cp

  • 1

Située à mi-chemin entre Clermont-Ferrand et Aurillac, au cœur du Parc des Volcans d'Auvergne, le hameau de la Traverse (commune de Marcenat) abrite le monastère orthodoxe de la mère de Dieu Znaménié. C'est une dépendance du patriarcat de Moscou. La fondation du monastère, en 1988 (consacré en 1996), a redonné vie au village de La Traverse, abandonné depuis plusieurs décennies. Le site, particulièrement propice à la prière et à la méditation, a été choisi par l'higoumène* Barsanuphe Ferrier (1935-2018), contributeur à la création d'une dizaine d'édifies religieux de rite orthodoxe.

monastere znamiene5monastere znamiene4   

L'Église s'inspire des sanctuaires russes du mont Athos, en Grèce, centre universel du monachisme orthodoxe. Elle a été construite par surélévation d'une ancienne grange de 1809. Aménagé et restructuré par les moniales (1) et des bénévoles, 6 ans de travaux ont été nécessaires pour remettre en état et transformer cette ancien corps de ferme. Les quatre voûtes de la nef et la coupole, qui la coiffe en son centre, portent, à l'extérieur, un revêtement de cuivre éclatant, symbole du rayonnement de la gloire divine. A l'intérieur, au-dessus des murs couverts d'icônes, les moniales ont peint des fresques. L'intérieur est superbement décoré

monastere znamiene9   

Les sœurs partagent leur temps entre la religion, les offices, la prière personnelle et le travail manuel, intellectuel ou artistique.

Aux heures d'ouverture, elles vous feront visiter leur église ainsi que la salle où elles exposent et vendent leurs diverses productions : œufs décorés, laques, album d'icônes et ouvrages d'histoire locale, CD de musiques liturgiques et populaires, miel et pain d'épices ...

monastere znamiene3

La coupole est ornée, à l'intérieur d'un Christ Pantocrator (2), réalisé par les moniales selon la technique de la fresque.

monastere znamiene7

L'higoumène Barsanuphe, fondateur du monastère, était diplômé des Beaux-Arts


HISTOIRE

Les Eglises catholique et orthodoxe, bien que séparées depuis le schisme de 1054, partagent les dogmes fondamentaux du christianisme. Les points de divergence touchent essentiellement sur la façon de concevoir l'organisation de l'Eglise Universelle. L'Église orthodoxe compte environ 200 000 fidèles en France, où cette communauté est née de l'immigration, russe principalement. L'ensemble des paroisses et la quinzaine de monastères orthodoxes présents sur le territoire français sont placés sous la juridiction de cinq évêques, qui représentent les patriarcats de Constantinople, Moscou, Belgrade, Bucarest et Antioche.

Le monastère de femmes de la Traverse fait partie du patriarcat de Moscou. La dévotion à la Mère de Dieu tient une place essentielle dans la religion orthodoxe et les monastères prennent fréquemment le nom de l'une de ses fêtes ou de ses icônes miraculeuses. Ici, il s'agit de l'icône de la Mère de Dieu dite "du signe" (Znaménié),

VISITE

Visite commentée de l'église du monastère ainsi que la salle où sont exposés et vendus les travaux des moniales.

Une rencontre avec l'architecture religieuse et l'iconographie russe vous est proposée. Découvrez l’histoire du monastère grâce à l’une des moniales, les dimanches (14 h-18 h) et pendant les vacances scolaires, pour faire une visite un autre jour que ceux prévus, il est conseillé de prendre rendez-vous par téléphone : 04 71 78 80 01.

 

* higoumène ou hégoumène, nom donné au supérieur d'un monastère de rite byzantin

(1) Une religieuse, moniale, ou nonne, parfois appelée « bonne sœur », est un membre d'une communauté religieuse féminine, devant généralement obéir aux vœux de pauvreté, chasteté et obéissance. Elle choisit de consacrer sa vie au service des autres (sœur apostolique) ou de quitter la société afin de vivre une vie de prière et de contemplation (moniale ou sœur contemplative) dans un monastère ou un couvent.

(2) Dans l'iconographie de l'Orient chrétien, le Pantocrator (mot grec qui signifie "tout-puissant") désigne le Christ en majesté représenté en buste. Un des plus célèbres Pantocrators est celui de la mosaïque (vers 1100) du monastère de Daphni, près d'Athènes.


  • marcenat_monastere
  • marcenat_monastere10
  • marcenat_monastere11
  • marcenat_monastere12
  • marcenat_monastere2
  • marcenat_monastere3
  • marcenat_monastere4
  • marcenat_monastere5
  • marcenat_monastere6
  • marcenat_monastere7
  • marcenat_monastere8
  • marcenat_monastere9

 

Edifices religieux

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7

Territoire | Le patrimoine