nous dirons que, même si on parle de déception tout n'a pas été négatif, loin de là. Sur 28 rencontres les stadistes en ont gagné 16, pour 12 défaites (4 victoires à l'extérieur et 2 défaites à la maison). Ils occupent la 7e position et figurent dans la première moitié du tableau. Cette 7e place ne devrait pas leur échapper, il est même possible de l'améliorer. La saison précédente les "rouge et bleu" avaient terminé à la 9e place avec 72 points. Il reste 2 rencontres dont une à la maison face au dernier. Il n'est pas interdit de penser que, lors de ce match, les Cantaliens pourraient enregistrer leur second bonus offensif de la saison. Pourquoi pas envisager, aussi, le bonus défensif lors de la dernière journée à Mt de Marsan (voire plus si affinité....). On peut donc penser que la saison 2009/2010 sera meilleure que la précédente. Autre satisfaction: la jeunesse du groupe. Sur 39 joueurs ayant évolués en équipe fanion, au cours de cette saison, une bonne moitié a moins de 25 ans.
Maintenant les joueurs et le staff se doivent de bien terminer la saison. Il serait inconcevable d'imaginer un échec face à la lanterne rouge. Tous les fidèles de "Jean-Alric" attendent un feu d'artifice pour cette dernière à la maison, d'autant que quelques joueurs, qui ont marqué la vie du club, vont raccrocher les crampons.
Que peut-on regrêter durant cette saison ? Probablement quelques points laissés en route, sans doute, par un manque d'expérience (nous l'avons dit le groupe est jeune). Des points de bonus, en particulier, lâchés trop facilement en fin de rencontre. Quelques essais manqués, d'un rien, pour une faute de main ou un partenaire oublié. Quelques fautes de défenses dues à un manque d'attention ou un relâchement prématuré. Bien sur le jeu est fait de fautes et il faut faire avec. Nous pensons simplement que le manque de maturité du groupe est la principale cause de ces quelques échecs. Les Lyonnais sont là pour confirmer nos dires. En faisant preuve de réalisme et de maturité ils ont fait la différence. Dans ce domaine, on est en droit d'espérer un mieux pour la saison prochaine avec une ossature conservée, l' arrivée de quelques joueurs d'expérience ainsi que le maintien du staff technique. La saison n'est pas tout à fait terminée et les supporters sont attendus nombreux pour le dernier match de la saison, à domicile, ne serais-ce pour rendre un vibrant hommage à quelques joueurs emblématiques. On leur doit au moins ça.

 Fiche technique:
Stade Jean-Alric:  Stade Aurillacois 18 -  Lyon 25 (mi-temps 12 - 15) pour Lyon
Arbitre: Monsieur Hervé Dubès (Côte d'Argent)
Spectateurs: 5 500 environ
Les points pour Lyon: 3 essais Pierre-Yves Montagnat (20e) - Nicolas Bontinck (35e) - Arnaud Dorier (55e) - 2 transformations (20e & 55e) & 2 péalités (19e & 50e) Pierre-Yves Montagnat .
Les points pour Aurillac:  5 pénalités (25e, 35e, 39e, 58e, 60e) - 1 drop-goal (5e)
Jérémy Bourlon
Exclusions temporaires: Xavier Sadourny (39e / 49e) - Vinaya Wakanivuga (67e / 77e)