cp

  • 1

Dernier résultat

Prochain match

Vendredi 9 Avril 2021 à 19h 

Nevers 16 - Stade Aurillacois 03

Nevers SA 09.04.2021

Ce soir le stade est en position de relégable !

Fiche technique : 
Nevers : Stade du Pré Fleurie 
Spectateurs : Huis-clos. 
Arbitre: Monsieur Benjami Hernandez Comité Auvergne Rhône-Alpes
Aurillac: 1 pénalité (30e) Thomas Salles
Nevers : 1 essai (24e) R. Camou - 1 tansformation et 3 pénalités (16e, 39e, 54e) Jérome Casenave
Mi-temps: 13 à 3 pour Nevers
Exclusions temporaire : Beka Saginadze (20e/30e) pour Aurillac - J.C. Fraser( 29e/39e) pour Nevers
Exclusion définitive

Composition des équipes

 Logo aurillac

15 . Th. SALLES
14.  L.  VAN DAM 13. R. SAGOTE - 12. Th. DUBOURDEAU - 11. G. MINGUILLON
9 . P. BOISSET - 10 . A. AUCAGNE
7. M. PROFIT - 8. O.H. KAUFUSI - 6.  B. SAGINADZE
5. JB. SINGER. 4 - M. ROLLAND
3 . G. GAJION - 2. A. SMITH - 1.  A. PLANTIER

 ballon rugby 3

 1. J. SENECA -  2 .J TARRIT - 3 . G. PAPIDZE
  4 F. BRADSHAW.   - 5. Ph. DU PREEZ

6 . H. BASTIDE - 8 . H. FABREGUE -  7. J-COLIN FRAZER
9 .  J. CAZENAVE - 10 . T. MENORET
11 . S. BONVALOT - 12 . R. DERRIEUX - 13 . L. PARIS - 14 . J. RAISUQE
15.  R. CAMOU

Logo nevers

 Remplaçants à Aurillac: 16.  LNIORADZE > SMITH (60e) - 17. G. POLIT > PLANTIER (78e) - 18. G. JAVAKHIA > SIGER (52e) - 19. G. TSUTSKIRIDZE > PROFIT (52e)  - 20.  B. REGGIARDO > BOISSET (78e) -  21.  A. NEISEN > AUCAGNE (46e)  - 22. J. YOBO > SAGOTE (55e) - .23. G. KARTVELISHVILI >  GAJION (41e)
Remplaçants à Nevers: 16. I. HAMEL - 17. F. MUDARIKI - 18. F. WITZ - 19. Th. COTTE - 20. G. MANEVY - 21. N. VILLEMIN - 22. F. HERRY - 23.D. LOLOHEA

Entraîneurs à Aurillac: Romeo GONTINEAC
Entraîneurs adjoints: D. BANQUET - Mathieu LESCURE - Maxime PETITJEAN

Préparateur physique: Sébastien DELPIROU
Entraîneurs à Nevers: Xavier PEMEJA - Manu CABANES - Sebastien FOUASSIER - Guillaume JAN
Préparateur physique: Brice AFFUEL - Maxime MOUTTET - Sandile NXUMALO

La défence de Nevers et le manque de réussite Aurillacois.

Une première période ou la défense a eu du mal à se mettre en place. Par ailleurs l'indiscipline était côté cantalien. Une seconde durant laquelle les stadistes ont passé la quasi totalité de leur temps dans le camp Neversois, dont plus d'une demi heure dans leurs 22, sans marquer le moindre point. Comme quoi, dominer n'est pas gagner ! Un essai refusé, après arbitrage vidéo, pour un petit centimètre. Deux pénalités manquées, en bonne position. De trop nombreuses fautes (en avants, partenaire percuté etc.) qui ont empêché les cantaliens de concrétiser une incroyable domination territoriale. En effet, en dehors d'une action lors de laquelle l'arrière cantalien oubli d'aplatir pour un essai refusé après vidéo, l'USON n'a jamais été dangereux au cours de cette seconde période. C'est une saison cauchemardesque que vit le Stade Aurillacois, entre les points perdus, bêtement, et ceux qu'il n'a pas su gagner. Comment expliquer ce manque chronique de réussite ? Veut on aller trop vite, en confondant vitesse et précipitation? manque t on de lucidité lorsque l'on est sur le point de concrétiser ? Les partenaires sont-ils bien placés. Il faut remettre de l'ordre sur la pelouse et surtout dans les têtes. Quelles qu'en soient les raisons, le constat est là. Même si cela peut sembler prétentieux nous avons le sentiment que, ce soir, la victoire était à portée des cantaliens. C'est le second week-end, consécutif, que les Aurillacois voient leurs adversaires directs prendre des points. Compte tenu des autres résultats de la soirée, le Stade Aurillacois est, ce soir, en position de relégable. Ce soir, pourtant, les garçons ont été présents dans le combat. Personne n'a triché, semble t-il ! Le problème est donc ailleurs. Peut-être dans une fragilité mentale ?
Nous dirons que tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir ! Il reste quatre rencontres à disputer dont deux à domicile, qui seront déterminantes. Les supporters ne peuvent qu'encourager leur équipe à tout donner. Le staff est mieux placé pour donner des conseils et définir la stratégie à mettre en place afin de se sortir de cette situation inconfortable.
Vendredi prochain il y a la réception d'Angoulême, dernier de la classe, juste derrière les cantaliens. Menés, sur leur pelouse, 29 à 7 à la pause, face à Montauban, Ils étaient devant (31 à 29) à trois minutes du final pour s'incliner, finalement, d'un tout petit point dans les dernières secondes. Ce qui prouve que cette équipe a du répondant. Inutile de dire qu'il faudra les prendre très au sérieux si les cantaliens veulent remporter une victoire oh combien importante, voire déterminante.

Guy Batifoulier "Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser."