cp

  • 1

Elize Rieuf est une peintre née et décédée à Massiac (1897-1990). 

4 autoportrait au camelia1

 

Sa vie fut une longue série de pérégrinations qui la conduiront jusqu'au Japon.

1897 : naissance à Massiac Cantal

1915 : Ecole des Beaux Arts à Clermont-Ferrand

1918 : Paris. Inscription à l’Académie Lacaze pour préparer le professorat de dessin. Là, Elise Rieuf rencontre Marguerite Jeanne Carpentier. Elle devient une fidèle de l’atelier de celle-ci à Auteuil où viennent travailler des jeunes femmes artistes. C’est la naissance de la première« Ecole de Femmes » de l’histoire de l’art.

1923 – 1927 : Elise Rieuf enseigne le dessin à Düsseldorf et à Agen

1927 – 1930 : Elise Rieuf épouse Paul Veysseyre, architecte à Shanghaï (agence Léonard et Veysseyre) ; Alexandre Léonard et lui viennent de construire le Cercle sportif français de Shanghaï, aujourd’hui hall d'entrée de l'hôtel Okusa. Elle part en Chine au lendemain de son mariage. En 1928, la vie dans les concessions internationales à Shanghaï a l’allure d’un film de Visconti : fêtes somptueuses, beautés russes, résidences luxueuses, house boats sur le Yang-Tsé-Kiang. Et, en arrière plan, les canons de la Révolution qui grondent. Elle exposera au Shanghaï Art Club jusqu’en 1930, date à laquelle elle se sépare de son mari et revient en France en rapportant une quarantaine d’œuvres qui sont parmi les meilleures du musée de Massiac.

1930 – 1940 : Elise Rieuf enseigne à Charleville, Aurillac, Lyon, St Cloud et enfin Paris, au lycée Molière.

Elle ne cesse de peindre, que ce soit au cours de ses voyages à travers l’Europe, de ses séjours en Auvergne ou dans son atelier.

1940 – 1942 : rédaction du manuscrit « La leçon des Maîtres »

1960 – 1985 : Elise Rieuf s’installe à Aix-en-Provence. Elle y vivra des années heureuse consacrées à la peinture et à la lecture. Elle est entourée d’un cénacle d’amis intellectuels et artistes.

1986 – 1990 : Elise Rieuf finit ses jours à Massiac. Malgré son très grand âge, sa correspondance et ses derniers carnets de dessin témoignent d’une vigueur intellectuelle intacte.

Du 22 mai au 6 juin 2010, dans le cadre de l'Exposition Universelle,  65 de ses toiles ont été exposées à Shanghai au musée municipal XU HI.

Ses oeuvres sont exposées au Musée Elize Rieuf de Massiac

 

  • 16_aurillac
  • 4_autoportrait_au_camelia
  • 4_autoportrait_au_camelia1
  • Chinois_feutre_gd
  • ar_sampan_gd
  • conversation_neige
  • elize_rieuf1
  • famille_chinoise

 

Arts visuels

  • All
  • Illustrations
  • Peinture
  • Sculpture
voir plus... et appuyez sur la touche SHIFT pour voir tout voir tout

Culture | Articles récents

  • Augustine Figeac (1821- 1883)

    Augustine Figeac (1821- 1883)

    Une femme cantalienne oubliée, d'origine modeste née à Marmahac le 20 octobre 1821, elle fut à l'origine de la création des grand magasins du Printemps (Paris). Actrice de théatre, elle joue successivement, à Paris, au théâtre de la Renaissance (1839), à la Porte-Saint-Martin (dans l'unique représentation qui fit scandale du Vautrin de Balzac, 1840), au Gymnase,où elle interprète des comédies de Scribe. Elle se retire ensuite au couvent pendant près de deux ans, avant de réapparaître, sur la scène du Vaudeville, en 1845. Elle s'éclipse à nouveau pendant deux ans, en Pologne, revient au Vaudeville, puis au Gymnase où elle Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10