cp

  • 1

Le village de Thiézac, dans le Carladez, est bâti sur la rive droite de la Cère entre Vic sur Cère et Saint Jacques des Blats. Il fait face au Chaos de Casteltinet et au Puy Gros.

 

Chapelle Notre-Dame de Consolation

Dominant le village, en bordure de forêt, on aperçoit un bâtiment à la forme d'un buron, que l'on atteint à partir du centre du village après un quart d'heure de marche sur une pente raide du GR 400. Le 15 août, une procession aux flambeaux accompagne la remontée de la statue de la Vierge dans la chapelle.

Notre Dame de consolationNotre Dame de consolationIl s'agit en fait de la chapelle Notre Dame de la Consolation dont l'origine est difficile à apprécier, certains la font remonter au XIIIe siècle, voire au XIIe . Elle aurait bénéficié de travaux restauration au XVe siècle suite aux guerres dévastatrices, puis de travaux d'agrandissement au XVIIe siècle. Elle se compose d'une nef unique voûtée se terminant par une abside en cul-de-four fermée par une cloison sur laquelle s'appuie l'autel.

clocher NDCclocher à ouïe unique pour Notre Dame de Consolation

Elle possède un très beau retable daté de 1667 et une voûte peinte de médaillons représentant des figures de la Vierge. L'ensemble a été restauré à la fin du Second Empire puis vers 1930. L'église de Thiézac possède  également un retable de la même époque.

La chapelle Notre-Dame de Consolation, y compris les peintures murales a fait l'objet d'un classement aux Monuments Historiques par arrêté du 30 décembre 1980.

ND consolation retableRetable de Notre-Dame de la Consolation

Anne d'Autriche qui désespérait de ne pas pouvoir donner un héritier au trône de France serait venue y faire ses dévotions. Un an plus tard naissait le futur Louis XIV ; elle était également allée à Vic sur Cère prendre les eaux. Le climat cantalien et la pureté des eaux lui ont fait le plus grand bien.

ND consolation voute 1voûte peinte ND consolation voute 2Voûte peinte ND consolation voute 3Voûte peinte

La chapelle se visite en période estivale avec commentaires. En dehors de ces visites, la clé peut être demandée au café des amis près de l'église du bourg.

La grotte des ermites

La visite ne s'arrête pas là, il faut suivre le chemin balisé, sur 200 mètres (et non pas 700 comme indiqué sur le panneau) au-dessus de la Chapelle Notre Dame de Consolation, pour découvrir la grotte aux Ermites ou grotte du Rocher Saint-Michel.

Selon la légende, des pèlerins venaient ici en raison de la présence d'une source proche - la font des ermites - qui guérissait les problèmes des yeux, des pèlerins en visite assistèrent à l'apparition d'une dame blanche tenant un enfant dans ses bras et, quelques templs plus tard, une statue de la vierge fut trouvée sur place. La grotte fut sanctuarisée et définitivement dédiée à Saint-Michel, le plus puissant et le plus beau des archanges. 

grotte desermitesgrotte des ermites, dédiée à Saint-Michel gisant grotte ermitesChrist au tombeau (1992)

En 1911, l'abbé Bastide fit un don qui permit d'ériger un autel dans cette grotte ainsi qu'un gisant représentant le Christ au tombeau. La statue actuelle date de 1992, celle de 1911 ayant été vandalisée. La grotte est désormais cloturée d'une grille sur toute sa longueur.

* * *

Edifices religieux

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7

Territoire | Le patrimoine