cp

  • 1

Dernier résultat

Prochain match

Vendredi 22 Novembre 2019 à 20  heures

Colomiers 45 - Stade Aurillacois 11

Le stade avec une équipe new-look et pas moins de 13 changements, dans le XV de départ, par rapport à Mt de Marsan.

Seuls Pierre Roussel, qui devient capitaine, et Giorgi Tsutskiridze conservent leur place de titulaire. AJ Coertze passe du poste d'arrière à celui de centre. Après la déception du week-end précédent, il fallait tenter autre chose. Par ailleurs, l'infirmerie se remplie pour atteindre le pic le plus élevé, comparable aux heures noires de la saison précédente. Espérons que les nouveaux venus sauront saisir leur chance !

Fiche technique :  
Colomiers : Stade Michel-Bendichou 
Spectateurs : 2 500 environ 
Arbitre: Monsieur Benoit Rousselet (Comité des Alpes)
Mi-temps:  16 à 11 pour Colomiers

Stade Aurilacois :1 essai Bernard Reggiardo (25e) - 2 pénaités (12e & 33e) de Niel Marais
Colomiers : 5 essais de Alexandre Manukula (37e), Gilen Queheille (46e), Sébastian Poet (74e), Romain Bezian (76e), Hugo Pirlet (82e) - 4 transformations (38e, 74e, 76e, 82e) et 4 pénalités (17e, 29e, 35e, 61e) de Sébastian Poet
Exclusion temporaires : Bernard Reggiardo (44e/54e) pour Aurillac - Mihai Macovei (54e/64e) pour Colomiers
Exclusion définitive :

Composition des équipes

Logo aurillac

15 .  J.MCPHEE
14. E.TUWAI 13. A.SAID-OMAR- 12. AJ.COERZEN - 11. G.GOGOLADZE
9 .  B.REGGIARDO - 10 .  N.MARAIS
7. P.ROUSSEL (cap) - 8. K.LEBRETON  - 6. G.TSUTSKIRIDZE
5 .G.JAVAKHIA  - 4. CORBEX
3 . G.KARTVELISHILI - 2. K.SAVEA - 1.  Y.AMROUNI

ballon rugby 3

 1. COSTA-REPETO -  2. SAAIDIA  - 3 . SHEKLASHVILI
  4 . GRANOUILLET - 5. MANUKULA

6 . BECO - 8 . BEZIAN - 7. MACOVEI
9 . QUEHEILLE  - 10 . SOULAN
11 . LAFORGUE - 12 . PERRIN - 13 . MAURINO - 14 . PIMIENTA
15. POET

Logo colomiers

 

Remplaçants à Aurillac: 16. B.RIEU  - 17. Q.GUIBERT - 18. CH.OSTBERG - 19. S.MOKETE - 20.  H.BOUYSSOU -  21. P. GAVEAU - 22. C.POWELL   - 23. CH.OJOVAN
Remplaçants à Colomiers: 16. BARLOT - 17. PIRLET  - 18.  RICARD - 19.  PONPON - 20. DEYSEL  - 21. CARRE -  22.  GORI - 23. PALMA-NEWPORT

Entraîneurs à Aurillac:Thierry Peuchlestrade &  André Bester 
Entraîneurs adjoints: Mathieu Lescure - Maxime Petitjean
Préparateurs physiques: Sébastien Delpirou
Entraîneurs à Colomiers: Fabien Bernaud, Julien Sarraute, David Skela  Préparateurs physiques: Guillaune Hör, Jérémy Deville

Infirmerie Aurillac:
Première ligne
Grégory Fabro, Killian Marie, Pierre Rude, Julius Nostadt, Lucas Seyrolle
Deuxième ligne: Pierre Algans - Pett Van der Walt
Troisième ligne: Shaun Adendorff
Demis: Anderson Neisen - Pieter-Steyn De Wet
Trois quarts: Albert Valentin - Merab Sharikadze -Rhema Sagote - Gauthier Minguillon - Yann Lohoré - Bastien Colliat, Thomas Salles, Thomas Dubourdeau

Le courage et l'envie n'auront pas suffi

Les hommes du capitaine Pierre Roussel auront fait mieux que résister durant 36 minutes, avant de craquer. Il fallait s'attendre à ce type de scénario avec des joueurs qui avaient peu ou pas de temps de jeu. On ne peut pas leur reprocher grand chose tellement ils ont fait preuve de courage et d'envie. Cet état d'esprit leur aura permis de retarder l'échéance. Compte tenu de leur domination, en première période vent dans le dos, les joueurs du Cantal auraient du virer en tête à la pause. Les points laissés en route suivi de l'essai d'Alexandre Manukula, suite à un plaquage manqué, en ont décidé autrement. Mener, à la pause, aurait probablement fait douter l'adversaire peu à l'aise jusque là. Cet essai parti des 22 columérin, encaissé à la 37e minute, fait très mal. Ou était passé la défense cantalienne ? On connaît la suite. Après le deuxième essai columérins les cantaliens ont résisté, encore, une bonne demi-heure avant de lâcher prise dans les cinq dernières minutes. Au classement, ils conservent leur quatorzième place grâce aux défaites, à domicile, de Rouen et Valence-Romans.

Que retenir de cette rencontre ? L'essai personnel du jeune demi de mêlée, Bernard Reggiardo. L'investissement et l'envie de cette toute jeune équipe, qui n'auront pas été suffisants pour éviter le naufrage final. Mais aussi les points (pas faciles certes) laissés en route. Les deux renvois directement en touche. La pénal-touche non trouvée. Les fautes qui ont donné des points trop faciles à l'adversaire. Le coaching qui n'a pas apporté ce que l'on pouvait en attendre. Un ballon échappé, lors d'une rare incursion, dans les 22 adverses en seconde période. Trop d'insuffisances pour pouvoir rivaliser à ce niveau. 47 joueurs ont été utilisés pour onze rencontres. C'est beaucoup trop pour espérer construire une ossature homogène et trouver la cohésion nécessaire. Il faut savoir que, ce soir, 6 joueurs effectuaient leurs premiers pas, de la saison (voir de leur existance) en "Pro D2" . 6 autres comptabilisent moins de 150 minutes de jeu. Avec autant de têtes nouvelles il est difficile de trouver la bonne cohésion. Néanmoins le résultat final n'est pas très différent de ceux des rencontres précédentes, à quelques exceptions près.

Maintenant, la question est de savoir comment sortir de cette spirale ?

Le week-en prochain, en lieu place d'une journée de repos, ils devront enfiler une nouvelle fois, le "bleu de chauffe" pour jouer le match en retard face à Montauban. Si toutes les rencontres sont importantes celle-ci, qui se déroulera à "Jean-Alric", le sera encore davantage. 

Guy Batifoulier "Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser."