cp

  • 1

Dernier résultat

Vendredi 15 Novembre 2019 à 20 heures

Stade Aurillacois 21 - Mt de Marsan 33

Aurillac : Stade Jean-Alric  
Spectateurs : 2 000 environ 
Arbitre : Monsieur Mathieu Noirot (Comité du Languedoc)
Mi-temps:24 à 16 pour Mt de Marsan
Stade Aurilacois: 2 essais de Shaun Adendorff (13e), Yann Lohoré (49e) - 1 transformation (14e) & 3 pénalités ( 8e, 22e, 34e) de Thomas Salles
Mt de Marsan: 3 essais de Nacani Wakaya (23e & 38e), Maselino Paulino (27e) - 3 transformations & 4 pénalités (4e, 58e, 65e,78e) de Yohann Laousse-Azpiazu
Exclusions temporaires: Jéronimo Negrotto (42e/52e) pour Mont de Marsan
Exclusions définitives:

Compositon des équipes 

Logo aurillac

15 . COERTZEN
14. SALLES13. COLLIAT - 12. YOBO - 11. LOHORE
9 . BOISSET (cap) - 10 .  NEISEN
7. ROUSSEL - 8. ADENDORFF - 6. TSUTSKIRIDZE
4 .DUFOUR - 5 HEZARD
3 . OJOVAN  - 2. SMITH - 1.SEYROLLE

ballon rugby 3

 1 BULTEL -  2 .DAVID - 3 . NEGROTO
  5 . DURAND-  4 .PAULINO

6 . BEGOGNEE - 8 . WAVRIN -  7. BRAYER
9 . LOUSTALOT - 10 . GELIN
11 . NAITUVI  - 12 . SEGURET - 13 . WAKAYA  14 . JACQUELAIN
15.LAOUSSE-AZPIAZU

Logo montdemarsan

Remplaçants à Aurillac: 16.  RIEU - 17. AMROUNI - 18. CORBEX - 19. MAITUKU - 20. LEBRETON  -  21. REGGIARDO - 22.  DE WET - 23. KARTVELISHVILI
Remplaçants à Mt de Marsan: 16. KHRIBACHE - 17.  MURUSIDZE - 18. DAMIANI - 19. BRETHOUS - 20. ORMAECHEA - 21. GERBER - 22. CAPPIELLO - 23. CASTINEL

Entraîneurs à Aurillac:Thierry PEUCHLESTRADE &  André BESTER 
Entraîneurs adjoints: Mathieu LESCURE - Maximime PETITJEAN
Préparateurs physiques: Sébastien DELPIROU, Arnaud METZER, Anthony NUMITOR
Entraîneurs à Mt de Marsan: David AURADOU,  Joan CODULLO 
Préparateurs physiques: Patrick MILHET, Mathieu BON

Infirmerie Aurillac:
Première ligne: Grégory Fabro, Killian Marie, Pierre Rude, Julius Nostadt
Deuxième ligne: Christian Osberg - Pierre Algans - Pett Van der Welt
Troisième ligne:
Demis: Niel Marais - Hugo Bouyssou
Trois quarts: Albert-Toko Valentin, Merab Sharikadze, Rhema Sagote, Gauthier Minguillon, Jack Mc Phee

 Le calice jusqu'à la lie !

Essai Adendorf

une des rares éclaircies de la soirée: l'essai de Shaun Adendorff ( photos de Jean Pierre Malichier)

Il n'aura fallu que quelques minutes, aux Montois, pour effacer 8 années de disette à "Jean-Alric"

Difficile de trouver les mots après une telle prestation des cantaliens. Vingt minutes encourageantes... (ils ont mené 13 à 3 jusqu'à la 22e minute) puis le trou noir ! Une défense, individuelle et collective, totalement absente sur les trois essais Montois, inscrits en moins d'un quart d'heure. Pris de vitesse, dominés dans le combat, en manque d'agressivité, conquête (point fort habituel) défaillante, au fil des minutes. Alors que les cantaliens pouvaient recoller au score, avec deux pénal-touches a jouer dans les 22 Montois, ils se faisaient "chiper" le ballon. Touches perdues, mêlée qui explose après les coaching. Rien ne va plus. "Les mouches avaient changé d'âne" comme aimait le dire un célèbre commentateur. Devant pareille situation les joueurs perdent pied, commettent fautes sur fautes, ils n'y sont plus tout simplement et l'adversaire en profite. Pour ne rien arranger, la liste des blessés s'allonge.
Le stade Aurillacois est vraiment dans le dur. Passer à côté d'un match, cela arrive à tout le monde. Ce qui est plus ennuyeux c'est lorsque ces contre-performances se renouvellent trop souvent. Trois défaites à la maison, sur cinq réceptions, c'est du rarement vu à ce stade de la saison. Avec le marathon qui attend les stadistes, dans les semaines à venir, ça devient très compliqué. Soyons réalistes, l'avenir du club, à ce niveau, est sérieusement compromis. Dans l'état actuel des choses on ne voit pas comment ils peuvent s'en sortir. Pourquoi disons nous cela ? Avec de tels résultats le doute s'installe, la confiance n'est plus là, on pare au plus pressé, chacun y va de son petit numéro, le collectif se délite, il n'y a plus de jeu d'équipe. Il est donc difficile, dans ces conditions, de relever la tête. Il est urgent de faire un état des lieux, établir un diagnostic et apporter le remède adapté. Des décisions s'imposent, il y a urgence.

Certains vont  dire que nous brossons un portrait très pessimiste ! Il est tout simplement réaliste. Ce soir nous n'avons pas envie de faire de commentaires sur le déroulement de la rencontre. Tout est dit ou presque dans les mots qui précèdent. Nous souhaitons bien évidemment nous tromper et si la suite nous donne tort et bien tant mieux.

Le week-end prochain les Aurillacois rendront visite aux Columérins, qui tournent à plein régime actuellement. Cette rencontre se déroulant sur terrain adverse, c'est peut-être l'occasion d'oublier les déboires de "Jean-Alric" et de se présenter sans le moindre complexe. L'espoir est un élément de vie !

Guy Batifoulier "Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser."