cp

  • sites narturels
  • 1

Fin octobre 2018, un épisode neigeux aussi soudain et précoce qu’éphémère, s’est produit dans le Cantal et, depuis, la neige n’a quasiment plus repointé le bout de son nez jusqu’aux chutes importantes, y compris en plaine (600 m), à la mi-janvier 2019.

Si la neige pouvait tenir jusqu’à 8 mois au XIXe siècle (Dictionnaire Statistique du Cantal, Jean-Baptiste Deribier du Châtelet, 1824), il semble acquis que, depuis 1964, les hivers sont moins froids ; après 1986, ils sont devenus moins neigeux et, à partir de 1992, les gelées sont moins fréquentes, même si un hiver d’exception n’est pas exclu, de nouveaux épisodes blancs et froids peuvant toujours se produire. En témoigne cette très belle plaquette, Mémoires d'hiver dans le Cantal, co-éditée par Météo-France Cantal et le CPIE de Haute-Auvergne :

hivers cantal1

hivers cantal2

On considère habituellement que l’enneigement croît rapidement avec l’altitude et peut durer :

  • environ un mois par an de neige au sol vers 800 mètres
  • 3 mois vers 1200 m entre novembre et avril
  • jusqu’à 6 mois près des plus hauts sommets

Alors avant qu'elle ne disparaisse, si jamais cela devait arriver, profitons de ce spectacle gratuit, admirons nos Monts du Cantal sous leur manteau neigeux, que ce soit en pleine nature ou en photos (crédit photos Jean-Paul Rickelin) : 

  • sans titre (1 sur 25)
  • sans titre (10 sur 25)
  • sans titre (11 sur 25)
  • sans titre (12 sur 25)
  • sans titre (13 sur 25)
  • sans titre (14 sur 25)
  • sans titre (16 sur 25)
  • sans titre (17 sur 25)
  • sans titre (18 sur 25)
  • sans titre (19 sur 25)
  • sans titre (2 sur 25)
  • sans titre (20 sur 25)
  • sans titre (21 sur 25)
  • sans titre (22 sur 25)
  • sans titre (23 sur 25)
  • sans titre (24 sur 25)
  • sans titre (25 sur 25)
  • sans titre (3 sur 25)
  • sans titre (4 sur 25)
  • sans titre (5 sur 25)
  • sans titre (6 sur 25)
  • sans titre (7 sur 25)
  • sans titre (8 sur 25)
  • sans titre (9 sur 25)

les sites naturels

  • 1
  • 2
  • 3