cp

  • 1

Dernier résultat

Prochain match

Rouen Normandie 13 - Stade Aurillacois 24

Fiche technique:
Rouen: Stade Jean Mermoz
Spectateurs: 2 500 spectateurs environ
Arbitre : Monsieur François Bouzac (Comité des Alpes)
Mi-temps: 21 à 6 pour Aurillac

Stade Aurilacois: 2 essais de Shaun Adendorff (13e) AJ Coertzen (26e) - 1 transformation (14e) & 4 pénalités de Anderson Neisen (4e, 32e, 40e, & 53e)
Rouen Normandie: 1 essai  Jorick Dastugue (62e) -1 transformation et 2 pénalités (6e &35e) de Matthew James
Exclusion temporaires :  Thomas Toevalu (39e/49e, Victor Leon (69e/79e)
Exclusion définitive :

Compositon des équipes 

Logo aurillac

15 . COERTZEN
14. SALLES13. COLLIAT - 12. CASSAN - 11. YOBO
9 . BOUYSSOU - 10 .  NEISEN
7. EWAT - 8. ADENDORFF - 6. LEBRETON
4 .DUFOUR - CORBEX
3 . OJOVAN  - 2. RIEU - 1. NOSTADT

  ballon rugby 3

 1 GUION -  2 .BONNOT - 3 . PERENISE
  5 . CAZAC - 4 . ATKINS

6 . DASTUGUE - 8 . MAPAPALANGI -  7. TOEVALU
9 .  CAZALE-DEBAT - 10 . JAMES
11 . VUNIBAKA - 12 .TABULALEVU - 13 . DRAUNINIU 14 . LEMI
15. MILHORAT

Logo Rouen Normandie rugby 2017

 

Remplaçants à Aurillac: 16.  SAVEA - 17. AMROUNI - 18. HEZARD - 19.  JAVAKHIA - 20. VIALLE  -  21. BOISSET - .22  MINGUILLON - 23. KARTVELISHVILI
Remplaçants à Rouen: 16. DOREY - 17.  FOURNIER - 18.  LAINAULT - 19. VINCENT - 20. CAMPEGGIA - 21.MICHALLET - 22.  RATUVOU - 23. LEON

Entraîneurs à Aurillac:Thierry PEUCHLESTRADE &  André BESTER - 
Entraîneurs adjoints: Mathieu LESCURE - Maxime PETITJEAN - 
Préparateurs physiques: Sébastien DELPIROU, Arnaud METZER, Anthony NUMITOR

Entraîneurs à Rouen: Richard Hill,  Tom Palmer, Martin Haag - Préparateurs physiques: Olivier Barthaux

Infirmerie Aurillac:
Première ligne: Grégory FABRO, Killian MARIE, Adrian SMITH, Pierre RUDE
Deuxième ligne: Christian OSTBERG  - Pett VAN DER WALT
Troisième ligne: 
Demis: Neil MARAIS - Pieter Steyn DE WET
Trois quarts: Albert VALENTIN - Jack MC PHEE

Sélection Nationale : Merab SHARIKADZE, Giorgi  TSUTSKIRIDZE, Beka SAGINADZE

Le Stade remporte son premier match à l'extérieur

Rouen vestiaires

La joie après une belle victoire

Il est sans doute trop tôt pour s'enflammer. Néanmoins on peut dire que cette saison débute de la meilleure des manières. Ce soir, sur la pelouse du stade "Jean Mermoz", les cantaliens ont réalisé un exploit qui ne leur était pas arrivé depuis fort longtemps. Deux matchs pour autant de victoires, difficile de faire mieux.
Comme face aux joueurs du Biarritz Olympique les joueurs du Cantal ont inscrit la quasi totalité de leurs points en première période. Les esprits chagrins diront que les secondes ont été moins abouties. Ils diront également qu'ils auraient pu engranger le maximum de points en y ajoutant les bonus offensifs. Certes, sur ces deux rencontres, les Aurillacois n'étaient pas très loin du compte. Ne faisons pas la fine bouche et soyons satisfaits de tels résultats.

Après un très long voyage, sans doute le plus éloigné du "Puy-Courny", Les cantaliens étaient attendus de pied ferme. Les normands, champions de France de "Fédérale 1", se devaient de faire honneur à leur titre d'autant qu'ils jouaient leur première rencontre, devant leur publc, en tant que club professionnel. Mais voilà ils allaient se retrouver face à un adversaire qui fait maintenant partie des habitués de la catégorie. Les "Cantalous" avaient aussi une petite idée derrière la tête. Confiants, après un début de saison plutôt réussi, les visiteurs ne tardaient pas à faire parler leur expérience et leur talent. Toujours dominateurs en conquête, agressifs dans le bon sens du terme, présents dans les rucks et en défense, un mental à toute épreuve, ils semblent avoir en main les ingrédients pour réussir, cette saison "de bon petits plats".

Comme le buteur, Anderson Neisen, semblait avoir retrouvé de la précision ils ne manquait plus qu'à se mettre à table ! Le puissant numéro 8 Sud Af/Auvergnat, Shaun Adendorff sonnait la charge, culbutait deux adversaires et inscrivait le premier essai cantalien. La transformation, difficile, passait entre les perches 10 à 3 pour le stade. Un quart d'heure plus tard le jeune talonneur, Benoit Rieu, perçait plein champ, transmettait à son arrière, AJ Coertzen pour le deuxième essai "Cantalou" . Nous étions à la 26e minute de la rencontre et le stade creusait l'écart. L' ouvreur local, Matthew James rajoutait 3 points. Anderson Neisen passait deux nouvelles pénalités pour un score, à la pause, de 21 à 6 en faveur des hommes de Thierry Peuchlestrade et André Bester. Les joueurs du Cantal venaient de fournir une excellente prestation et le score était totalement justifié.

La seconde période, comme face à Biarritz, était moins aboutie. Elle permettait aux Normands d'inscrire leur unique essai par le troisième ligne Jorick Dastugue. Le buteur cantalien, de son côté, inscrivait trois points supplémentaires, pour un score final de 24 à 13.

En résumé nous dirons que les stadistes cantaliens ont dominé cette rencontre. Contrairement à la précédente, ils n'ont jamais été en danger. Les "rouge" du Cantal ont, comme à leur habitude, mis au supplice la mêlée Rouennaise. Ils ont été présents dans le combat et en défense. A signaler également la discipline (aucune exclusion sur les deux rencontres). Nous retiendrons aussi l'absence, à notre connaissance, de blessures graves. Disons le, les cantaliens réalisent un excellent début de saison. Bien évidemment tout n'a pas été parfait, mais la perfection existe t-elle ?

Le week-end prochain ce sont les Biterrois qui fouleront la pelouse de "Jean-Alric". Il est impératif de remporter la victoire. Une défaite annulerait la performance réalisée à Rouen. Le stade compte sur son public pour encourager son équipe. Elle le mérite !

Guy Batifoulier "Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser."