cp

  • 1

Dernier résultat

Narbonne 25 - Stade Aurillacois 9

Un score qui ne reflète pas la physionomie du match

Second déplacement consécutif pour les Cantaliens et deuxième revers. Comme dans les Landes les "rouge & bleu" n'ont pas ramené le minimum espéré, c'est à dire le point de bonus défensif. Contrairement à la semaine précédente les 5000 spectateurs présents au "Parc des Sports et de l'Amitié" ont assisté à une rencontre très engagée. Les Audois, comme les Cantaliens se devaient de l'emporter s'ils voulaient encore espérer figurer dans le peloton des qualifiables. Le public a pu assister à un vrai match d'hommes dans un combat ou personne ne voulait lacher quoi que ce soit. Si les contacts furent musclés ils restèrent toujours dans la limite permise. Néanmoins l'arbitre distribua, de façon assez généreuse à notre gôut, quatre cartons jaunes dont 3 à l'adresse des visiteurs. Dans ce genre de rencontres les défenses prennent toujours le pas sur les attaques. Contrairement à ce que pourrait laisser supposer le score, la rencontre fût équilibrée avec un seconde période plutôt à l'avantage des Cantaliens. Paradoxallement, durant cette période de domination, le tableau resta vierge pour les Auvergnats. A la décharge de l'équipe Cantalienne, il faut tout de même signaler que les avants s'écroulèrent à trois reprises dans l'en-but adverse pour autant d'essais refusés par le référé. Sur ces actions Monsieur Boyer aurait du en accorder au moins un, parfaitement valable au dire des joueurs. A ce moment de la partie les Aurillacois pouvaient revenir à trois points des Narbonnais ce qui pouvait changer le cours du match. La différence est venue de "l'insolente" réussite au pied du canonnier Audois, Christopher Ruiz, avec vingt points à son actif, soit du cent pour cent. Dans le même temps, Jérémy Bourlon, le buteur Auvergnat ne semblait pas dans son meilleur jour avec 3 réussites sur 7 tentatives. Personne ne lui en voudra tellement il fut précieux, pour le club, dans un passé récent.

 Les équipes

 

 Stade Aurillacois 

15. Staniforth
14.  Maya  13.  Baleinadogo 12.  
Kemp  (cap)  11. Ratu
9.  Gracia  10.  Bourlon
7.   Nieuwenhuis   8.  Hauman  6.  Irèche
 
5. Datunashvili   4. Gerber
3.  Kotze 2.  Manukula  1.  Caldayroux

 

1.  List  2.  Algisi   3.   Castex
4. Aurignac    5.  Mynhardt
6.  Madaule (cap) 8.  Tawaqa  7. Strauss 
  9.  Chevtchenko  (cap) 10. 
Ruiz
11. Vunisa 12. Kaufana 13. 
Régy  14.  Martial
15. Griffoul

Narbonne 

Arbitre : Monsieur  Boyer (Midi-Pyrénées)

Remplaçants à Aurillac :  16.  Laffon >  Manukula  (52e) -   17.  Membrado > Caldayroux  (52e) -  18.  Marechal >  Datunashvili   (52e) -  19.   Fono Nieuwenhuis  (60e)  -  20. Boukanoucha   > Hauman (60e) -  21. Connellan   Staniforth  (60e)  -  22. Herry  >  Baleinadogo (73e)  -  23.   Bouly > Kotze   (78e) 

Remplaçants à Grenoble  16.  Vuli  >  (e)  - 17. Ramey  List (48e) -  18.  Vovès  >  Aurignac  (60e) -  19. Salavea >  Tawaqa (48e)  - 20.  Buada Chevtchenko (50e)   - 21. Hegarty > Régy (60e)  - 22. Sanchez  >  Griffoul   (72e)  - 23.  Benali >  Castex (50e) -

Staff technique  Aurillac : Pierre-Henry Broncan, Thiérry Peuchlestrade (entraîneurs) Sébastien Delpirou (préparateur physique) - Bernard Brasquies (manager)
Staff technique Narbonne:  Richard Crespy & Patrick Arlettaz(entraîneurs)  André Richardson & Jordan Gallon, (préparateurs physiques) -  Henri Ferrero (Manager Sportif)

Fiche technique:
 Parc des sports & de  l'amitié
: Narbonne  25 - Aurillac 09 - (mi-temps  19 - 09) pour Narbonne
Public :  5 000 spectateurs environ
Points marqués pour Aurillac:  3 pénalités ( 10e, 25e, 35e)  Jérémy Bourlon

Points marqués pour Narbonne:  1 essai (38e) Sionasa Vunisa - 1 transformation &  6 pénalités (2e, 5e, 12e, 24e, 60e & 65e)  Christopher Ruiz

Exclusions temporaires : Jacques Nieuwenhuis (12e /22e), Wiliam Maya (33e/43e), Daniel Baleinadogo (63e/73e) Stade Aurillacois. Joachim Algisi (28e/38e) pour Narbonne.

L' Infirmerie Cantalienne :
Première ligne : Arnaud Jacquet, Jansen van Vuuren,
Seconde ligne : Oliver Hodge.
Troisième ligne : 

Demis :
  Rory Teague.
Trois quarts/arrières : Jean-François Viars, Fero Lasagavibau,  Albert Valentin