cp

  • 1

Le moulin de la Gazelle, à Ségur les Villas, ressemble à s'y méprendre à un four ou à un buron de petite taille.  

Dans un pays de moyenne montagne comme le Cantal, on pourrait s’attendre à découvrir des moulins à vent or ils sont pratiquement inexistants, ils n’ont jamais atteint la dizaine. D’après le cadastre napoléonien, il y en avait 9 situés en Margeride ; en 2019 on n’en compte plus qu’un seul qui a été restauré, à Celoux. Il ne manque pourtant pas de vent en Haute Auvergne mais il n’est pas régulier et peut être très violent.

Drils cascadeL'une des nombreuses cascades du ruisseau de drils (Dienne)

Dans notre département, rivières et ruisseaux étant très nombreux, les moulins à eau auraient atteint et même dépassé le millier. Des recensements réalisés localement révèlent par exemple l’existence de 43 moulins sur la Sumène et 17 sur la Petite Rhue. Presque tous les villages en possédaient un ou plusieurs pour la fabrication de la farine de seigle et de froment, de l’huile de noix, pour alimenter une scierie, pour le textile. Certains étaient privés, d’autres collectifs.

Ces moulins du Cantal ont une particularité intéressante : 97% fonctionnaient avec une roue horizontale entraînée par la force de l’eau acheminée à partir du cours d’eau voisin et qui actionne les meules horizontales qui broient le grain, les noix. 

Dans beaucoup de régions de France, ce sont des meules à roue verticale.

Le XIXe siècle a été leur belle époque mais ces beaux jours ont cessé avec le développement du machinisme, petit à petit leur activité a diminué et ils ont cessé de fonctionner.

De nos jours une grande majorité est à l’état de ruines mais fort heureusement certains ont été restaurés qui sont fermés au public mais d’autres peuvent se visiter : Chambeuil (Laveissière), La Gazelle (Ségur les Villas), Niervèze (Thiézac), La Fromental (Fontanges), Escalmels, (Saint Saury), Lou Truel (Maurs)…

Le moulin de Chambeuil (Laveissière)

Il date de 1811, situé en amont du petit village du même nom sur la commune de Laveissière dans un site sauvage remarquable avec de nombreuses petites cascades. Il ressemble à un four banal en pierre volcanique avec un fenestrou, une voûte en pierre et un toit recouvert de lauzes. Il est alimenté par un canal de dérivation grâce auquel l'eau s'engouffre sous l'édifice et entraîne une roue horizontale directement reliée aux meules. Visite libre.

chambeuilMoulin de Chambeuil (Laveissière)

Le moulin de la Gazelle (Ségur les Villas)

Il se situe sur un petit affluent de la Santoire. Il est du même style que le moulin de Chambeuil, alimenté par l’eau d’une petite retenue en amont.

Le moulin de Fromental (Fontanges)

Ce moulin qui date du XVe siècle se situe sur la commune de Fontanges, au bord de l’Aspre, à proximité de Salers. Il daterait des environs de 1430 et n’était pas le seul de cette commune qui en comptait 4 autres. Ce nom de Fromental signifie une terre qui produit du froment, la meilleure variété de blé.

Au cours de son histoire le moulin connut divers propriétaires et des fortunes diverses. Il fut rénové en 1833 puis est resté un siècle à l’abandon jusqu’à ce qu’il soit acquis par Monsieur Maury qui entama des travaux de restauration pendant une dizaine d’années et qui aujourd’hui se fait un plaisir de le faire visiter.  Tel : 06 71 87 48 71

Il est alimenté par l’eau de l’Aspre dont une partie est déviée dans un petit canal pour aboutir dans un réservoir avant de s’engouffrer sous le moulin pour alimenter le mécanisme.

 moulin fromental 2

 Meule à huile

 moulin fromental 4

moulin fromental 3

 

Le moulin comprend deux ensembles de meules à farine en fonctionnement . L’un de ces ensembles, la tournante ou "courante" et la dormante ou "gisante", est complété par une bluterie pour séparer le son de la farine et pour tamiser cette dernière.

Une meule à huile (il y avait beaucoup de noyers dans la région mais ils ont gelé lors du terrible hiver de 1956) et un pressoir à coings très ancien sont toujours en place. En outre un trieur servant à calibrer le grain complète la salle de travail.

Visite très instructive dirigée par un passionné prêt à répondre à toutes les questions.

Le village de Fontanges possède un patrimoine fort intéressant et mérite que l'on s'y arrête.

Le moulin de Drils (Dienne)

Tout près de Dienne, dans la haute vallée de la Santoire, Drils est un petit village de montagne qui possède un moulin du XVIIe siècle situé dans un environnement exceptionnel, au pied d’une série de cascades descendant du plateau du Limon.

moulin drils 5Moulin de Drils et sa roue horizontale (Dienne)

Après de très nombreuses années sans faire fonctionner le moulin, la famille propriétaire en a fait don à la commune et un petit groupe de passionnés s’est mobilisé afin de le rénover entièrement et de lui donner une nouvelle vie. Il a fallu entreprendre tout d’abord des travaux conséquents de stabilisation et d’étanchéité des murs et du toit.

Après cette première étape qui n’a pas été de tout repos, le mécanisme et le mobilier intérieur ont été complètement refaits grâce au travail acharné d’un professeur de menuiserie au lycée professionnel de Murat, M. Rougerie qui a oeuvré sur le projet avec ses élèves pendant plusieurs années. Le résultat est remarquable.

L’eau de la dernière cascade se jette d’une hauteur d’une dizaine de mètres dans un bassin puis est dirigée sous le moulin pour actionner la roue horizontale qui entraîne tout le mécanisme qui fonctionne à merveille. Voir le schéma ci-dessous.

  moulin drils 4

Pendant l’hiver la cascade est complètement gelée et offre un spectacle magnifique de stalactites, eau, neige et glace. En été c’est un lieu de promenade, de repos et de méditation,

Une visite commentée très détaillée avec fonctionnement du moulin a lieu chaque premier lundi du mois l’après midi, de début mai à mi octobre. Contact : 04 71 20 83 41 Participation libre .

Ne pas manquer également de faire un petit tour dans le village de Drils puis à Dienne avec son église romane, la croix de Dienne classée monument historique, le petit four banal, les fontaines et autres bâtiments, le château de La Cheyrelle, l’église de Fortuniès du XIVe siècle, le plateau du Limon et ses Quiroux (pierres dressées) pour les randonneurs, le rocher de Laqueuille où était érigé autrefois un temple dédié à la déesse romaine Diane.

Le moulin de Niervèze (Thiézac)

Il est édifié sur un petit torrent affluent de la Cère, près du hameau du même nom, à proximité de Thiézac,  et à peu de distance du four banal.

Le moulin d'Escalmels (Saint Saury)

Il se situe en limite du Lot dans un vallon paisible à environ 4 km de Saint Saury en direction de Souceyrac. Le meunier se fait un plaisir de faire visiter et fonctionner son moulin qu'il utilise encore pour moudre le blé noir, une denrée de plus en plus rare utilisée en particulier pour la fabrication des bouriols. Ce moulin aurait été construit par des moines en même temps qu'un important prieuré à partir de 1151.

escalmels chapelleLa chapelle d'Escalmels fait face au moulin du même nom.

Du prieuré il n'y a plus de trace, il ne reste qu'une petite chapelle restaurée, dédiée à Saint-Eutrope, patron des estropiés. Un pèlerinage annuel a lieu le 1er dimanche de mai.

On pourrait en citer beaucoup d’autres ...

Patrimoine rural

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4

Territoire | Le patrimoine